Revenir en haut
Aller en bas

avatar
Date d'inscription :
02/04/2018
Messages :
6
Devyn Lancaster
le Lun 2 Avr - 14:09
Devyn Lancaster
Prénom Nom : Devyn Lancaster
Surnom : /
Age : 24 ans
Sexe : Féminim
Orientation : Bisexuelle
Origine(s) :Mère suédoise, père Texan
Nationalité(s) : Américaine
Métier/Etude : Étudiante en médecine/chirurgie
Groupe : Totem terrestre
Caractère
Devyn, quand tu as quelque chose dans la tête, rien ne te l’enlève. Tu es têtue comme une mule, au point de parfois te mettre en danger juste pour prouver que tu as raisons. Mais te blesser ne te fais pas peur, téméraire que tu es. Tu aimes l’aventure et le danger, pratiquant des sports extrêmes comme le snowboard ou le saut en parachutes. Tu recherches toujours de nouvelles sensations.

Ça se ressent ainsi dans tes relations amoureuses. Tu es incapable de te fixer dans une relation sérieuse, préférant les coups d’un ou deux soirs. Quand une relation à tendance à s’étendre sur les semaines, tu finis toujours, même si ça se passait très bien, par envoyer boulet la personne concernée. Car oui, ton coté imprévisible et indépendant finis toujours par resurgir. Tu n’arrives pas vraiment à contrôler ta colère, comme la plupart de tes émotions basé sur tes instincts primaires. Cette colère que tu as accumulé pendant tes années d’emprisonnement, et elle finit constamment par t’envahir et te donner envie de tout briser.

Alors tu as arrêté de vouloir noyer de vraies relations, même si certains y sont parvenus à force de patience. Tu les comptes sur les doigts d’une main, mais des gens sont allé au-delà de ta méfiance habituelle et ont réussis à casser cette carapace, celle que tu as construite autour de ton cœur pour ne pas être blessé. Et aujourd’hui, à ces rares personnes, tu es prête à tout pour les protéger et les rendre heureux, même si tu n’hésites pas à prononcer des mots durs voir blessant si tu le juge nécessaire ou pour parfois avoir la paix, parce que souvent l’impatience te gagne et que tu ne sais pas t’exprimer autrement que par la méchanceté. Car tu restes indépendante, appréciant la solitude et ne demandant rarement d’aide auprès des autres, n’appréciant ni d’être pris en pitié ni inquiété les autres.

Tu as tendance à t’investir un peu trop dans ton travail, quitte à oublier les loisirs à côté. Cependant tu ne dis pas non à une soirée alcoolisée ou à un week end perdue en montagne. Mais tu veux toujours être la meilleure, et raffole de la compétition, alors tu lances souvent des paris auprès de tes collègues pour les pousser, et donc te pousser comme tu veux être toujours première, à donner le meilleur d’eux. Et tu aimes aussi les défis stupides, n’hésitant pas à manipuler les autres pour qu’ils les acceptent. Fort caractère que tu es, tu aimes te battre, aussi bien dans le sens figuré en acceptant n’importe quel défi qu’avec un coup de poing dans la figure.

Tu es habitué par de nombreuses valeurs, comme la nécessité de se donner à fond pour obtenir ce qu’on veut et la justice. Tu détestes les gens qui passe à pleurnicher sans rien tenter, mais aussi ceux qui se la coulent douce dans leurs villas sans avoir travailler une seule fois dans leurs vies. Et tu hais les gens forts qui osent écraser les plus faibles. Alors tu n’hésiteras pas à venir aider quelqu’un qui se ferait harceler par quelqu’un d’autre, encore pire s’il est seul contre plusieurs.
Totem
Symbolique/caractère/physique du totem : Un tigre blanc majestueux de taille adulte pesant un peu moins de 200 kilos. Ses yeux bleus perçant montrent sa détermination, sa fureur de vivre mais aussi souvent sa rage et sa colère. Animal solitaire, qui aime les grands espaces, il se montre très méfiant quand des personnes l’approche, encore plus quand ils se montrent hostiles ou voulant prendre quelque chose qui appartient à la bête. Ainsi il n’hésiterait pas à sortir des crocs si on s’en prenait à Devyn, protecteur qu’il est envers elle. Les deux ont aujourd’hui un lien très fort et fusionnel, même si ça n’a pas toujours été le cas. Si bien qu'elle à fini par le nommer Lydian.

Ressemblance avec son humain :Les deux êtres ont un caractère bien à eu, déterminé et ayant une grande confiance en soit. Les deux sont indépendants et solitaire, si bien qu’ils avaient au départ du mal à communiquer et ont mis du temps à se comprendre. Comme Devyn qui à du adapter sa rapidité de pensée et d’actions pour son travail, n’ayant pas le temps d’hésiter quand elle doit sauver quelqu’un sur le point de mourir, le tigre est aussi dans l’action plus que la pensée. Ainsi les deux ne prennent pas forcement le temps de réfléchir quand il s’agit de défendre ce à quoi ils tiennent et répondre à leurs besoins primaires. Ils sont tout les deux impulsifs et imprévisible, mais aussi méfiant envers les autres, ayant tendance à laisse ressurgir leurs colères contre les autres.
L’âme compétitrice de Devyn et la volonté de toujours être la meilleure se rend chez Lydian par sa grande confiance en lui et sa volonté personnelle.


Différence avec son humain :La plus grande et seule différence qui distingue Devyn et Lydian est que même si ce dernier aime l’action, il apprécie aussi se reposer et flemmarder, principalement dans de grands espaces peu fréquenté. Au contraire, la jeune adulte préfère être active la majorité du temps, et ne prends que rarement de temps pour elle, passant ses journées à travailler ou à faire du sport extrême, etc…
Physique
Tu es plutôt grande, mesurant dans les 1m70 et svelte, l’activité physique quotidienne lui ayant une corpulence plutôt musclée, sans aller dans la carrure du bodybuilder. On dit de toi que tu es élancé et athlétique.
Ton visage, qui semble la plupart du temps en colère, est plutôt ovale, tes deux prunelles marrons souvent caché par une tignasse blonde. Chevelure t’arrivant à la moitié du dos, que tu laisses souvent détacher pour cacher tes oreilles décollées, seul complexe que tu as. Ton corps est plutôt bien proportionné, tes jambes élancées étant à l’image de tes doigts : minces et longs.

Bien que tu aies tendance à te comporter souvent comme un garçon et t’habille de façon masculine, tu n’es pas contre pour porter une jolie ou d’autres vêtements féminins, ayant de temps en temps des envies de séduire. Tu n’hésites pas non plus à te maquiller, mais toujours de manière discrète. Tu apprécies cependant aussi de porter des t-shirts masculins et des gilets larges. Tu fais quand même souvent attention à ce que tu portes.

En dessous de tout ces tissus de vêtements, tu caches sur tout le long des côtes un tatouage représentant le loup, ton deuxième animal favori après le tigre évidemment. Aussi, tu t’es percé à l’oreille à l’âge de tes vingt ans, portant maintenant des petits anneaux en métal que tu n’enlèves jamais..
Histoire

Chapitre 1 : Cours pour ta survie [10 ansi]

Tes jambes, fatiguées par la course, continuent à te guider autant qu'elles le peuvent, le plus loin possible de toute cette horreur. Tu ne réfléchis plus, te contentant simplement de suivre la mince bande qui avait réussis à s'enfuir avec toi alors que les chiens de gardes vous poursuivent. Tu ne fais plus vraiment attention aux autres, ta propre survie et celle de Lydian étant la seule de très préoccupation et tu ne regardes même pas si certains sont à la traine. Tu regardes tellement droit devant toi pour ne pas perdre de vue les plus rapides que tu ne remarques même pas qu'un des chiens s'approche dangereusement vers toi et saute sur la jambe, gueule grande ouverte. Tu tombes en avant sous la souffrance infligée par les crocs du chien et alors que tu débats pour qu'il ne te dévore pas vivante, Lydian, sous la forme d'un loup, lui saute dessus et lui déchire la nuque, le tuant instamment. Tu sens le totem te déposer sur son dos et se transformer en cheval, se précipitant le plus rapidement possible vers le désert, parvenant finalement à distancer la meute de chien qui commence à fatiguer. La bête te pose délicatement sur le sable, rapidement rejoins par le reste de la bande éprouvée. Vous êtes tous vivants, et même si tu n'étais qu'inquiète que pour toi-même jusqu'à présent, tu es plutôt rassurée de les voir. Tu finis par perdre conscience de fatigue et de douleur.

Une claque.

-Reviens parmi nous Naomi, ils sont pas loin.

Alors que tu reprends difficilement tes esprits, constatant que la nuit est sur le point de tomber, tu te sens relever par tes camarades qui t'installent sur le dos de la majestueuse bête. Ils avancent lentement, prenant garde de ne pas se faire repérer. L'aîné de la bande prend la tête de la file, nous guidant vers une ville toute proche. L'obscurité étant maintenant bien présente, ils décident de chercher une maison inhabitée pour se reposer cette nuit, restant toujours aux aguets d'une quelconque présence indésirable. Trop dans les vapes, tu as du mal à identifier réellement ce qui se passe et où tu es, tu perçois seulement qu'on te recouche contre ce qui semble être un canapé. C'est la première fois depuis si longtemps que tu n'as pas eu autant de confort, alors tu dors directement, te sentant totalement détendue par ce semblant de luxe qui t'es offert. Lydian s'allonge devant le canapé, appréciant aussi cet instant de répit en s'endormant, bien que semblant malgré tout toujours à l’affût.

Tu te réveilles subitement en sueur, ton esprit tourmenté. Les images des tortures subites pendant toutes ces années défilant dans ta tête. Le coeur battant la chamade et la tête nauséeuse, tu te lèves du canapé, satisfaite que ta jambe mordue te fasse moins mal. Après une caresse sur la tête de Lydian qui répond par un grognement de plaisir, tu files dans la salle de bain pour te rafraichir les esprits. Tes vêtements qui glissent le long de ton corps laisse percevoir de nombreuses cicatrices sur ton dos, mais aussi une longue blessure au couteau faite lors de ton passage au centre à la suite d'une des nombreuses expériences. Tu fais couler l'eau sans entrer dans la douche, attendant la bonne température. Tu en profites à fond, comme si un geste qui parait si quotidien pour la majorité des gens était un vrai luxe pour toi. Et c'est le cas. Tu te savonnes avec soin, de façon rigoureuse, comme si tu voulais enlever un kilo de crasse, mais aussi nettoyer ton passé pour l'oublier. Tu es libre maintenant, et tu comptes bien le rester.

Tu attrapes une serviette dans le placard et t'apprêtes à t'enrouler dedans quand tu entends une porte d'une pièce voisine grincer lentement. Méfiante, tu te rhabilles rapidement et sors de la salle de bain à pas furtive, jetant avant un coup d’œil par le trou de la porte. Un homme rentre dans la maison, semblant tout autant sur ces gardes et surpris par la porte trouvée défoncer. Il avance dans l'obscurité, tombant nez à nez par Lydian profondément endormi dans le salon. Tu le vois saisir un pistolet traînant sur la table et s'approcher du totem transformé en tigre en réponse à ta méfiance et pour impressionner l'homme. Tu saisis trop vite ce qui va se passer, et ton sang ne fait qu'un tour.

Malgré ton jeune âge, tu n'hésites pas et tu bondis sur l'homme bien plus grand et costaud que toi, profitant de l'effet de surprise pour tenter de le faire tomber. En vain. Il t'envoie balader contre le sol, ta tête se heurtant violemment contre le parquet. Le coup te sonne à moitié, mais voyant l'adulte se tourner de nouveau vers la bête qui se réveille par le bruit, tu luttes. Tu te relèves comme tu peux quand tu entends un coup de feu retentir. Tu vois Lydian s'écrouler, sa jambe en sang, et la douleur de l'animal que tu ressens instantanément te met à genoux. Tu te redresses rapidement et tente d'arracher l'arme des mains de l'assaillant. Après une lutte acharnée, tu réussis à saisir l'arme et sans une once d'hésitation, tu lui tires directement en plein cœur, tes entraînements au tir au pistolet avec ton père durant ton enfance t'ayant appris à être habile et précise avec une arme.

Choquée par ce qui vient de se passer et réalisant lentement la gravité de son acte, tu entends tes compagnons débouler dans les escaliers et les vois se figer en voyant le corps étendu par terre. Mais personne ne dit rien, comprenant la situation en te voyant trembler, l'arme à la main. Alors sans mots ils traînent le corps en dehors de la maison. Tu ne bouges pas d'un doigt jusqu'à ce que Lydian, bien que vacillant par la blessure subite, te retire le pistolet des mains et rejoindre les autres. Inconsciente de tes gestes, tu finis par te poser dans le canapé en attendant les autres, reprenant complètement tes esprits. C'était trop d'émotion pour une journée. Le temps défile sans que tu le saisisses, ne réagissant que quand tu entends la porte s'ouvrir plutôt brusquement. Les autres se plantent devant toi, plutôt nerveux. Lydian reste au loin, comme s'il n'osait pas rejoindre le groupe. Finalement, le silence se brise.

- On est désolé, mais on va vous demander de quitter le groupe, Lydian et toi. On veut pas se faire chopper par la police ou être ramené au centre. Demain matin on quitte la ville sans vous.

Tu acquises et comprends, même si tu ne peux te sentir blesser, abandonner face à la merde que tu as créée. Mais tu ne dis rien, sentant ton cœur se fermer complètement.

Tu ne dors pas de la nuit, te contentant simplement de remettre en ordre ton sac, gardant le moins d'affaires possibles qui serait un moyen de te reconnaître ou te retrouver. Tu ne gardes aucun vêtement ni papier d'identité, et quitte la maison aux premiers rayons de soleil, accompagné du totem. Tu ne sais pas où vous allez, mais vos pas vous guident lentement à cause de la fatigue accumulée et des blessures subites, mais surement le plus loin possible du centre, de ton passé, auquel tu t'éloignes sans te retourner une seule seconde, faisant face à l'avenir.

….

Chapitre 2 : foyr years ago [ Anniversaire de tes six ans]

Aujourd'hui, c'est ton anniversaire. Tu fêtes tes six ans et pour marquer le coup, tes parents ont organisé une fête où ils ont invité tous tes petits camarades ! Alors tu es évidemment toute contente et excitée, jeune fille sociable et enjouée que tu es. Et puis les instants festifs, c'est aux finales assez peu fréquentes chez toi quoi ! Non pas que c'est constamment la mauvaise humeur chez toi, mais bon tes parents ont des valeurs assez strictes et conservatrice. Ils critiquent toujours les gens du même sexe qui s'aiment, te mettant constamment en garde de ne pas aimer les filles, ou bien de fréquenter des gens qui ne sont pas blancs. Toi tu comprends pas trop, t'aimes bien tout le monde alors tu les écoutes d'une oreille sans vraiment être d'accord. Parfois quand ça va trop loin tu ouvres quand même la bouche, mais vu les réprimandes de papa quand tu le fais, tu préfères te taire la plupart du temps.
Mais c'est vrai que l'ambiance est assez lourde en ce moment, surtout depuis que ce qu'ils appellent « ton totem » est apparu. Tu es la seule qui en possède un, et visiblement ils aiment pas trop les bêtes. Du coup papa, principalement ne te parle presque plus et ne prend plus le temps de t'entrainer aux armes à feux, alors qu'il le faisait depuis l'âge de tes 5 ans. Il était même assez fier de toi et de ton habileté assez précoce à maintenir l'arme et à toucher précisément les cibles, même celle mouvante. Et maman fait comme si de rien n'était, mais tu l'as déjà entendu se disputer plusieurs fois avec papa sur ce sujet. Alors toi tu te méfies de la bête, bien qu'elle semble toujours vouloir te protéger, et tu gardes tes distances le plus possible.

Mais bon bref, aujourd'hui tu es heureuse ! D'autant plus qu'ils ont invités Cole et Kieran. C'est deux jumeaux plus grands que toi de trois ans, mais tu les aimes bien ! Tu les considères un peu comme tes grands-frères avec qui tu fais les quatre cents coups. Alors même si tu discutes avec tout le monde, toute contente, tu es surtout collé à eux. Et ils ont même pu rester un peu plus longtemps que les autres ! Alors quand ils t'apprennent qu'ils n'ont jamais regardé la télé, ni une ni deux, tu demandes à tes parents de mettre le dvd de la série animée Batman, ton héros préféré ! Ce souvenir de cet anniversaire parfait restera longtemps graver dans ta mémoire, surtout que ça sera le dernier souvenir heureux de ton enfance, Naomi.

~

C'était un soir où la lune brillait de tout ton éclat. Depuis deux mois, peu de temps après ton anniversaire, les disputes entre tes parents s'intensifie. Quand c'est vraiment trop violent, tu ne peux que te blottir contre le totem qui se transforme alors en ours protecteur, que tu ignores pourtant le reste du temps, lui en voulant de plus en plus en sentant que c'est la cause des disputes maintenant quotidienne. Et cette nuit-là, ça a explosé. Tu entends ton papa crier contre ta mère :

- Si t’en peux plus de nous, je ne te retiens pas, la porte est grande ouverte !


Puis plus rien, alors tu penses qu'ils se sont finalement calmés et que tout s'arrangera, jusqu'à ce que tu entendes ton père entrer dans ta chambre et allumer la lumière sans te prévenir, attrapant ton sac à dos pour y mettre des vêtements sans piper mots. Il prend finalement la parole juste avant de fermer la porte.

- On ne veut plus de toi et de ta bête ici. Prépare-toi à partir, des gens viennent te chercher dans une heure

Toi tu ne comprends pas les mots de ton papa, disons plutôt que tu fais comme si tu n'avais pas tout entendu, mais tu prépares tes affaires docilement sans oublier ta peluche et ton dvd de ton héros favoris. Puis des gens viennent t'arracher de ta maison d'enfance sans que tu te rebelles, naïves que tu es. Alors que le totem semble bien plus réfractaire, les hommes le maitrisant avec un filet. Bizarrement tu me sens très mal pour l'animal, comme si tu ressentais sa captivité.

Et puis tu es emmené par une voiture, le trajet durant toute la nuit. Vous arrivez finalement en plein désert, et vous vous arrêtez devant un espèce de grand hangar, tu ne comprends pas trop ce que c'est. L'homme t'ordonne de sortir alors que tu vois le totem se faire tirer violemment du camion, tiré par deux trois personnes dans son filet. Tu détournes le regard, envahit de nouveau de la souffrance ressentit par l'animal. Le conducteur te saisit par le bras et t'emmène.

Les jours suivants, tu es enfermé dans une minuscule pièce où des gens viennent seulement pour te donner à manger et à boire. Une fois par jour et pendant une heure, tu entends le totem hurler de douleur, et même s'il n'est pas dans la même pièce et que tu ne le vois pas, tu subis toutes les blessures qui lui sont infligées, mentalement. Et ça te paralyse, tu n'es plus capable de parler tellement la souffrance est intense, et tu te refermes sur toi de plus en plus. Tu vois les adultes t'observer, noter le moindre fait et geste. La torture dure une semaine, et tu finis par ne plus avoir conscience de ton corps, tu te mets à hurler et à taper contre la porte verrouillée pour faire arrêter le supplice, toujours sous le regard des autres. Et puis plus rien pendant deux mois. Tu n'as toujours pas le droit de voir ton totem, mais on te laisse sortir deux fois par jour et tu commences à te soigner des séquelles mentales.

Tu pensais vraiment être enfin tranquille ?

La porte s'ouvre en pleine nuit et deux hommes te prennent par l'épaule, alors que tu es à peine réveillé, et t'emmène dans une pièce comportant une unique table avec trois chaises. Ils te demandent gentiment de t'asseoir puis te propose un questionnaire pour connaitre ta relation avec ton totem. Comme ils te le sollicitent, tu réponds aux questions le plus honnêtement possible, exprimant la souffrance ressentit face aux blessures de la bête. Puis tu retournes dans ta pièce.

Pendant une semaine, tu subis toute sorte de questionnaire et parfois, ils te laissent seul avec le totem pour voir nos comportements respectifs. Toi tu es toujours hostile face à lui, lui en voulant encore d'avoir perdu sa famille. Lui il te regarde dans un coin, sans trop s'approcher.

Un matin, deux autres hommes habillés en blouse blanche viennent te chercher après le petit déjeuner, te guidant jusqu'à ce qui ressemblait à une salle d'opération. Ils te pèsent et te mesurent, puis te demande de t'allonger sur la table d'opération et t'attache à l'aide de menottes. Un des hommes prend la parole, se voulant le plus rassurant possible

- Nous allons faire une série de tests sur toi. Mais ne t'inquiètes, tu seras inconsciente et une infirmière sera là pour te soigner. Le but est de voir les réactions de ton totem.

- Nous allons faire une série de tests pendant trois ans. Mais ne t’inquiètes, tu seras inconsciente et une infirmière sera là pour te soigner. Le but est de voir les réactions de ton totem.

Sans plus attendre, il te saisit doucement le bras et il enfonce une piqûre en faisant attention de ne pas te blesser. Tu te sens rapidement somnolente et tombe inconsciente.

Tu reprends tes esprits, remarquant que tu es allongé sur un lit blanc face à une infirmière qui te cicatrice tes blessures sur les jambes. Tu frémis de douleurs, auquel la femme répond en te donnant un médicament que tu avales.
Les tests continueront, augmentant graduellement jusqu'à voir la limite avant que le totem réagisse. Affaiblit par ton état mental bas, son apparence change fréquemment au fur et à mesure, pour ne devenir que finalement un chat fatigué.

Jusqu'au jour où ils apportent la bête dans la salle d'opération et l'enferme dans une cage. Ils ne t'endorment pas cette fois-ci alors qu'ils te demandent de te maintenir assis et de regarder constamment l'animal. Ce que tu fais docilement, alors qu'ils commencent à t'infliger des coups de couteau dans le dos en faisant bien attention de ne pas te toucher trop profondément. Malgré tes tentatives, tu ne peux m'empêcher de hurler de douleur, voyant l'impatience qui gagne le totem . Pour pousser la bête à bout, ils utilisent plusieurs moyens de torture : d'abord le fouet, puis la chaise électrique. Ce n'était pas suffisant pour qu'il réagisse suffisamment, bien que de plus en plus atteint mentalement. Tu fais du mieux que tu peux pour ne pas lui montrer ton mal et lui donner le peu de force mentale que tu as.

Alors un homme d'une trentaine d'année entre dans la pièce, semblant différents des autres « scientifiques » par sa carrure et son aspect général plus bourru, alors que le reste sortent, t'enfermant avec lui. Tu sens le totem tressaillir et se relever subitement malgré sa fatigue, semblant prêt à attaquer malgré les barreaux de fer qui les séparent. Toi tu files sur ta neuvième année, et tu ne saisis pas ce qui va t'arriver.

Tu sens l'homme te saisir brusquement par le col et te plaquer contre le mur, alors que ses doigts commencent à te retirer ton pantalon en te collant une beigne alors que tu tentes de te défendre. Et avant qu'il puisse aller plus loin, tu entends la bête, à l'apparence de lion, gronder de rage, sa fureur étant telle qu'il arrive à briser un barreau de fer avec ses dents, bondissant sur l'homme mais aussitôt intercepter par les scientifiques. Tout le monde s'occupa de la bête, se débattant furieusement mais finalement endormi par un léthargique alors que tu restes seule dans la pièce, assise dans un coin et honteuse. Ta naïveté et ta gentillesse ont disparu à cet instant précis.

Puis silence radio, tu restes enfermée seule dans ce qui te semble aujourd'hui être un minuscule enclos dans lequel tu n'es qu'une bête de foire. Tu n'as plus de nouvelle de ton totem, pendant un temps qui te semble infini. Et des mois après, tu es transféré dans une autre cellule plus grande, te disant que tu allais pouvoir maintenant « vivre » avec ton totem. Et sans même en avoir conscience, tu te jettes sur la bête et l'encercle de tes bras, pleurant toutes les larmes de ton corps alors qu'il te lèche tes vieilles blessures comme pour les effacer. Tu finis par t'endormir sur lui, d'un sommeil profond comme pour rattraper toutes tes heures perdues. Et pour la première fois, tu oublies toute ta rancoeur accumulée contre le totem.

-Lydian…

Ce prénom vient instinctivement, et tu le garderas. Le totem ayant repris la forme de chat ronronne de satisfaction en comprenant qu'il s'agit de son prénom et s'endort à tes côtés, fatigué par les blessures mentales et physiques infligées.

~

Les séances de tortures s'arrêteraient alors, bien que les scientifiques continuaient leurs séries de test psychologique de temps à autres. Tu t'imagines ne jamais être libéré du centre, perdant au fur et à mesure tout espoir, jusqu'à ton dixième anniversaire.

Changement d'équipe ce jour-là, de nouveaux scientifiques font leurs apparitions. Tu n'y fais pas vraiment attention au départ, mais l'un, se présentant sous le nom d'Alexander, semble s'intéresser bien plus sincèrement à la situation des « prisonniers ».

- J’ai un plan pour vous libérer.

Alexander lâche ça subitement alors que tu remplis un énième questionnaire, profitant que vous soyez seuls. Tu lèves un regard rempli d'interrogation vers lui qu'il ne te laisse pas le temps de formuler.

- Je suis un médecin travaillant dans l'aide humanitaire et défendant les droits de l’Homme, je me suis infiltré ici sous une fausse identité pour vous faire évader.

Tu ne le crois pas une seule seconde, ça te parait trop parfait pour être vrai, et tu ne veux surtout pas te faire de fausses illusions. Ressentant ta méfiance, l'homme jette un coup d'oeil rapide pour vérifier qu'il n'y a personne et te montre sa carte d'identité.

- Mon vrai prénom c’est Nicolas, crois-moi, je suis votre allié.

Il détaille son plan d'évasion précisément, si bien qu'il finit par te convaincre. De toute façon t'avais plus grand-chose à perdre, et Lydian semblait lui faire confiance, comme le signifiait son grognement déterminé. Tu as appris à distinguer toutes les émotions du totem, si bien qu'il te suffit juste de le regarder pour comprendre ses pensées. Alors tu acceptes la proposition de Nicolas, t'affirmant qu'il est prêt à hébergé tous les évadés.
Tu ne savais pas que tu ne reverrais jamais ton sauveteur alors que vous parvenez à vous échapper la même nuit où quatre ans plus tôt où ta vie a basculé...


Chapitre 3 : Now [24 ans]

Aujourd'hui tu as vingt-quatre ans. Tu te nommes Devyn Lancaster et tu vis aux abords de Toronto dans un appartement tranquille depuis tes treize ans depuis que ta famille d'adoption est venue te sauver, toi qui vivait alors dans la rue. Tu as longtemps était méfiante envers eux, envers tout le monde enfaite, si bien que tu ne leur as pas adressé la parole pendant longtemps, gagnant ainsi en maturité rapidement. Cette méfiance et ces indépendances ont donné la forme définitive de tigre à Lydian, ce que tu trouves en soit plutôt classe.

Tu fais semblant d'oublier ton passé, trop fière pour en parler à qui que ce soit, bien que tu en gardes précieusement des traces indélébiles pour ne pas oublier cette rage de (sur)vivre dans ce monde, comme le montre ce tatouage réalisé à l'âge de tes 16 ans au niveau des côtes, là où une vieille cicatrise commençait à s'effacer. Mais tu n'as finalement pas réussi à contenir tout ça pour toi, et les années aidant, tu as fini par vider ton sac le jour de tes 18 ans auprès de tes « parents », que tu as remercié alors pour leurs gentillesses et pour t'avoir secouru.

Tu es maintenant étudiante en médecine dans le but de devenir chirurgienne afin de sauver des vies. Tu as évolué, ta naïveté d'enfance ayant disparu pour te créer une carapace. Tu ne fais plus confiance facilement, bien que tu réapprennes.

Tout ce que tu veux maintenant, c'est réapprendre à vivre...

[A suivre]


Derrière l'écran

Pseudo sur internet :
Age : 24 ans
Code:
[b] Hana [/b] de Ctchrysler- [url=http://totem-emblem.forumactif.com/t731-devyn-lancaster-fini] Devyn Lancaster [/url]
Comment as-tu connu le forum ? Par un partenariat
Comment trouves-tu le forum (contexte, design...) ? J’aimes beaucoup !


Dernière édition par Devyn Lancaster le Sam 21 Avr - 0:12, édité 9 fois
avatar
Curses
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
105
Cole Walker
Curses
le Lun 2 Avr - 17:50
Bienvenuuuue bong

Si tu vas jusqu'au bout, tu auras un lien direct avec les frères Walker ;D

_________________
Me'n'ma brotha:







avatar
Date d'inscription :
02/04/2018
Messages :
6
Devyn Lancaster
le Lun 2 Avr - 18:22
Merciiiiii ~

Je compte bien aller jusqu'au bout =p (bon même si je risque de mettre un petit peu de temps x) ) et je veux bien en savoir plus sur ce lien huhu ~
avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
01/10/2017
Messages :
504
Gan Naraï
Totem de poche
le Mar 3 Avr - 9:56
Bienvenue sur TE bird
Ravi que Devyn te plaise ! Bon courage pour ta fiche coeur

_________________
Grand merci à Soan pour les badges  coeur
 
avatar
Totem de compagnie
Date d'inscription :
21/01/2018
Messages :
61
Fauve A. Khazanov
Totem de compagnie
le Mar 3 Avr - 12:41
Hey, bienvenue à toi !
J'ai toujours beaucoup aimé ce prédef, donc bon courage pour la suite ! J'espère que tu te plairas ici ♥

_________________
avatar
Totem de compagnie
Date d'inscription :
07/01/2018
Messages :
63
Mamoru Oohata
Totem de compagnie
le Mar 3 Avr - 20:27
DEVYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYN

_________________
Merci COLLE ♥️:
avatar
Date d'inscription :
02/04/2018
Messages :
6
Devyn Lancaster
le Dim 15 Avr - 21:21
Je vois que ce prédéfini plait bien o/

Merciiii pour l'accueil ! (il me reste plus que l'histoire o/)
avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
01/10/2017
Messages :
504
Gan Naraï
Totem de poche
le Mar 17 Avr - 19:18
Encore un effort...
Salut, salut !
Alors niveau caractère, totem, et physique c'est parfait, je n'ai rien à redire. Par contre pour l'histoire il va y avoir quelques petits points à changer, notamment un qui est un peu de ma faute parce que ça me semblait logique mais en fait peut être pas gyah D'un point de vue général, tu feras attention j'ai vu quelques fautes, et parfois tu passes de la deuxième personne à la première et je crois avoir vu à la troisième aussi hm

1/ Donc c'est ce que je disais, c'est un peu ma faute de ne pas l'avoir peut être écrit plus clairement. Mais la Black Plague ne garde les enfants que jusqu'à leurs 12 ans, finalement quand le totem prend sa forme définitive. Donc de mon point de vue, Devyn se sauve vraiment avant ses 12 ans.

2/ Et du coup, beh le totem n'a pas encore sa forme de tigre. Tu pars du principe qu'il a toujours été un tigre, sauf que cette forme vient du caractère de Devyn qui a changé suite à tout ce qu'elle a pu subir finalement. Tu vois ? hm

3/ "Tu te relèves comme tu peux quand tu entends un coup de feu retentir. Tu vois Lydian s’écrouler, sa jambe en sang, et la douleur de l’animal que tu ressens instantanément te met à genoux. " > de ce que je comprends, l'homme à tirer une balle dans la patte du totem ? Mais du coup après tu n'y fais plus du tout allusion.

4/ Elle a des expériences qui font que les médecins lui ouvrent/coupent (?) les jambes 2 fois par semaine durant trois ans ? Si oui, qu'elle serait l'utilité de faire ça aussi longtemps et souvent ? Du coup vu qu'il faudra changer l'âge tu pourras déjà faire des tortures sur une période plus courte hm Puis tu n'es pas obligée de rentrer totalement dans le détail sur cette partie sisi

5/ A la fin tu dis qu'elle vit dans un appartement depuis ses 17 ans, mais du coup tu ne précises rien de plus, alors que dans la fiche je précise bien qu'elle va vivre dans une famille d'accueil. Ca serait bien d'en parler un peu, puis de toute façon vu que son âge va changer pour l'évasion tu n'auras pas trop le choix hm

Du coup voilà, je suis désolé le fait de changer l'âge va sûrement te faire modifier pas mal de trucs...  snif Si tu as des questions vis à vis de mes retours ou autres, n'hésites pas à me MP ! coeur

PS : Merci de bien remplir le code avec le lien du profil, ça me gagnera du temps une fois que tu seras validé plz


Dernière édition par Gan Naraï le Mar 17 Avr - 19:58, édité 1 fois

_________________
Grand merci à Soan pour les badges  coeur
 
avatar
Date d'inscription :
02/04/2018
Messages :
6
Devyn Lancaster
le Mar 17 Avr - 19:37
Oh d'accord oui, ça change beaucoup de choses huhu =p bon ba tant pis je vais prendre le temps de modifier ça et de prendre tout ces élements en compte ^^
avatar
Totem de compagnie
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
124
Kieran A. Walker
Totem de compagnie
le Mer 18 Avr - 16:45
Salut hey
Ici Walker numéro 1. BIENVENUUUUUE bird

_________________

Spoiler:
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum