Revenir en haut
Aller en bas

avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
04/04/2018
Messages :
21
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de poche
le Mer 4 Avr - 21:17
Archibald Eustache Carter
Prénom Nom : Archibald E. Carter
Surnom : Archi
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Orientation : Plutôt à l'ouest
Origine(s) : Canadienne
Nationalité(s) : Canadienne
Métier/Etude : Homme à tout faire dans un planetarium, pianiste une soirée par mois
Groupe : Totem de poche
Caractère
“Archibald, tu es une personne extraordinaire”, dit notre mère tout en te caressant les cheveux. Tu la regardes, sans comprendre pourquoi chaque jour elle te répète cette phrase, alors qu’elle dépose ton bol de chocolat chaud face à toi tout en baisant tendrement ton front. Comme à chaque fois, tu ne dis rien, te contentant de tartiner ton bout de pain avec du beurre. Elle t’observe, appuyé contre le comptoir de la cuisiner alors qu’elle porte un café à ses lèvres.

Encore dépendant des parents, tu vis toujours chez eux. Mais depuis trois ans, tu as désormais un espace un peu plus grand pour toi. Comme un genre de studio au-dessus du garage. Tu es un solitaire. Tu aimes le calme et pouvoir t’isoler quand tu en ressens le besoin, mais tu n’es pas encore prêt pour pouvoir vivre réellement seul.

Bien qu’il n’y avait que quelques mètres te séparant de notre ancienne chambre, l’adaptation fut longue et difficile. Les changements n’ont jamais été ton fort. D’ailleurs, tu n’aimes pas les imprévus, chaque journée est prévue à la seconde prêt. Les repas de chaque jour sont établis depuis des années. Un seul décalage dans l’emploi du temps, et c’est comme si un raz-de-marée venait t’engloutir. Dans ces moments-là ton esprit se vide, tu es perdu et ton souffle commence à te manquer. Ton coeur semble se resserrer sur lui-même, l’environnement semble plus bruyant et tout t'oppresse. Ce genre de crise tu les connais bien, désormais tu réussis à les éviter quand ce sont de “petits” désagréments. Mais toutes les bombes ne peuvent pas être désamorcées. Et dans ces cas-là, tu te replies sur toi, il ne faut ni te parler ni te toucher. Je viens te distraire du bruit environnant en chantonnant un petit air, posé sur ta tête alors que tu te balances doucement les yeux fermés en te concentrant sur ta respiration. Peu à peu tu finis par te calmer et retrouver le rythme de ta vie comme s’il ne s’était rien passé.

Sensible aux bruits et à la foule même sans crise, tu aimes rester au calme le plus possible. Papa dit que tu es trop renfermé sur toi-même, maman préfère utiliser le terme discret, et pour ma part je préfère que l’on dise de nous que nous sommes casaniers. Dans un endroit que nous connaissons parfaitement, nous sommes tout à fait à l’aise finalement.

Passionné de musique classique, tu as appris à jouer du piano assez jeune. Enfin appris est un bien grand mot, tu as simplement laissé tes doigts courir sur les touches ivoire de l’instrument chez tes grands-parents. Et ce qui été au début de la cacophonie, s’était vite transformé en douce mélodie. Après ça tu as simplement eu à connaître une chanson pour pouvoir la reproduire au piano. Quand tu ne joues pas, tu préfères lire tout un tas de bouquins. Tu apprécies tout particulièrement la science-fiction et les livres d’astronomie. C’est pour ta passion des étoiles que tu as choisi de travailler dans un planétarium. Le calme, la vue, l’ambiance qui y règne quand tu t’allonges sur les fauteuils et que tu fixes le plafond… C’est tout simplement magique. Si tu le pouvais, je pense qu’on vivrait sûrement dans cette bulle ! Mais à la place, notre père a accroché des étoiles phosphorescentes au dessus de notre lit. C’est sûr que ce n’est pas aussi impressionnant, mais tu aimes t’endormir en les regardant. Tu es aussi assez sensible aux sucreries et plus particulièrement les pâtisseries, mais n’ayant pas un très gros appétit tu as toujours du mal à terminer les parts de gâteaux.

Tes relations et interactions sociales sont assez compliquées depuis toujours. Dès le premier abord les gens te trouvent assez bizarres, tu ne saurais dire pourquoi par contre. Parce que pour toi, tes réactions sont totalement logiques et appropriées. Alors je vais expliquer pour toi. Déjà, tu as beaucoup de mal à soutenir un regard. Tu parviens à croiser celui de la personne, mais rarement plus d’un millième de seconde, ensuite tu commences à regarder ailleurs. Ton interlocuteur commence alors à penser qu’il ne t'intéresse pas. Certains pensent que pour attirer à nouveau ton attention il suffit de faire une petite blague, mais pas de chance, tu ne comprends presque jamais l’humour, les taquineries, l’ironie et le sarcasme. Tu prends un peu tout au pied de la lettre finalement, et ça met une nouvelle fois la personne mal à l’aise. La communication devient alors difficile, tu ne le comprends pas toujours, et lui pareil. Tu as aussi beaucoup de mal à discerner les sentiments des gens face à toi, ne sachant jamais si l’une de tes remarques l’a rendu triste ou non… Notre mère dit que tu n’as pas le sens des règles sociales, et même si parfois tu essaies de copier ce que tu vois, ça fonctionne assez rarement. Marcher dans la rue, t’approcher d’un type et lui dire “Wesh, ça va ?”, ça ne marche sûrement qu’à la télé. Du coup ça a peut-être contribué à apprécier la solitude, tu es un peu méfiant vis-à-vis des gens désormais, et tu restes assez secret concernant ta vie privée. Tu es bien plus à l’aise pour faire la conversation lorsque tu es sur internet car il n’y a plus aucune règle sociale à suivre, tout y est de suite plus direct.

“Les personnes atteintes d'autisme doivent apprendre de manière scientifique ce que les autres comprennent de manière intuitive.” - Marc Segar

“ils communiquent avec la grâce d'un éléphant dans un jeu de quilles”
Totem
Nino est une brève à capuchon de la famille des Pittidae. Ces petits oiseaux ne mesurent pas plus de 19 cm pour un poids allant de 40 à 70 grammes. Ces animaux sont extrêmement colorés alors que leur tête est complètement noir. Le corps est principalement avec des verts nuancés, on retrouve aussi des touches de rouge sous le ventre, et du bleu très clair sur les ailes.

Ces oiseaux vivants habituellement en Asie du sud-est, sont connus pour être forestiers et sédentaires. Ils sont assez difficiles à observer car en plus d’être très méfiants, ils ont une vie très secrète et préfèrent la discrétion pour se déplacer en sautillant et voletant sur le sol. Pourtant, on peut parfois les entendre sans savoir réellement d’où le bruit provient. Ils sont connus pour être des animaux très bruyants qui aiment chanter, mais il est aussi possible de les entendre se chamailler car ce sont des individus très irascibles. Attaché à leur famille, ils sont extrêmement fidèles entre eux et pourtant ils n’en restent pas moins des oiseaux solitaires. Malgré leur petit gabarit, ce sont des véritables ventre sur patte.

Solitaire ; fidèle ; forestière ; très bruyante ; invisible ; sédentaire ; irascible ; très vorace;  très méfiante ; vie secrète

Ressemblances
Nous sommes pratiquement en tout point similaire. Tu es le genre de garçon solitaire, qui aime se faire discret au point d’être invisible. Tu ne te confies pas facilement aux autres préférant rester secret à cause de ta méfiance et pourtant, quand on parvient à baisser la garde, tu es un ami fidèle. Si nous sommes similaires sur le côté bruyant, je pense que c’est à cause de tes différentes crises qui étaient plus nombreuses à l’époque. Quand tu avais 12 ans tu faisais encore pas mal de crises te balançant sur toi-même parfois en hurlant, dès qu’une chose n’allait pas ou que l’on perturbait tes habitudes, tu avais bien plus de mal à te contrôler que maintenant. Ou ce trait vient du fait que tu aimes tout autant la musique que moi ? Je me fais une joie de chantonner lorsque tu joues au piano ! Le côté sédentaire, sans surprise ça vient du fait que tu détestes les imprévus.

Différences
Même si je ne mange pas beaucoup en tant que totem, ma race représente la voracité. Mais toi… Tu es un gringalet qui mange assez peu, bien que tu sois assez gourmand. Tu n’as pas le côté forestier non plus, la nature c’est sympa mais pas pour toi.
Physique
Tu es un garçon très discret, autant dans ton caractère que dans ton physique. Tu n’es pas un mec immense et baraqué, tu ne mesures qu’un mètre soixante huit pour tout juste une soixantaine de kilos. Ton corps est assez filiforme : un fessier plat, des abdos à peine dessiner, des bras un peu plus musclés que le reste grâce à ton travail. Ta peau est assez pâle puisque tu restes rarement à l’extérieur.

Depuis que tu as une dizaine d’années tu portes des lunettes afin de corriger une myopie qui a empiré au fil des années. Tu portes de grosses lunettes rectangulaires avec d’épaisses bordures noires. Notre mère regrette un peu que ça te mange autant le visage, mais tu sembles pourtant plus à l’aise quand tu es caché derrière. Sans tes lunettes on peut dire que tu ne vois rien du tout, et comme je ne vois rien non plus et que je ne peux pas avoir de lunettes, je quitte assez rarement ta tête ou ton épaule qui sont mes perchoirs favoris. Heureusement que tu n’es pas du genre à te coiffer car tes cheveux sont un nid plutôt douillet. Ta tignasse noire est toujours en bataille, légèrement bouclé, avec la frange retombant sur tes lunettes. Ton nez est assez fin, encore plus quand tu as tes grosses lunettes. Ton visage est en triangle avec une forme pointue au niveau du menton ce qui donne l’impression de mâchoire assez carré. Même si tes loupes les grossissent un peu, tes yeux gris bleus sont de base assez grands avec de longs cils. Ta bouche est petite, la lèvre inférieure est plus pulpeuse que celle supérieure.

Côté vêtements tu es tout aussi classique. Un jean, des t-shirts ou pulls trop larges, des sweats, tu sors aussi parfois avec une casquette vissée sur la tête et même une capuche dessus pour te cacher un peu plus. Au travail tu es libre de t’habiller comme tu veux, si au début tu venais en costard cravate, tu t’es rendu compte que ce n’est pas obligatoire pour faire le ménage dans un planétarium.
Histoire
Nous sommes venus au monde le jour de Noël, un peu comme un cadeau que Dieu pourrait offrir à tes parents. C’est ce que ta mère aime répéter aux gens quand il commence à parler de toi.

Nos parents se sont connus quelques années avant, à l’université de Montréal. Maman venait de Toronto mais a choisi de faire ses études dans un pays parlant une différente langue, sans pour autant vouloir faire des milliers de kilomètres et traverser un océan. Quant à papa, et bien c’est tout simplement sa ville natale alors il était normal qu’il y fasse ses études. Ils se sont rapidement intéressés l’un à l’autre, à tel point que lorsque notre mère a été diplômée et a voulu repartir chez elle, notre père a décidé de la suivre. Mariés deux ans plus tard, les deux emménagent dans un petit appartement en plein centre-ville. Maman devint architecte et papa comptable. Ils rêvaient d’avoir plusieurs enfants, mais lorsque tu es né, tu as bouleversé tout leur plan.

Étrange

Ta différence s’est faite ressentir assez tôt. Un enfant calme, très curieux, surtout très intelligent et en avance pour son âge. Sachant que les bébés retiennent plus rapidement ce qu’on leur apprend, maman et papa ont choisi de parler un jour en anglais et un jour en français afin que tu puisses être un parfait bilingue. J’imagine qu’en faisant ça ils ne s’attendaient pas qu’à ce que dès tes 14 mois tu aies déjà un vocabulaire de plus de 500 mots et dans les deux langues. Avec une mémoire étonnante, tu étais capable de réciter tes livres d’enfants par cœur. Persuadés d’avoir un petit génie à la maison, ils ne se sont pas inquiétés pour savoir si c’était normal ou non. Et moi j’étais là, toujours posé près de toi avec la même forme que depuis ta naissance. Je savais ce qu’ils ne voulaient pas voir.

C’est quand tu as commencé à aller à l’école que nos parents ont commencé à voir que tu n’étais pas comme les autres. Tu pouvais passer des heures à ouvrir et fermer une porte sans jamais rien faire d’autre que l’observer. Tu avais aussi cette curiosité d’observation avec les tiroirs, tu pouvais ouvrir et fermer, sans toucher au contenu, mais regardant toujours attentivement le mécanisme. Les autres enfants trouvaient ça bizarre, ou plutôt ils te trouvaient étrange. Les jouets tu ne les prenais pas pour t’amuser comme les autres, il t’arrivait de les ranger par ordre de couleurs, ou par taille. Ou tout simplement, tu observais le fonctionnement d’une voiture avec ses petites roues.

Mais ce qui a surtout surpris ton professeur et tes parents, ce fut ta première crise. Je ne sais pas exactement si c’était à cause du stress, du bruit ou du monde, mais c’est comme si tes nerfs avaient fini par complètements lâchés. Hurlant, tapant des objets autour de toi, te jetant par terre… Aux yeux des gens présents, tout le monde a commencé à penser que tu étais un enfant capricieux. Mais moi je savais que ce n’était pas ça, tu étais terrifié à l’intérieur, et tu n’avais pas d’autres manières pour réagir à tout ce stresse. J’ai choisi d’intervenir, doucement je me suis mis près de toi, vers ton oreille et j’ai doucement commencé à siffler une berceuse que maman nous chantait le soir. J’ai essayé de te distraire le mieux possible du reste, te faisant comprendre que tu devais fermer tes yeux, tout doucement tu as fini par te calmer. Tu t’es recroquevillé dans un coin de la pièce, te balançant un peu pour t’apaiser alors que tu commençais à chantonner avec moi.

Ce jour-là, notre mère est venue complètement affolée pour nous récupérer à l’école. La maîtresse discuta avec elle de la crise, du fait que tu n’aies pas d’amis, que parfois tu réagissais bizarrement. Maman comprit alors que son adorable petit génie avait peut-être un souci plus important que ce qu’elle ne pourrait croire.

A 4 ans tu es diagnostiqué, tu as le syndrome d’Asperger.

Nos parents ont été un moment sous le choc. Personne dans la famille ou dans notre entourage n’avait cette maladie. Ils ne la connaissaient pas assez bien pour pouvoir se rassurer et surtout pour pouvoir te l’expliquer. Alors ils ont fait de nombreuses recherches pour connaître ce syndrome, savoir les choses à faire ou non, et comment pouvoir te gérer pour que tu sois le plus heureux possible. Le temps passe et tout est focalisé sur toi. A l’école, la maîtresse restait compréhensive, elle ne t’obligeait plus à la regarder dans les yeux quand tu parlais ou à rejoindre tes camarades dans la cour de l’école alors que tu préférais être au calme. Quand une nouvelle crise survenait, on me laissait gérer. J’étais, et je suis toujours le seul avec maman à pouvoir te calmer. Venir chantonner à ton oreille était devenu une habitude, et je savais que la crise finissait par passer quand toi aussi tu chantais. Au bout d’un certain temps, il t’arrivait de chanter avant même qu’une de ces crises ne survient, pour te calmer. Tu n’avais pas d’amis mais ce n’était pas grave, tu n’en avais pas besoin puisque tu m’avais moi, et les livres. Des habitudes ont été mises en place, avec des heures bien spécifiques pour différentes tâches. Le fait de pouvoir contrôler et anticiper t’avais permis de calmer certaines de tes angoisses.

Nos parents ont lu que tu avais besoin de centre d’intérêt pour pouvoir t’épanouir. Ils ont alors cherché différentes choses pour t'intéresser, et c’est comme ça que tu es tombé amoureux de l’espace. Je ne compte plus le nombre de livres de science-fiction que tu as pu lire, et encore moins les livres d’astronomie. D’ordinaire discret, lorsqu’on te lançait sur le sujet tu devenais alors un vrai petit moulin à paroles et il était parfois difficile de t’arrêter. Puis c’est en allant chez notre grand-mère pour les vacances que tu te découvris une nouvelle passion. Professeur de musique durant ses jeunes années, elle possédait encore un piano droit dans son salon. T’ennuyant pendant que les adultes discutaient, tu te dirigeas vers l’instrument de musique pour t’asseoir sur le tabouret. Avec mon poids plume, je suis venue m’installer sur l’une des touches en ivoire. Nous avons tous les deux sursauté lorsqu’un bruit s’est fait entendre, et rapidement je suis revenu pour me poser sur ta tête. Attentif, je t’ai observé alors que tes doigts venaient lentement caresser les touches. Il t’a fallu quelques minutes pour oser appuyer et faire retentir un tout nouveau bruit. Après plus d’une heure de différents tests de son, tu parvins à reproduire la comptine que nous aimons tellement chantée tous les trois, celle qui t'apaise durant tes crises. Notre grand-mère voyant que tu ne voulais pas lâcher le piano au moment de partir, elle décida de te le donner. Quand elle vint à la maison, quelques semaines plus tard pour te donner des cours, notre mère l’emmena discrètement dans le bureau où était installé le piano. Les yeux grands ouverts, elle te regarda complément interloquer de te voir jouer aussi parfaitement une mélodie compliquée, et sans partition. Et moi j'étais là, à côté de toi en train de chanter à tue-tête.

“Un vrai génie”

Mais être doué ne fait pas tout. Tu grandissais, et tu n’avais toujours aucun ami. Si pour toi ce n’était pas gênant, je savais que nos parents étaient inquiets que tu passes tout ton temps seul au piano ou avec des livres. Pour pouvoir te motiver et te faire rencontrer des personnes s’intéressant aux mêmes choses que toi, ta mère t’inscrivit dans un club d’astronomie. Notre premier jour là-bas t’a causé une crise. Le stresse, la difficulté de savoir réellement si tu étais content ou non d’être dans ce centre. Mais quand la crise finit par passer, tu pus remarquer que les autres enfants ne te regardaient pas comme tes camarades de classe. Ils semblaient comprendre… Tu découvris alors ce que c’était d’avoir des amis. Même si tu aurais pu faire sans, tu t’es rendu compte à quel point ça pouvait parfois être drôle de ne pas être seul.

Ta scolarité se poursuivit. A chaque nouvelle classe tes parents devaient expliquer ton “cas”. Tu as eu l’autorisation, contrairement à d’autres, de me laisser sortie même en cours car ma présence te faisait du bien. Une chance pour eux que je n’étais pas un éléphant ! Vers nos dix ans, on a commencé à se rendre compte qu’on voyait plus trouble. Alors que je virevoltais tranquillement autour de toi, j’ai fini par m’assommer contre un panneau. On peut dire que ce jour-là tu as bien paniqué. L’ophtalmo nous a tout simplement expliqué que l’on devenait myope. Tu as été acheté une paire de lunettes, et moi je n’ai plus jamais osé quitter ton épaule ou ta tête.

Quand tu entras au lycée, tu fus ravi d’apprendre que tu te retrouvais dans la classe de tes trois amis. Depuis le club d’astronomie, vous ne vous étiez plus quitté. Ils n’arrivaient pas toujours à te comprendre mais vous vous entendiez bien, et c’était le principal. Ta mère était moins anxieuse, tu devenais un adolescent épanoui. Tu faisais nettement moins de crises, ou plutôt tu arrivais mieux à les canaliser même s’il était encore compliqué pour toi de faire avec la foule et le bruit. Tu as même réussi à avoir une petite amie ! Mais ça n’a duré que deux semaines. Pas assez attentif et romantique apparemment, on n’a toujours pas compris le sens de ses reproches.

Et ensuite ?

A la fin du lycée, tu t’orientes vers une maîtrise en mathématiques dans le but de passer ensuite un doctorat pour devenir Astronome. Mais les études sont longues, pour très peu de poste. C’est durant tes études que nous découvrons le planétarium. L’espace d’un instant on s’est demandé pourquoi nos parents n’avaient jamais pris la peine de nous en parler. C’est après y être resté tous les jours pendant une semaine que j’ai compris. Il était devenu très difficile de te faire faire autre chose que de contempler les étoiles, et même si elles étaient fictives, tu avais tout simplement la sensation de flotter dans l’espace. Sans même en parler avec nos parents, tu pris un poste à mi-temps là-bas. Tu t’occupais de faire le ménage, un peu de maintenance et comme tu étais doué en informatique tu réglais aussi les différentes animations.

Une fois la maîtrise en poche, tu prévins tes parents que tu quittais l’école pour pouvoir aller travailler au planétarium. Sous le choc, ils n’avaient pas vraiment le choix. Bien sûr ils ont tenté de te faire changer d’avis, comme tout parents ils voulaient que tu fasses de grandes études, surtout avec tes capacités. Mais ta décision était prise.

Vu le boulot et tes compétences, le directeur du planétarium te proposa un travail à temps plein. Il aurait aimé que tu sois la personne qui présente le “spectacle” mais parler en public était bien trop compliqué pour toi. Par contre, vous avez pu vous mettre d’accord pour qu’une fois par mois ait lieu une soirée au planétarium. Ouvert exceptionnellement de 20h à 22h, les spectateurs pourront contempler les étoiles pendant que tu joues de douces mélodies au piano.

Et maintenant ?

Nous avons désormais 25 ans. Voilà près de 3 ans que tu travailles dans le planétarium et tu ne changerais de travail pour rien au monde. Même si tu continues le ménage et la maintenance, désormais il t’arrive aussi d’aider à la préparation des animations. Nos parents sont heureux de te voir aussi épanouis, et ne regrettent plus vraiment que tu aies quitté ton cursus scolaire. Devenu passionné d’informatique, lorsque tu rentres tu passes ton temps à jouer, apprendre des choses ou tchater en ligne. Même si on t’a déjà fait remarquer que tu étais un peu bizarre, tu l’es apparemment moins sur internet que dans la réalité.

Vivant dans le garage de nos parents depuis quelque temps, tu commences peu à peu à devenir indépendant. De plus en plus souvent tu manges dans le studio qu’ils nous ont aménagé. Tu as même adopté un chaton errant l’an dernier dont tu t’occupes seul. Un chat noir et blanc aux yeux bleus, répondant au doux nom de Neil. Même s’il a au début essayé de me croquer, nous sommes désormais inséparables. A tel point que tu as déjà essayé de l’emmener au travail, me cachant discrètement dans ton sac à dos. Mais bien sûr, ça n’a pas du tout fonctionné, alors maintenant Neil nous attend sagement à la maison.

La prochaine étape ? Le déménagement
Derrière l'écran

Pseudo sur internet : Ganache
Age : 2x ans
Code:
[b]Akira Kurusu / Protagonist[/b] de Persona 5 - [url=http://totem-emblem.forumactif.com/u152]Archi E. Carter[/url]
Comment as-tu connu le forum ? C'mon mien
Comment trouves-tu le forum (contexte, design...) ? Aussi sexy que le fonda


Dernière édition par Archi E. Carter le Jeu 12 Avr - 21:58, édité 6 fois
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
11/02/2018
Messages :
63
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Mer 4 Avr - 21:26
Bienvenue doge

_________________
Don't worry, all is well. All is so perfectly, damnably well. I can feel your heart beating as clearly as I feel my own, and I know that separation is an illusion. Soon, I will see your smile. You will wake up.
Merci à Sheryl pour mon superbe avatar à gif que je lui dois ♥

avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
17/02/2018
Messages :
172
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de poche
le Mer 4 Avr - 21:27
Je te love déjà, j'ai hâte de voir la suite de ta fiche luv coeur

_________________

Merci Vilmos hihi
avatar
Invité
Invité
le Mer 4 Avr - 21:29
UESH REBIENVENUE

TU PUES

BISOUS gyah

bonne chance pour ta fiche /pan
avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
04/04/2018
Messages :
21
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de poche
le Mer 4 Avr - 21:32
Merci luv

Ho Joo >mh

_________________
Invité, si tu veux des copains, pense à voter toutes les deux heures !

avatar
Invité
Invité
le Mer 4 Avr - 22:35
hm
avatar
Invité
Invité
le Jeu 5 Avr - 6:47
Jpp arrête de puer comme ça va te laver
En plus ça poste d'la fiche vide azy
avatar
Curses
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
220
Voir le profil de l'utilisateur
Curses
le Jeu 5 Avr - 11:08
OH. OOOOH. ARCHiiiiiii bleeh

"Orientation : Plutôt à l'ouest" XD

Tu sais comme je t'aime déjà intense hug

_________________
Me'n'ma brotha:







avatar
Invité
Invité
le Dim 8 Avr - 16:42
Owi doge
avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
01/10/2017
Messages :
769
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de poche
le Jeu 12 Avr - 21:48
Fiche validée !
Rolala qu'est-ce que tu es parfait doge
Deux membres ont validé la fiche, alors c'tout bon bird

BREF. Ceci étant dit, tu es VALIDÉ(E) ! Alors n'hésites pas à vérifier si ton avatar a bien été recensé ICI, ton totem ICI, ton métier ICI et à aller demander ton logement ICI (facultatif). Tu peux aller demander un RP dans CETTE ZONE, avec ce formulaire. Et puis peut-être faire ta fiche de lien dans cette zone, si l'envie te prend. Si tu n'es pas inspiré pour le codage, on a mis un code en libre-service à votre disposition !
Voilà, des bisous ♥️

_________________
Invité, si tu veux des copains, pense à voter toutes les deux heures !



 
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum