Revenir en haut
Aller en bas

Cole Walker
Curses
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
252
Voir le profil de l'utilisateur
Curses
le Mar 6 Nov - 17:06

Dans la semaine qui suivit sa rencontre avec Joy Adams, Cole décida d'aller la revoir à La Fleur Joyeuse, sa boutique de fleurs. Le temps de se demander s'il comptait vraiment lui rendre visite à sa boutique. Si leur rencontre pouvait avoir une suite. S'il ne s'y était pas accroché seulement à cause des larmes et du vide laissé par Bullet... Il ne l'avait pas appelée, ni prévenue. Il voulait lui faire une sorte de surprise. Il avait bien fait, elle l'accueillit avec grand enthousiasme, dissipant toutes les ridicules anticipations qu'ils avaient pu avoir. C'était la première fois qu'ils se voyaient debout l'un l'autre et bien qu'elle était plus petite que lui, elle rayonnait dans toute la pièce et Cole aurait pu se tenir invisible à tenir une plante dans un coin de la pièce pour le reste de la journée qu'aucun client ne l'aurait remarqué. Débordante d'énergie, on ne pouvait deviner à sa simple vue qu'il pouvait lui arriver de sombrer au plus bas au point de finir à l'hôpital en urgence.
Cole était enveloppé des odeurs de fleurs joliment disposées jusqu'au plafond, occupant tous les murs, qu'elle prit soin de lui présenter en quasi intégralité. Il n'avait pas besoin d'en savoir tant, la moitié ne tiendrait pas dans son appartement. Il l'écouta sagement, sans mot dire, et attendit qu'elle lui pose des questions pour lui répondre.
Son appartement n'était pas plein à craquer, mais il avait dû réfléchir et faire de la place en prévision pour les fleurs à venir. Il n'avait pas changé la décoration depuis... Eh bien depuis son emménagement... Il comptait bien sur le voyage avec son frère cet été en Europe pour ramener quelques souvenirs. D'ailleurs il venait de capter que ses plantes et son potager auraient besoin d'entretien pendant ses deux mois d'absence... Zut ! Pour le potager, il en avait déjà lui-même entretenu d'autres à la demande des autres personnes qu'il y croisait, aussi pourraient-ils leur demander un retour de faveur. Quant à l'appartement... Il ne connaissait aucun voisin... Peut-être que Joy... Mais il la connaissait à peine, ça ne se faisait pas... Bon, il avait encore quelques jours pour en décider, il n'en dit rien.

Il acheta deux fleurs en pot ce jour-là, plutôt petites pour les voir grandir, en plus de prendre un nouveau rendez-vous avec Joy sous son insistance à vouloir l'emmener à la pépinière pour élire celles qui domicilieront à son potager.
La pépinière était immense, elle s'étirait sur des mètres et des mètres de long ! Les rangées de plantes décrivaient des plages de couleurs. La serre tropicale était agréable, la tortue y aurait bien passé la journée ! Il réfléchit à l'éventualité de lui construire un terrarium tropical, mais elle lui fit comprendre qu'elle n'en avait pas besoin et que l'investissement énergétique n'en valait pas le coût. Comme dans la boutique de fleur, Cole suivait Joy, comme un touriste et son guide lui parlant de toutes les merveilles dont regorgeait ce lieu. Elle parlait beaucoup, elle parlait vite et quand elle lui demandait quelque chose, il avait toujours l'impression de ralentir sa course en répondant doucement à cause de ses temps de réflexions. C'était pas grand-chose, c'était même généralement des "Euh... Oui, ça semble une bonne idée." S'il l'avait laissé choisir, il serait reparti de là avec une remorque entière, heureusement que le choix final était sien et qu'il put réduire la liste à 5 végétaux. Ces fleurs marqueraient le chemin pour celles qui suivraient. Cole n'avait que très peu modifié la liste des choses qu'il faisait pousser dans son potager, il avait pris des habitudes alimentaires, pas besoin de changer. Cependant, les fleurs pouvaient être plus facilement interverties au fil des envies et des saisons.

Joy n'avait cessé d'être un petit ange adorable tout au long de ces deux visites. Cole se dit qu'il devait lui offrir quelque chose en retour, quelque chose qui lui ferait plaisir. Il n'avait pas d'idée, à moins que...

- Ça te dirait de venir planter les fleurs avec moi dans mon potager ? Il faut aller jusqu'à un terminus du métro et marcher un peu, mais ça se fait. Enfin, si tu veux, sinon, je les planterai moi-même de toute façon, je sais faire, il y a le cabanon à outils et tout... J'ai pas de quoi prendre de photos en plus pour montrer où je les mettrai...

Il avait l'habitude d'entendre les gens demander des photos pour tout et rien.
Et oui, Cole la tutoyait enfin depuis sa première visite, le rôle de vigile ne le bloquant plus à rester professionnel !

_________________
Me'n'ma brotha:







Joy Adams
Totem de compagnie
Date d'inscription :
02/10/2018
Messages :
118
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Mar 6 Nov - 17:57

Doucement, on plante la graine

Un fleur ça demande du temps, de l'entretien et beaucoup d'amour. Si le sol est bon, elle poussera bien. Si le sol est stérile, elle ne pourra pas pousser. Il lui faut une terre adapter à ses besoin pour prendre racine et fleurir. C'est long mais le résultat en vaut la peine. Les relations humaines c'est pareil
Joy & Cole

Ca faisait bien quelques jours que tu n'avais plus de nouvelles de Cole et, parfois, tu te surprenais à penser qu'il t'avait peut-être oublié. Pourtant tu avais laissé tes coordonnées et tout ce qu'il fallait, pourquoi il ne venait pas alors? Il avait pris peur à cause de ta crise? Il pensait que c'était trop dur à supporter à la longue? Il ne t'appréciait pas en fait? Tu te torturais l'esprit à penser ça et Orion essayait de te faire penser à autre chose comme elle pouvait car, à continuer de penser comme ça, une nouvelle crise allait s'emparer de toi.

Ca se voyait que tu étais triste qu'il ne vienne pas, tu étais moins joyeuse, moins lumineuse malgré tes efforts pour le cacher. Alors autant dire que, quand tu le vis franchir le pas de la porte de ton commerce, ton coeur fit un bond, tout comme toi, et tu te jeta dans ses bras tant tu étais heureuse de le revoir. Le soleil que tu étais retrouva son éclat et sa chaleur. Toute joyeuse, tu pris e temps de lui parler de presque toutes les fleurs que tu vendais, en passant par quand les planter, dans quel sol, avec quelle fleur, à combien de distance les unes des autres pour finir sur leurs significations. Ton ami prit de petites fleurs en pots et tu insista beaucoup pour reprendre un rendez vous pour aller à la pépinière afin de lui prendre les fleurs qu'il voulait pour son potager.

Tu l'emmena dans ta grande voiture -orion t'obligeait à disposer d'un assez grand véhicule- pour vous diriger vers la pépinière. Les gérants te saluèrent chaudement ainsi que Cole et tu te chargea personnellement de lui parler de tout ce qu'il pouvait trouver ici. Comme dans ton magasin de fleur, tu étais débordante d'énergie, ton débit de parole était assez rapide et tu te demandais même si il comprenait tout ce que tu disais, raison pour laquelle tu lui posait des questions. Tu n'oserais jamais le dire, mais tu étais un peu stressée pour une raison que tu ignorais, c'est pour cela que tu semblais survolter et ça déteignait sur Orion malgré ses efforts pour rester calme. Si ça n'avait tenu qu'à toi, le brun aurait embarquer au moins une bonne remorque de plante. Mais c'était son potager et à lui de choisir donc tu te contenta d'approuver quand il opta pour 5 plantes. Il valait mieux en prendre peu pour voir ensuite comment elles poussaient.

Une fois tout cela prit, Cole te proposa de venir avec lui planter les fleurs que vous veniez de prendre. Tu écarquilla les yeux en même temps que ton sourire s'agrandissait, si c'était humainement possible, et tu sautilla presque de joie

-Oui j'accepte volontiers! On peut y aller avec ma voiture, se sera plus rapide que d'y aller en métro tu ne crois pas?


Puis Orion n'aimait pas l'idée d'être coincée entre tout ses inconnus. Tout le monde était d'accord, autant y aller! Une fois que vous étiez tous en voiture, tu le laissa te guider jusque son potager et, une fois arrivés non loin, tu troqua tes converses pour des bottes en plastiques et attacha tes cheveux en une rapide queue de cheval. Tu le suivis ensuite jusque son potager et, une fois vraiment arrivés, tu observa tout ça et tapota dans tes mains

-C'est du beau travail que tu as fais là! Et j'y pense, tu me tutoie enfin Cole


Tu en rias doucement avant de remonter tes manches, laissant voir tes bras blancs, et de lui demander par quoi vous alliez commencer. Orion s'était installée non loin de vous deux sur l'herbe, et vous observez avec une attention douce et presque maternelle, contente de voir que tu commençais à t'attacher vraiment à quelqu'un. Ca prenait racine, tout doucement.

Cole Walker
Curses
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
252
Voir le profil de l'utilisateur
Curses
le Mar 6 Nov - 20:25

Encore une fois, Cole fut pris au dépourvu de la bonne manière. Il n'avait pas forcément penser aller à son potager là tout de suite maintenant, mais c'était l'évidence quand on y pensait ! Autant ne pas faire attendre les sachets de graines. Oui, tortue, tu as raison, Cole est un grand bêta des fois. Et c'était toujours un long trajet périlleux en métro d'évité. Cole avait choisi ce potager car c'était le plus proche de son appartement, bien qu'ils se trouvent tous au plus près en bordure de la ville, ce qui revenait à "loin". Dans les beaux jours, Cole y allait à pied. Il avait le temps, il n'aimait pas la foule. Dans les moins beaux jours -nombreux à Toronto- il prenait les transports aux heures les plus creuses. L'un des avantages à travailler de nuit... Il n'y avait pas à dire, un trajet en voiture était bien plus confortable ! A voir Orion installée sur la moelleuse banquette arrière, l'esprit de Cole vagabonda à imaginer sa vie s'il avait eu un totem plus grand. La conclusion fut que lui et la tortue étaient bien mieux comme ça.

Une fois arrivés, il la guida jusqu'à son carré. Il y avait une cabane à outils pour quatre terrains, avec tout l'outillage en 4 exemplaires, bottes comprises. En tant que fleuriste, Joy était déjà rodée pour ça et elle avait ses propres bottes dans le coffre de sa voiture. Cole retrouva les siennes dans le cabanon et lui tendit une paire de gants de jardinage avant d'enfiler sa paire. Il faisait nuageux mais doux en ce jour, un temps idéal. Avant de commencer les choses sérieuses, il déposa la tortue à terre. Elle aimait beaucoup vadrouiller dans le jardin et aider à arracher des choses avec son bec si elle trouvait des mauvaises herbes sur son passage.
Posant les poings sur ses hanches, il observa son potager avec grande réflexion avant de se tourner vers Joy.

- Merci, content que tu aimes mon petit potager même s'il ne paie pas de mine.

Cole n'était pas du tout habitué à être complimenté sur quoi que ce soit et il fut sincèrement touché. D'autant plus qu'il n'avait jamais vu son carré de terre comme une création ou quelque chose de valorisant.

- Oui, c'est vrai. Tu avais bien insisté au début. C'est bon, le temps a passé, le tutoiement est arrivé. Bon, et maintenant... dit-il en tapant dans ses mains avant de les frotter l'une contre l'autre. Je pensais mettre les pétunias en bordure, de là à là. On pourrait mettre les géraniums ici, comme ça, je serai sûr de ne pas marcher dessus. Pour le reste, on a de la place là, là et là. Qu'en dis-tu ?

Cole partageait quelque chose et cela le rendait heureux. Le sourire apporté par Joy était indéniablement là. Après quelques minutes de débat digne d'une réunion des plus hauts cadres, des doigts pointés sur tous les recoins imaginables du lopin de terre et des acquiescements, Cole et Joy se mirent au travail. L'idée était de ne pas déranger les autres plantations en place pour l'instant, de décorer les espaces vides et de peut-être donner des copines aux plantes qui aimaient la compagnie. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas creuser la terre pour y planter une nouvelle chose. Il en profita pour lui demander son avis sur la qualité du terreau et si elle avait des choses à lui vendre. Cole s'en tenait toujours au minimum : arracher les mauvaises herbes, arroser, cueillir quand c'était mûr. Il tenait à ne pas utiliser de pesticides et à suivre une éthique bio. A côté des cabanons se juxtaposaient des composts et il ne s'en était servi que pour jeter, pas pour récupérer.

Assis à genoux, il grattait directement avec ses mains gantés, puis il enlevait un gant, prenait une graine, la posait au cœur du trou et reprenait le gant pour recouvrir le tout. Parmi ses nombreuses habitudes, il y avait celle de jardiner seul et de ne jamais parler pendant que ses mains s'activaient. Pourtant, il y avait Joy. Il ne voulait pas qu'elle s'ennuie ou qu'elle croie qu'il ne voulait pas lui parler. Alors, il chercha quoi dire et ne trouva pas mieux que :

- Euh, désolé si je ne parle pas beaucoup, je jardine toujours seul d'habitude. Je suis content que tu sois là. Mon jardin aussi en sera ravi très bientôt !

_________________
Me'n'ma brotha:







Joy Adams
Totem de compagnie
Date d'inscription :
02/10/2018
Messages :
118
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Mar 6 Nov - 21:04

Doucement, on plante la graine

Un fleur ça demande du temps, de l'entretien et beaucoup d'amour. Si le sol est bon, elle poussera bien. Si le sol est stérile, elle ne pourra pas pousser. Il lui faut une terre adapter à ses besoin pour prendre racine et fleurir. C'est long mais le résultat en vaut la peine. Les relations humaines c'est pareil
Joy & Cole

Tu regardais son petit bout de terre et l'imaginait déjà avec les fleurs toutes épanouies par ci par là. Et tu aimais ce que tu imaginais, ce qui te motivais encore plus à planter et faire du bon travail! Cole te proposa des gants et tu les refusa gentiment

-Ca ira merci, j'ai toujours préféré faire ce genre de chose à mains nues et t'en fais pas, je fais attention et je suis vaccinée, si jamais


C'est sûr qu'à la long, tu avais appris à faire attention malgré les nombreuses blessures que tu as eu à tes mains et qui t'ont laissé, pour la plupart, des cicatrices blanches. Puis le vaccin était obligé vu ton travail de fleuriste. Une fois équipé, vous avez débattu pendant de bonnes minutes pour voir quoi mettre où, quelle plante mettre ici, utiliser l'espace que vous aviez convenablement. Presque un débat aussi sérieux que si il portait sur la politique. dès que vous étiez tout le deux d'accord, vous êtes allés planter.

Tu le laissa planter les pétunias et décida de t'occuper de géraniums. Tu avais bien retenu où il les voulait et, tranquillement, presque en chantonnant, tu creusais la terre avec tes mains, y déposa délicatement la graine avant de reboucher tout aussi délicatement le trou, comme si tu traitais la graine que tu y avais logé comme la plus précieuse des choses et, en soi, c'est comme ça que tu la voyais. Les fleurs faisaient ton travaille et tu en prenais soin en retour, peu importe lesquelles. Tu les plantais en y mettant tout ton coeur, tu t'en occupais en y mettant tout ton coeur et tu étais heureuse de ce qu'elles t'offraient en retour.

Cole se remit à parler et tu leva tes yeux vers lui, une petite mèche rebelle tombant entre tes yeux. Il s'excusa de ne pas trop parler et tu souris en secoua la tête, autant pour lui dire que ce n'était rien que pour cacher tes joues roses

-C'est rien, j'ai cette habitude aussi. Et tu m'en vois ravie, je suis sûre que quand tout sera fleuri ton potager sera sublime. Si tu veux je peux t'aider à en prendre soin et pas juste planter les fleurs


C'était, pour toi, une proposition comme une autre même si, au fond, tu espérais qu'il accepte. Ca fera un prétexte pour que tu puisse être avec lui plus souvent. Mais ça, tu l'emportera très certainement dans ta tombe, tu serais beaucoup trop gênée si il le savait.

Tu termina les géraniums et te redressa, fière de ce que tu avais fait

-Hé bien, c'est bien planté tout ça! Tu as fini de ton côté? Tu as besoin d'aide?


Tu t'approcha pour voir ce qu'il avait fait et constata qu'il avait presque fini. Pour l'avancer, tu commença à planter la dernière graine sauf que, en voulant t'accroupir, tu perdis ton équilibre et bascula en arrière, t'arrachant un cri de surprise. Tu resta figée une ou deux secondes avant de laisser ton rire d'enfant se faire entendre et de te redresser

-Je vais bien ne t'en fais pas, j'ai juste perdu mon équilibre! On termine ça et on plante les autres? Tu as de quoi les arroser après je suppose non?


Normalement oui, à moins qu'il laisse le temps se charger d'abreuver ses plantes, ce qui n'était pas une mauvaise chose. Tu t'accroupis à nouveau en faisant attention et repris ta tâche de planter la dernière graine de cette ligne, toujours avec autant de délicatesse que tu l'avais fait pour les autres. Tu traitais les graines avec tout l'amour que tu pouvais leur donner. Une fois fait, tu t'étira et souris à Cole

-J'ai pris de quoi manger et boire au cas où


"Au cas où". Tu avais surtout prévu ça dès le début avec l'espoir qu'il te propose d'aller planter les graines juste après les avoir prises. Autant dire que tu avais eu de la chance. Mais ça aussi tu te garderais bien de le lui dire. Les joues toujours un peu rose, tu leva tes yeux pétillant de joie vers Cole en attendant sa réponse.

Cole Walker
Curses
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
252
Voir le profil de l'utilisateur
Curses
le Mer 7 Nov - 13:54

Parfois, il n'y a pas besoin de parler. Il suffit d'être là, d'avancer dans sa tâche en même temps qu'un autre à côté et ça suffisait. La simplicité d'un moment partagé avec pour seul fond sonore la vie alentours. Cole avait cru l'entendre marmonner une chanson mais n'en était pas sûr. C'était toujours agréable le chantonnement d'une femme... Peut-être parce que ça lui rappelait sa mère... Ça lui allait bien que Joy ne parle pas non plus pendant le jardinage, il se sentit moins fautif. Quand il trainait avec Bullet, elle faisait presque toute la conversation à elle tout seule, un vrai moulin à paroles. Rah, il fallait arrêter de comparer les moments entre ces deux-là, bien que Cole n'arrivait pas à s'en empêcher. C'était les deux seules personnes proches qu'il avait connu en dehors de son frère, forcément qu'il comparait.

De temps en temps, un autre locataire des potagers passait et les saluait. La seule personne avec qui il lui arrivait de discuter -enfin plutôt d'écouter les paroles- était le papi du jardin juxtaposé. Ils venaient régulièrement aux mêmes horaires et le vieux monsieur prenait tout son temps avec ses plantes. Il avait beaucoup aiguillé et appris à Cole au début. Il n'était pas là aujourd'hui.

Joy venait de proposer de venir s'occuper de son jardin plus fréquemment, s'il le voulait. Chic, c'était l'occasion rêvée pour lui demander de s'en occuper pendant son voyage, mais il n'eut pas le cran, elle venait de tourner la tête, ré-aspirée par sa plantation. Il lui faudra retenter sa chance.

- J'ai presque fini ! répondit-il à sa question.

Il lui tendit la dernière graine vu qu'elle proposait son aide. Il sursauta lui aussi quand il la vit tomber sur les fesses, les mains tendues dans un réflexe mais figées dans l'attente d'une autre réaction. La stupeur s'effaça derrière un nouveau sourire. Elle avait ce don d'être mignonne même dans sa maladresse, comme une enfant.
Il la regarda finir le dernier pétunia et compara ses tas au siens, satisfait de voir qu'ils étaient aussi propres et nets que celui d'une fleuriste professionnelle. Bon, en même temps, c'était juste une graine plantée et recouverte, mais quand même !

- Oui, il y a un arrosoir dans le cabanon et le tuyau d'arrosage directement là sinon, tu vois ? Je les arroserai bien aujourd'hui, mais s'il pleut demain, mieux vaut attendre... Je connais pas la météo des jours à venir...

Peut-être avait-elle un smartphone adéquat pour vérifier ça à la fin de leurs tâches salissantes ? Tâches qu'ils terminèrent en un rien de temps, après quoi Joy improvisa un pique-nique.

- Oh, c'est sympa de ta part, merci ! Je sais où il y a des chaises, je vais en chercher. Ah et tu peux te laver les mains au tuyau d'arrosage, juste là, le temps que je les sorte.

Son cabanon contenait des chaises en plastique vert sombre empilées les unes sur les autres. D'autres locataires avaient investi dans des chaises métalliques peintes et pliables, suivant l'état des précédentes chaises ou de leur bourse. En plus d'avoir aligné quelques dalles dans son potager pour y créer un chemin, Cole en avait aménagé quatre autres dans un coin pour poser ses affaires ou se poser sans avoir le cul par terre. Ce fut donc là qu'il posa les chaises, dont une avec deux pieds hors des dalles parce que l'espace n'était pas si grand, mais au moins les dalles étaient bien enfoncées dans le sol pour s'y aligner parfaitement, évitant le gag de pencher à celui qui s'y assiérait... Qui serait sûrement Cole pour laisser la bonne place à l'invitée.

- Du coup, moi je n'ai rien à t'offrir, désolé...

Bon, Cole. Tu sais l'heure qu'il est ? L'heure de faire la conversation !

- Tu as un jardin, toi ?

_________________
Me'n'ma brotha:







Joy Adams
Totem de compagnie
Date d'inscription :
02/10/2018
Messages :
118
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Mer 7 Nov - 15:03

Doucement, on plante la graine

Un fleur ça demande du temps, de l'entretien et beaucoup d'amour. Si le sol est bon, elle poussera bien. Si le sol est stérile, elle ne pourra pas pousser. Il lui faut une terre adapter à ses besoin pour prendre racine et fleurir. C'est long mais le résultat en vaut la peine. Les relations humaines c'est pareil
Joy & Cole

Il ne semblait pas s'inquiéter de ta petite chute. Tant mieux, dans le pire des cas tu avais eu mal aux fesses, rien de bien grave. Il te répondit qu'il avait bien un arrosoir et même un tuyau d'arrosage mais préférait attendre de voir si il allait pleuvoir ou pas. C'est vrai que le ciel était un peu couvert sans pour autant menacer de faire pleuvoir. Tu regardera sur ton téléphone tout à l'heure.

Dès que vous aviez fini de planter géranium et pétunia, tu lui proposa à boire et à manger. Il accepta avec plaisir et rajouta que tu pouvais aller te laver les mains avec le tuyau, chose que tu fis avec soin pour ne plus avec de terre dessus. Orion te rappela que tu avais oublié une question de Cole et tu pris le temps d'y réfléchir en sortant les sandwichs que tu avais fait ainsi qu'une bouteille d'eau et une grande thermos de ton thé préféré. Ah oui! La qualité de son sol! Tu t'empressa de déposer les victuailles sur la chaise que tu allais occuper, remarquant que ton ami pris celle qui avait les deux pieds dans le vide. Cette petite attention, sûrement plus de la politesse qu'autre chose, te toucha puis tu alla regarder et tapoter la terre de son potager

-Il est bien pour les plantes qu'on a prise. Puis si tu veux tu peux utiliser le composte que tu as à disposition.


Tu retourna t'asseoir en essuyant tes doigts sur ton vieux jean pris exprès pour ce genre de travail avant de déballer la grande boîte à sandwich que tu avais préparé. Tu l'entendis dire qu'il n'avait rien à t'offrir et tu releva les yeux vers lui, presque choquée.

-C'est faux! Tu m'as accompagnée à la pépinière, tu m'as subis dans ma boutique et là-bas et en plus tu m'as proposé de venir planter avec toi les graines ici. Si on veut offrir quelque chose à quelqu'un ce n'est pas obligé que ce soit matériel, tant que ça fait plaisir c'est le principal


Tu rajouta ton éblouissant sourire à la fin de tout ça avant d'ouvrir ta boîte et de la lui tendre, le laissant choisir parmi les plusieurs sandwichs que tu avais fait. Tu en avais même fais un avec de la salade pour la tortue, si jamais elle avait faim. Tu donnais le sien à Orion qui le mangea tranquillement avant d'en prendre un crudité. Cole te demanda si tu avais un jardin et tu secoua la tête, attendant d'avoir fini ce que tu avais dans la bouche pour répondre

-Non, je vis en appartement mais il est très lumineux donc j'ai pu bien le fleurir, je te montrerais un jour si tu veux


Ce n'est que quelques secondes après que tu deviens rouge pivoine et détourna le regard. Ce que tu venais de dire sous-entendait clairement que tu l'invitais chez toi, comme ça. Sauf que non, enfin ça te ferais plaisir qu'il accepte mais non! Vous vous connaissez pas assez, c'est trop stressant et gênant et c'est pas vraiment ce que tu voulais dire. Tu te rattrapa en riant nerveusement

-Enfin en photo hein! Je ne voulais pas sous-entendre que je t'inviterais chez moi un jour hein, ahaha!


Dieu que tu aimerais te cacher dans un trou, là tout de suite. On voyait que tu étais gênée à cause de ton sourire crispé et de tes pommettes cerise semblables à de jolies cerises. Pour cacher tout ça, tu regarda ailleurs, genre bien ailleurs pour que tu ai le temps de te calmer, de laisser ton coeur tambourinant reprendre un rythme à peu près normal et tes joues récupérer leurs pâleurs habituelles. Ce n'était pas gagné. Pourquoi tu réagissais comme ça avec lui? Après tout vous vous connaissez à peine, vous ne faite pas grand chose de folichon mais... Les faire avec lui les rendaient plus attrayantes, plus sympathique et ça te rendait heureuse de les faire en le sachant juste à côté. Derrière une mèche de suie, tu le dévisagea, sans trop de discrétion, en mangeant ton sandwich. Tu ne lui trouvais que des petits détails mignons et, soyons franc, ça ne t'aidait pas à rester zen.

Pour penser à autre chose, tu te rappela qu'il avait parler du temps de demain et, hâtivement, tu pris ton téléphone dans ta poche, laissant voir sa coque orné de fleur et de note de musique. Rapidement, tu le déverrouilla et chercha sur internet la météo de demain. Une fois trouvée, tu te pencha vers lui en disant

-Tiens regarde, c'est la météo de demain, il ne va pas pleuvoir mais le temps sera couvert, comme aujourd'hui.


Tu leva les yeux vers lui et mis aussitôt un peu plus de Distance. Allons Joy, pourquoi est-ce que tu paniquais comme ça alors qu'il t'avait déjà prise dans ses bras et même portée pour te mettre dans ton lit à l'hôpital? Ce n'était pas pareil, tu n'étais pas réellement toi, tu n'avais pas conscience de ce qui se créait inéluctablement entre vous deux. Tu n'avais pas conscience de ce petit fil qui vous liait. Pourtant il n'est pas encore assez solide, il est même cassable mais sa présence, le fait de t'en rendre compte te rendais un peu plus timide à côté de Cole... Si Dieu existe, qu'il t'aide à rester zen en présence de cet homme, sinon ça risque d'être compliqué pour toi.

D'une petite voix, tu précisa

-Il euhm... Il y a du thé chaud si... tu veux. Il est à l'ananas et au melon...


Ce n'est pas toi, cette petite demoiselle toute timide sur son siège. Tu ne te connaissais pas comme ça, toi qui est toujours extravertie et qui va vers les autres sans soucie. Orion s'approcha et frotta sa tête contre la paume de ta main et, distraitement, tu la caressa. Ce geste tu calma un peu et tu pu à nouveau regarder Cole sans piquer un fard.

Cole Walker
Curses
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
252
Voir le profil de l'utilisateur
Curses
le Mer 7 Nov - 16:30

La tortue avait fait son petit tour dans le jardin et était venue inspecter les nouveautés, sa petite tête sortant de sous une grande feuille. Quand elle entendit qu'on parlait de nourriture, elle releva la tête et les suivit jusqu'à se retrouver à côté d'Orion. Elle la regarda, l'air de demander si elle ne s'ennuyait pas, si ça allait bien, tout ça. Bref, elle faisait sa propre conversation. Quand elle vit Joy déposer un sandwich aux pieds d'Orion, elle rabattit immédiatement son regard sur Cole, une expression au visage que son humain comprit tout de suite comme "Et moi ? Et moi ? Et moi ?". La tortue se sentait bien dans leur compagnie et se laissait aller à plaisanter, à être un peu joueuse. Réclamer n'était pas dans son comportement. Elle exprima contentement et remerciement quand le sandwich salade fut servi devant elle. Elle n'avait pas l'habitude de manger autant. Elle tira premièrement les feuilles de salade hors de son carcan blanc et moelleux. Mâchouille, mâchouille, mâchouille.Quand elle en eut fini, elle passa à la seconde étape qui était de manger le pain, mais elle ne fit que l'entamer. Après quoi, elle proposa le reste à Orion et si elle n'en voulait pas, Cole le récupérerait chez lui.

Cole qui, de son côté, avait appris un nouveau trait de caractère de Joy : celui des gens généreux auprès de qui on n'a pas le droit de s'excuser "d'être venu les mains vides". Il était bien d'accord sur les présents immatériels.

- Je partage ton avis, sourit-il avant de s'asseoir sur la deuxième chaise.

Il y avait plusieurs choix de sandwichs. Cole était impressionné par tant de prévenance de sa part, encore plus quand elle lui montra celui prévu pour la tortue. Il demanda s'il y en avait un végétarien et il prit l'indiqué. La bouche pleine, il n'eut pas le temps de phraser quoi que ce soit quand Joy eut l'air d'avoir une subite montée de rouge aux joues après avoir parlé de son appartement. Que pouvait-elle avoir ? Est-ce qu'elle était en coloc et qu'ils mettaient toujours le bazar dedans ? Est-ce qu'elle avait honte de son appartement ? Ah, non, c'était juste parce qu'elle avait pas précisé qu'elle parlait de photos. Elle ne voulait pas l'inviter. Tant pis. Cole ne s'en serait pas formalisé. Enfin, si elle l'avait réellement proposé, il ne savait pas comment il aurait réagi. Il aurait peut-être refusé poliment, par réflexe, par sécurité. Avant de retrouver son frère et de se rouvrir au monde, il n'aurait fait un pas vers personne, mais peut-être bien qu'aujourd'hui il accepterait ce genre d'offre amicale, prendrait son courage à deux mains et expérimenterait tout ça. Peut-être. Il continuait de mâcher mais il voyait bien qu'elle avait l'air toujours gênée par le quiproquo. Que faire...

- Mon appartement à moi vaut pas la peine d'être pris en photo. De toute façon, j'ai pas de quoi. Mais je regarderai les tiennes avec plaisir, ça me donnera peut-être des idées. A la fin du repas ?

Cole ne se voyait pas inviter quelqu'un dans son appartement. Il était plutôt sombre, petit. Il n'était pas froid, mais il n'était pas particulièrement chaud non plus. C'était plus une tanière, un endroit où il se cachait, où il retrouvait ses affaires.
Il finit par regarder Orion et la tortue manger, pour ne pas non plus fixer Joy. Quand cette dernière attira son regard vers son téléphone, il se pencha aussi contre elle une micro-seconde pour mieux voir, ne se rendant compte de rien.

- Alors dans ce cas, on pourra arroser quand on aura tout terminer. J'ai l'habitude de faire ça au tuyau, ça va un peu plus vite, en mode pluie douce. Je veux bien goûter ton thé, il a l'air original. Tu... en bois souvent ? Tu n'aimes que les thés fleuris ? s'hasarda-t-il à plaisanter.

_________________
Me'n'ma brotha:







Joy Adams
Totem de compagnie
Date d'inscription :
02/10/2018
Messages :
118
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Mer 7 Nov - 20:20

Doucement, on plante la graine

Un fleur ça demande du temps, de l'entretien et beaucoup d'amour. Si le sol est bon, elle poussera bien. Si le sol est stérile, elle ne pourra pas pousser. Il lui faut une terre adapter à ses besoin pour prendre racine et fleurir. C'est long mais le résultat en vaut la peine. Les relations humaines c'est pareil
Joy & Cole

La tortue semblait contente d'avoir de quoi manger et Orion lui confirma qu'elle ne s'ennuyait pas, c'était même assez intéressant de regarder Joy être comme ça. Cole affirma partager ton avis et tu souris. Tant mieux, comme ça tu saura que si tu veux lui faire plaisir, ce n'est pas obliger que se soit matériel.

Puis il y a eu ton moment de gêne quand tu lui proposa de voir ton appartement, tu t'étais vite rattraper en disant que tu allais lui montrer en photo. Il sembla y croire et n'insista pas, acceptant même de voir les dites photos. Ah euh...

-Sur ce téléphone je n'en ai plus mais je peux te les envoyer par message quand je les ferais si tu veux


Encore une autre phrase qui avait un sous-entendu. Arrête de croire que tout ce que tu dis et bourré de sous-entendu et qu'il va croire qu'il y en a. Certes, au fond c'est un peu ce que tu veux faire comprendre mais ce n'est pas vraiment ce que tu veux tout de suite. Non, tu veux faire connaissance avec lui, apprendre à mieux le connaître, les trucs de base donc. Ton regard dériva sur la tortue qui mangeait à côté de ta biche, entamant d'abord la salade puis le pain qu'elle ne fini pas, le laissant plutôt pour sa nouvelle amie qui l'accepta volontiers. Comme quoi il n'y avait pas que toi qui commençait à te faire des amis.

Tu avais ensuite montré la météo de demain à Cole qui proposa d'arroser avec le tuyau avant de parler de ton thé. C'est vrai qu'il est original, tu l'avais d'ailleurs pris pour ça et tu ne regrettais pas car c'était maintenant ton thé préféré. Tu souris et répondis, riant doucement à la petite blague qu'il avait faite

-C'est pour son originalité que je l'ai pris et vas-y goûte le. Il m'arrive d'en boire mais j'ai une préférence pour les thés fruités et avec des noms et des goûts peu commun. Tu verrais ma boîte de sachet de thé, assez farfelue


Tu ris en y pensant car pleins de gens étaient surpris quand ils voyaient tout les goûts que tu proposais. Tranquillement tu termina ton sandwich crudité avant de prendre l'autre, laissant les autres sandwich pour Cole.

-Tu apprécie? Ils sont bien fait?


Doucement, tu porta ton regard sombre sur ton ami, soucieuse de son avis. Après tout tu voulais qu'ils lui plaisent, c'est toi qui les avais fait, normal que tu veuille qu'il aime. Puis tu lui en fera peut-être d'autres, voir les lui apporter. Enfin pour ça il fallait savoir quand il travaillait et quand il était au potager.

Une fois le repas fini, tu te releva et t'étira longuement avant de regarder votre travail

-Encore quelques graines à planter et se sera bon c'est ça? On euh...


Tu te gratta la tête et lâcha rapidement

-On les plante ensemble?


Là tu n'osais pas le regarder dans les yeux, surtout à cause de ce que ton esprit te faisait imaginer. Un esprit de jeune fille qui s'envolait au moindre battement de cœur de trop. Les joues rouges, tu glissa un regard vers Orion qui t'encourageait à garder un contact visuel avec Cole. C'est donc avec de gros efforts que tu posa tes yeux sur son visage, ton visage devenant encore plus rouge qu'il ne l'était avant. S'il te plaît Cole, répond vite, comme ça ton coeur à toi Joy pourra se calmer, si seulement il le voulait bien.

Cole Walker
Curses
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
252
Voir le profil de l'utilisateur
Curses
le Jeu 8 Nov - 16:12

La sandwich terminé, Cole se lécha rapidement les miettes sur le bout de ses doigts, se les frotta pour s'essuyer et prit le gobelet rempli de thé que Joy lui tendait. Il souffla dessus en l'écoutant, le préférant un peu moins chaud qu'à la température où il avait été servi. Dans tous les cas, il vallait mieux un thé brûlant pour ceux qui aimaient ça et que les autres pouvaient laisser refroidir qu'un thé refroidi qui n'irait à personne. Il y trempa ses lèvres, sirota une gorgée et s'exclama :

- En effet, il est très bon ce thé !

Contrairement à Kieran qui aimait se concocter des cafés aux arômes différents suivant les heures de la journée et Joy qui disait posséder plusieurs saveurs de thé, Cole ne se préparait pas de boissons. Même pas de smoothies ou de milkshake, bien qu'il aimait ça. Ce n'était juste pas entré dans ses habitudes. Ça rendait les boissons bues en compagnie d'individus encore plus savoureuses. Sirotant sa deuxième gorgée, il l'avala rapidement quand Joy lui reparla des sandwichs. Quel malotru avait-il été à seulement lui dire merci quand elle les lui avait présenté !

- Oui, eux aussi sont très bons ! J'ai bien aimé la sauce que tu as mise dedans. Je vais même en reprendre un.

Et il joignit le geste à la parole, le mangeant un peu plus vite que le précédent, vu que la fin du repas approchait.

- Oui, aujourd'hui, on fait le plus simple, n'est-ce pas ? Planter et arroser. Évidemment qu'on peut les planter ensemble. Je te propose de nous mettre là, côte à côte, comme ça on creuse ensemble cette parcelle avant d'y placer les semences. Ça te va ?

Alors c'est parti. Il termina de boire son thé, posa le gobelet vide sur sa chaise, apporta les derniers sachets de graine près de l'endroit où ils allaient se poser, reprit sa pose à genoux et remit ses gants en attendit qu'elle vienne se placer à côté de lui pour commencer. S'il avait eu des cheveux longs, il en aurait possiblement profité pour se les réattacher, comme elle. Il décrivit les limites de là où ils enlèveraient la terre et entama le travail. Pour ne pas la déranger, il commença par creuser les bords près de lui en se rapprochant au fur et à mesure du centre. De toute façon dans cette disposition, leurs épaules frôlaient régulièrement et leurs coudes culbutaient fréquemment aussi, leur arrachant des excuses souriantes. Cole ne pouvait pas vraiment se décaler, la parcelle était déjà minuscule, il avait pris un maximum d'espace pour ses autres plantations quand il avait organisé son potager.
Très vite, Cole remarqua que Joy était vraiment très rouge. Il pensa qu'elle avait peut-être soif mais ils venaient de boire à l'instant et le temps n'était pas caniculaire... Il se décida à parler, voire à occuper son esprit à autre chose, espérant que ce n'était pas une annonce de crise.

- Tout va bien ? Si tu veux faire une pause, hésite pas, hein.

Après sa réponse, il enchaina.

- Au fait, pour l'envoi de photos par téléphone, j'ai qu'un petit blackberry à l'ancienne, je pensais pas m'en servir pour des photos. Je peux en recevoir, mais je pourrais pas les voir en entier d'un coup. Mais pas de soucis hein ! C'était juste... pour dire quoi...

_________________
Me'n'ma brotha:







Joy Adams
Totem de compagnie
Date d'inscription :
02/10/2018
Messages :
118
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Jeu 8 Nov - 16:36

Doucement, on plante la graine

Un fleur ça demande du temps, de l'entretien et beaucoup d'amour. Si le sol est bon, elle poussera bien. Si le sol est stérile, elle ne pourra pas pousser. Il lui faut une terre adapter à ses besoin pour prendre racine et fleurir. C'est long mais le résultat en vaut la peine. Les relations humaines c'est pareil
Joy & Cole

Il approuva pour tes sandwich, rajoutant qu'il aimait beaucoup la sauce et qu'il allait en reprendre un. Il le mangea rapidement et accepta de planter les graines avec toi, ce qui t'arracha un immense sourire que tu avais du mal à contenir. Vous allez vous poster là où il restait de la place pour planter les graines et, à genoux l'un comme l'autre, vous commençaient à planter. Vous étiez assez serrés, ce qui faisait que vos coudes et épaules se touchaient souvent, créant ainsi des excuses souriantes et un peu gênée pour toi.

Le rouge ne quittait pas tes joues et Cole a dû s'en inquiéter car il te dit que tu pouvait faire une pause si tu voulais. Tu secoua la tête et répondis

-Ca va aller t'en fais pas, je suis juste contente


Tu n'irais pas plus loin dans les détails, se serait bien trop gênant pour toi. Le jeune homme parla ensuite des photos et tu hocha la tête

-Pas de soucis t'en fais pas, je te donnerais mon numéro quand on aura fini d'accord?


Ca ne prit pas très longtemps de planter ce qu'il restait et tu alla prendre le tuyau pour arroser. D'humeur taquine, tu commença à arroser Orion qui se secoua, les yeux pleins de joie. Tu continua encore un moment avant de te tourner vers Cole, un sourire en coin et l'arrosa un peu, juste assez pour qu'il se tourne pour regarder. Tu pris rapidement un air innocent en continuant d'arroser les plantes. Tu recommença ce petit numéro deux ou trois fois avant de l'arroser complètement en éclatant de rire. Il allait peut-être mal réagir, mal le prendre même et tu n'espérais pas. Tu espérais qu'il vienne s'amuser avec toi car tu voulais t'amuser avec lui, solidifier un peu le lien que vous avez, agir avec lui d'une manière plus amicale et taquine que si c'était juste une personne lambda. Car au fond tu ne le voyais pas comme tel. Ta biche comprenait ce qu'il se passait mais toi tu prendra certainement beaucoup de temps à t'en rendre compte et encore plus pour comprendre. Pourtant c'est ce qui te donnait envie de t'amuser avec Cole, de le prendre dans tes bras -chose que tu t'empêchais de faire- partager plus de chose avec lui. Tu voulais le compter comme une personne importante dans ta vie.

Mais pour le moment, tu le regardais juste avec amusement, les yeux pétillants de quelque chose de nouveau et mignon alors que tu étais armée du tuyau d'arrosage, attendant la réaction de ton ami pour voir ce qu'il allait se passer maintenant.

Cole Walker
Curses
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
252
Voir le profil de l'utilisateur
Curses
le Jeu 8 Nov - 20:50

Joy était peut-être une de ces personnes qui rougissaient dès le moindre effort, qui avait le sang qui montait rapidement à la tête... Tant qu'elle n'avait pas de baisse de tension en se relevant... C'était mignon n'empêche, une personne qui rougit juste à cause du fait qu'elle est contente. Si Joy était contente, Cole l'était aussi et il le serait à chaque fois qu'elle aurait le visage rougi alors. C'était indéniablement mieux que de la voir pleurer, pour sûr.

- D'accord.

Joy allait être le troisième numéro à entrer dans son répertoire après Bullet et Kieran !

Tandis qu'elle se dirigeait vers le tuyau d'arrosage, Cole en profita pour aller ranger les sachets de graine et ses gants dans le cabanon. En ressortant, il la regardait jouer avec Orion, lui tirant un nouveau sourire, avant de s'avancer vers les plantations déjà arrosées, revoir ce que ça donnait et inspecter les plantes alentours. Il sentit soudain quelques gouttes lui tomber dans le dos. Il se retourna en poussant un cri, le cri exact de quelqu'un qui a reçu de l'eau froide dans le dos alors qu'il ne s'y attendait pas du tout. Joy continuait l'air de rien à arroser devant elle. Mouais... Cole se reconcentra sur son potager quand soudain, d'autres gouttes ! Et encore d'autres ! Joy ne faisait même plus semblant désormais, elle l'arrosait même prise en flagrant délit, riant de sa farce d'un rire en clochettes. Si Cole ne voulait pas finir trempé -ce qui était déjà un peu tard-, il devait agir vite !

- Hé, arrête ! Héé ! dit-il d'un ton joueur qu'il n'avait pas utilisé depuis l'enfance.

Il mettait ses mains devant lui, essayant de dévier ce qu'il pouvait dévier, mais rien n'y faisait. Les cheveux déjà complètement aplatis par l'eau qui ruisselait jusqu'à ses arcades sourcilières et son menton, Cole finit enfin par s'avancer pour tenter de lui attraper le tuyau, mais elle l'évita toujours en riant. Un essai raté, deux essais ratés... Quand il fit un pas de plus, elle se mit à s'avancer dans le potager pour ne pas être attrapée.

- Tu ne t'en tireras pas comme ça ! Tu n'as pas d'échappatoire, rends-toi !

L'amour de Cole pour les scènes d'action et les répliques héroïques ressortait malgré lui. Face à son refus, il joua la dernière carte : celle de foncer très vite jusque derrière elle, de l'entourer de ses bras pour la coincer et l'empêcher de bouger. Une fois fait, il la souleva de terre en poussant un cri victorieux, dirigeant des jets d'eau qui allèrent jusque dans les potagers voisins. Il la reposa rapidement et profita de sa détresse pour piquer le tuyau, s'éloigner d'elle et l'arroser à son tour.

_________________
Me'n'ma brotha:







Joy Adams
Totem de compagnie
Date d'inscription :
02/10/2018
Messages :
118
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Jeu 8 Nov - 22:02

Doucement, on plante la graine

Un fleur ça demande du temps, de l'entretien et beaucoup d'amour. Si le sol est bon, elle poussera bien. Si le sol est stérile, elle ne pourra pas pousser. Il lui faut une terre adapter à ses besoin pour prendre racine et fleurir. C'est long mais le résultat en vaut la peine. Les relations humaines c'est pareil
Joy & Cole

Tu ne pus t'empêcher de rire quand il lâcha un petit cri après que les premières gouttes d'eau lui soient tombés dessus. Il finit par comprendre et se releva en te demandant d'arrêter, chose que tu refusa tout naturellement. Il était trempé à cause de toi et tu voyais ses vêtements lui coller à la peau. Cole tenta à deux reprise de te reprendre le tuyau et, à deux reprises il rata. Tu en riais beaucoup. Combien de temps que tu n'avais pas ris de bon coeur comme ça?

Quand il fit un pas vers toi, tu t'avança vers le potager et, après avoir sorti une phrase digne des films d'actions, il fonça pour arriver derrière toi et te serrer dans ses bras avant de te soulever, faisant paniquer ton coeur qui s'emballa soudainement. Tu lâcha un cri de surprise qui se transforma en un grand rire. Tu t'amusais comme une enfant et tu adorais ça. Ce moment allait être gravé dans ta mémoire pour très longtemps. Tu savoura l'étreinte de Cole, sentir ses bras fort te serrer contre lui et te porter comme si tu étais aussi légère qu'une plume avant de te reposer pour te reprendre le tuyau et t'arroser en retour.

Pour te protéger, tu mis tes mains devant ton visage en riant et tenta à ton tour de reprendre le tuyau. Sauf qu'il le mit bien haut en tendant le bras, le rendant hors de ta portée

-La part contre c'est pas juste! Ca se fait pas ça!


Mais tu riais aux éclats et, pour qu'il soit mouillé en essayant de t'asperger, tu passa dans son dos et, avec l'aide de Orion qui avait anticipé ton idée, tu monta sur son dos et tu t'y accrocha

-Comme tu sera trempé avec moi!


Tu te colla contre son dos et t'y agrippais comme une tique malgré ses tentatives pour te décrocher. Tes muscles peu habitués à ce genre d'amusement faiblirent et tu te contenta de t'affaler sur son dos alors qu'un vent frais t'arracha un long frisson

-Aaaah ça fait longtemps que je n'ai pas ris comme ça!


Encore d'humeur taquine, tu lui ébouriffa les cheveux avant de descendre doucement et de te poser sur les dalles où vous aviez mangés

-C'était drôle! Et tu souris

Oui, tu tenais à le faire sourire, voir même à être celle qui fait naître son sourire car, rien que de le voir, ça en faisait apparaître un sur tes lèvres. Tu étais trempée et, pour que ça ne te cache pas la vue, tu plaqua tes mèches de cheveux en arrière, laissant voir tes multiples piercings à ton oreille droit alors que ton haut, tout aussi trempé que le reste, laissait apercevoir comme des tâches noires à ta hanche et ta taille et qui était en fait ton tatouage. Tu n'y fis pas attention et te pris une tasse de thé chaude en frémissant

-Par contre il fait froid maintenant


Orion se serait bien blottie contre toi mais elle était aussi mouillée que toi donc bon, autant éviter non ? Pour le moment tu te contenta de ta tasse de thé bien chaud et en rentrant tu prendra une bonne douche. Tu proposa du thé à Cole, histoire qu'il se réchauffe aussi, évitant autant que possible de détailler les traits de son corps que ses vêtements trempés moulaient. Non, concentre toi plutôt sur ce magnifique sourire qui illumine son visage.



Dernière édition par Joy Adams le Ven 9 Nov - 12:30, édité 1 fois
Cole Walker
Curses
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
252
Voir le profil de l'utilisateur
Curses
le Ven 9 Nov - 10:36

Haha, elle croyait pouvoir le surprendre avec ses propres techniques ? Cole avait un avantage certain, il était plus grand elle et il leva haut le tuyau pour qu'elle ne puisse pas l'attraper. Son sourire s'étira quand elle réclama que ce n'était pas du jeu. Oh si, c'est justement un très bon jeu ! Cole ne se posait même plus de questions sur le comportement à adopter, il retrouvait son moi d'enfance, son esprit joueur, ses heures d'innocence. Il n'aurait jamais lancé ce jeu, mais une fois pris dedans, Cole était un excellent compagnon de jeu.

Il fut impressionné par la rapidité avec laquelle elle se coordonna avec Orion pour grimper sur son dos. C'était pas la tortue qui lui servirait de noble et fougueux destrier... Elle ressemblait à une amazone des forêts, à une Mononoke qui chevaucherait sa biche les pieds sur son dos en pleine course, inébranlable. C'était carrément classe. Elle semblait plus lourde une fois sur son dos que dans ses bras plus tôt. Il tenta bien de l'asperger en visant par dessus son épaule droite et son épaule gauche, mais ça n'y faisait rien, elle restait accrochée, même en tournant sur lui-même. Il se dit qu'ils étaient assez trempés comme ça après tout ça et lâcha le tuyau par terre pour tenter de desserrer l'emprise de Joy, toujours en jouant, en faisant semblant qu'elle avait une force colossale dont il ne pouvait se défaire. Il adorait l'entendre rire. En plus du jeu qui lui redonnait une joie candide qu'il n'avait pas ressenti pendant des années, ce rire était une exquise récompense.
Quand il ressentit qu'elle desserra son emprise, il ne bougea plus, au cas où elle voudrait descendre, mais elle resta affalée sur lui, faisant bien ressentir son poids, toujours un peu taquine bien que marquant la fin du jeu pour les deux.

- Moi non plus, ça faisait longtemps. Ça faisait également longtemps que j'avais pas été trempé comme ça. On dirait qu'on vient de traverser un déluge pour arriver ici ! Hé ! s'exclama-t-il quand elle lui ébouriffa les cheveux.

Il ne s'y attendait pas, comme le reste, ça l'avait complètement chatouillé la tête d'avoir ses racines frottées dans tous les sens.

- Tu souris aussi, dit-il en répondant à son sourire en allant éteindre l'arrivée d'eau pendant qu'elle s'installait sur les dalles.

Et pendant qu'elle se recoiffait, Cole fit de même. En moins de deux secondes, il avait plus ou moins réagencé ses courts cheveux comme faire se peut et il la regarda en se déchaussant pour vider l'eau rentrée dans ses bottes.
Elle avait plein de piercings en fait, c'était joli. Il remarqua aussi des vagues sombres sous son habit détrempé. Il aurait pu croire aux sous-vêtements si ce n'était de la hanche à la taille. En parlant de ça, Cole, tu ne devrais pas regarder en fait. Il s'arrêta donc et se concentra sur ses paroles et sa tasse de thé.

- Bonne idée, je vais en prendre une aussi. On n'a pas été très malins à s'arroser sans avoir de quoi se sécher après, haha ! Je vais voir s'il y a un équivalent de serviette dans le cabanon.

Il reposa sa tasse sans y avoir encore touché et revint avec deux torchons.

- Ils sont propres. J'ai trouvé que ça, désolé...

Il hésita un instant à être encore espiègle puis s'autorisa à poser les torchons directement sur la tête de Joy.

- Je te les laisse, j'ai pas autant de cheveux.

Il lui sourit encore en essorant au maximum son haut et son pantalon au niveau des chevilles, après avoir enlevé ses chaussettes qui pendaient sur le grillage. Il reprit le thé dans ses mains, but quelques gorgées à la suite en la regardant s'essuyer.

- Ils sont jolis les piercings que tu as à l'oreille. C'est bien agencé. Ah, et tiens, tu peux prendre ça en attendant. dit-il en lui pointant la veste dont il s'était défait avant de se mettre au travail. Elle n'est pas très chaude, mais ça sera mieux que rien le temps de rentrer dans la voiture.

Il marqua un temps de pause, sirotant plusieurs gorgées de thé, essorant encore ce qu'il pouvait essorer et peignant une nouvelle fois ses cheveux de ses doigts. Ça semblait le bon moment.

- Dis, euh... Je vais partir en vacances avec mon frère en août et en septembre. Désolé de te demander ça, mais, euh... Tu serais d'accord pour venir t'occuper du potager pendant mon absence ? Juste le minimum vital hein ! Arroser s'il fait trop soleil et puis c'est tout. Et évidemment, tu pourras cueillir pour toi ce qui est mûr, ce serait dommage que ça se perde. Comme tu sais où c'est, maintenant... Mais si tu peux pas, c'est pas grave hein, je demanderai aux autres jardiniers d'ici ! Et puis, euhm... Il y aurait aussi les plantes de mon appart. Pour elles, j'ose pas demander à mes voisins d'immeuble, je ne les connais pas... Je te ferai un double des clés. Mais si vraiment tu peux pas ou tu veux pas, c'est pas grave hein !

_________________
Me'n'ma brotha:







Joy Adams
Totem de compagnie
Date d'inscription :
02/10/2018
Messages :
118
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Ven 9 Nov - 12:53

Doucement, on plante la graine

Un fleur ça demande du temps, de l'entretien et beaucoup d'amour. Si le sol est bon, elle poussera bien. Si le sol est stérile, elle ne pourra pas pousser. Il lui faut une terre adapter à ses besoin pour prendre racine et fleurir. C'est long mais le résultat en vaut la peine. Les relations humaines c'est pareil
Joy & Cole

Cole aussi avait aimé le petit jeu, tant mieux. Une fois que tu quitta son dos, tu t'installa sur les dalles en disant qu'il souriait, ce à quoi il te dit que toi aussi. C'est vrai, tu avais un grand sourire d'enfant qui étirait tes lèvres. Après avoir mis tes cheveux en arrière, tu t'étais servie un peu de thé. Sauf que tes bottes pleines d'eau t'ennuyaient et, rapidement, tu les enleva et les vida avant de les poser à côté. Tu retira tes chaussettes et les posa sur l'un des accoudoirs d'une chaise. Le jeune homme accepta du thé avant d'aller chercher de quoi vous essuyer. C'est vrai que ce n'était pas très malin mais qu'est-ce que ça a été agréable, non?

Il revient avec deux torchons propres, s'excusant car il n'avait que ça, avant de les poser sur tes cheveux

-Ce n'est rien et merci.


Tu détacha ta tignasse et la sécha soigneusement avec les torchons. C'est vrai que vu le cheveux que tu avais, deux torchons ce n'était pas de trop. Cole te complimenta sur les multiples barbells et anneaux qui décoraient le cartilage droit de ton oreille et tu souris

-Merci, j'en prend soin


Vu le prix que ça t'avait coûté, clairement que tu en prenais soin! Pareil pour ton tatouage, il n'avait pas été donné mais tu étais contente du résultat. Du coin de l'oeil, tu vis le brun essorer ses vêtements comme il pouvait , le dévisageant à moitié avant de te reprendre. Orion alla se secouer un peu plus loin alors que tu finissais de sécher tes cheveux d'encre.

Tu pris quelques gorgé de ton thé alors que Cole reprit la parole. Il te demandait si tu pouvais t'occuper et de son potager et des fleurs de son appart. Tu le regarda avec des yeux de merlan frit, prise au dépourvu par ses demandes soudaines et le fait qu'il allait partir en voyage deux mois. Ca te rendait un peu triste mais tu le dissimula bien. Il allait en voyage avec son frère donc bon, tu ne pouvais clairement pas te permettre de tirer la tronche pour ça. C'est donc tout sourire que tu lui répondis

-Tu pars en voyage? C'est génial ça! Vous allez où? Et oui je vais m'occuper de tout ça t'en fais pas Cole, ça me fait plaisir que tu me le demande.


C'est vrai, même si apparemment il pouvait demander à d'autre personnes, c'est à toi qu'il a demandé en premier. Tu essora aussi un peu tes vêtements avant de penser à quelque chose. Tu sortis ton téléphone de ta poche -merci la coque waterproof- et le déverrouilla rapidement

-On s'échange nos numéros? Comme ça se sera plus facile de te tenir au courant de l'avancement de ton potager et de tes plantes et aussi... Pour pouvoir prendre de tes nouvelles pendant que tu sera en voyage


Tu ne voulais pas que pendant ces deux mois se soit le silence total entre vous deux, non. Quelque chose était en train de se faire et tu ne voulais pas le perdre. Puis garder contact avec lui pouvait être utile. L'échange fait, tu en profita pour prendre une photo de lui tant qu'il souriait encore et la mit comme image de contact.

-Voilà! Oh dis, tu pourra me prendre un petit quelque chose? Je te rembourserai quand tu reviendra


Pour toi c'était un minimum de le rembourser quand il sera de retour si il te prenait quelque chose. Ta tasse à la main, tu apprécia la chaleur qui en émanait tout en posant tes yeux amandes sur Cole, attendant sa réponse.

Une fois tout les deux secs et qu'il eut répondu à ta question, tu proposa de partir. Votre travail était fini, ça ne servait plus à rien de rester là. C'est avec un certain regret que tu rangea tes affaires dans ta voiture mais, en même temps, tu avais passé de si bon moment avec Cole que tu espérais juste pouvoir en passer d'autre comme ça. Il devenait très facilement un très bon ami à tes yeux, même si de son point de vue tu n'étais peut-être qu'une simple amie, ce n'est pas grave pour le moment, tant que tu peux être avec lui ça te va.

Cole Walker
Curses
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
252
Voir le profil de l'utilisateur
Curses
le Ven 9 Nov - 20:12

- On part en Grèce puis au Mexique puis au Texas.

Là, c'était le moment où Cole se demandait jusqu'où il pouvait donner des détails. A la fois, il n'avait pas envie de tout dévoilé -par pudeur ou bien par prudence, difficile à dire- et à la fois, il savait qu'elle était du genre à poser plein de questions, même sans mauvaises intentions.

- C'est la première fois qu'on fait ça, c'est mon frère qui a tenu à tout organiser ! Donc je sais que ça.

Ça devrait le faire. C'était la vérité en plus. Elle parla d'échanger leurs numéros alors il sortit son téléphone de la poste de sa veste. Il était encore en train d'enregistrer son contact quand il entendit le clic caractéristique des prises de photo suivi d'un joyeux "Voilà !". Il releva la tête vers elle pour comprendre qu'elle avait photographié son visage pour son répertoire à elle. Cole apprécia cette fonctionnalité de smartphone. Il se dit que c'était dommage une photo où il baissait la tête vers son téléphone à lui, où il regardait vers le bas, néanmoins il n'aurait jamais pu être détendu si elle lui avait demandé de prendre la pose. Sa photo aurait alors servi à illustrer la définition du mot "crispé" dans le dictionnaire. Il se jura de prendre quelque chose qu'elle rembourserait et un cadeau surprise comme il l'avait prévu.

- Je vérifierai mon forfait téléphone pour l'étranger et promis, je t'enverrai des minis comptes-rendus quand je le pourrai.

Puis vint l'heure de partir. Pour arroser le jardin, ça, il l'avait bien arroser ! Même la tortue en avait profité. Cole renfila sa veste et chaussa ses chaussures pieds nus, chaussettes dans la poche. Dans la voiture, il lui annonça qu'il viendrait directement lui filer le double des clés qu'il aurait fait faire, avec une feuille où il aurait écrit l'adresse et toutes les choses dont elle pourrait avoir besoin de savoir pour l'entretien. Il lui redemanda plusieurs fois si elle était toujours d'accord, si ça ne la dérangeait pas et il la remercia plusieurs fois. D'ailleurs, il fut déposé devant son immeuble, comme ça elle pouvait repérer la bonne porte. C'était elle qui avait proposé, Cole se serait contenté d'être déposé au métro le plus proche.

Ce soir-là, pendant qu'il préparait son repas, il papota de la journée avec la tortue qui acquiesçait. Elle est sympa Joy, hein ? On s'est bien amusés, hein ? Tiens, je vais déjà commencer le papier explicatif ! Alors... Ah, mais du coup, il faudra que l'appartement soit complètement propre avant que je parte ! Je pourrai pas la laisser rentrer si j'ai laissé de la saleté, c'est pas poli ! Bon, je crois pas être très sale, mais quand même ! Je ferai un peu de rangement aussi, qu'il y ait rien qui traine par terre...

Et la tortue acquiesçait.

_________________
Me'n'ma brotha:







Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum