Revenir en haut
Aller en bas

avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
10/11/2017
Messages :
194
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Sam 17 Mar - 16:51

ft. Ho Joo Song & Sheryl M. Göethe  

On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux.

Tendre la main...

Une journée idéale pour une promenade dans le parc, le ciel est dégagé et d'un beau bleu comme tes yeux. Tu n'es pas encore sortie aujourd'hui et tu sais qu'il faudra bien quitter ton appartement confortable et ta couette chaude pour qu'Astérios puisse galoper un peu sur une grande étendue. Tu prends ton courage à deux mains, te frottant le visage pour te réveiller un peu plus puis direction la salle de bain pour prendre une bonne douche. Tu prends ton temps sous l'eau chaude, emmagasinant le plus de chaleur possible dans ton petit corps en prévision de ta sortie. Tu enfiles des bas, un pantalon noir et un t-shirt. Tu ne t'occupes pas vraiment de ta tenue après tout tu vas mettre un manteau par-dessus et une écharpe, puis tu ne vas pas à un défilé de mode donc. Tu enfiles une paire de bottine avec de petit talons pas grand-chose, encore une fois ce n'est pas une sortie mondaine mais juste une promenade avec Astérios.

Tu sors en prenant le temps de bien fermer ton appartement derrière toi. Tu enfiles ton casque, démarre la musique et en route pour le parc. Tu prends le bus pour rejoindre ce dernier rapidement, puis bon il fait meilleur dans le transport en commun que dehors. Bon le temps est un peu plus clément, mais les températures sont loin d'être bonne selon toi alors tu es toujours bien couverte. Une fois sur place tu marches un peu vers un coin un peu retiré, là où le bison aura de la place pour faire de défouler sans avoir à slalomer entre les gens. Tu libère ton totem, qui se met en marche doucement dans un premier temps, puis il trottine et fait quelques transitions avant de se lancer à fond. T'installant dans l'herbe, tu caresse la végétation sous tes doigts prenant le temps de ressentir chaque vibration des foulés du bison. Tu fermes les yeux, chaque martèlement du sol fait écho à un battement de ton cœur.

Astérios se défoule, se roulant finalement dans le gazon et mugissant. Il revient finalement vers toi pour te pousser et te souffler dans le cou, tu ris et le repousse doucement pour jouer. Ce n'est pas une heure que tu passes dans le parc avec lui mais deux ou trois, tu n'as pas fait attention faute à l'euphorie. Vous étiez sur le point de vous en aller quand un petit cri animal attira votre attention. Tu cherchas plusieurs minutes la créature qui appelait à l'aide quand tu te rendis compte qu'il se trouvait dans un arbre. C'était un chaton, il miaulait de façon très aiguë. Tu ne perdis pas une seconde, ignorant depuis combien de temps l'animal était coincé là-haut. Tes bottines se trouvèrent abandonné sur le sol et toi perché sur ton totem tu te saisissais d'une branche de l'arbre dans l'espoir de réussir à rejoindre le jeune félin.  


_________________
[30/12/17 - 00:20:23] @ Gan Naraï : tu es parfaite ♥️
Cadeau de Ho Joo ♥️:
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
11/02/2018
Messages :
70
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Dim 18 Mar - 20:00

Pour une vie
ft. Sheryl M. Göethe & Ho Joo Song

- Oui.
Ah... le lien entre une mère et son fils.
- J'y passerai tout à l'heure, oui.
Il n'existe certainement rien de plus fort, de plus profondément enraciné dans la culture orientale.
- Oui, je transmettrai.
La Corée du Sud n'échappe pas à cette vérité générale : lorsque la mère couve, l'enfant ne peut que patiemment subir en silence.
- Eomma...
Avez-vous jamais essayé de faire taire une mère coréenne se faisant du soucis pour le bien-être de son fils ?
- Eomma, il faut vraiment que j'y aille maintenant...
Parce que laissez-moi vous dire que vous pourrez bien essayer aussi longtemps que vous le voudrez, vous n'y parviendrez jamais.
- Non, je n'ai pas oublié de me brosser les dents ce matin...
Elles sont coriaces, ces eomeoni.

Ne vous en faites pas, je vais vous faire grâce de la majorité de la conversation qui a pu avoir lieu entre Ho Joo et sa mère, ce matin. D'abord, parce qu'elle n'est pas foncièrement intéressante à transmettre et ensuite, parce qu'elle a encore duré pratiquement une demi-heure après ces derniers mots.
Depuis l'accident, Soo Mee se fait parfois un peu... insistante, dirons-nous, afin de s'assurer que son fils se porte au mieux. Un réflexe normal pour une mère, j'entends bien, mais qui peut expliquer pourquoi à l'heure actuelle, Ho Joo semble si soulagé de voir que leur conversation touche enfin à sa fin. Pour cela, il peut remercier le décalage horaire entre leurs pays de résidence respectifs de lui faire grâce du cadeau que sa mère soit sur le point de se coucher. Il est vrai qu'autrement, elle aurait encore pu continuer des heures. Probablement.

Mais c'est tout de même un large sourire aux lèvres que Ho Joo finit par détacher son portable de son oreille donc, soupirant plus pour la forme que par réelle fatigue vis-à-vis de l'appel de sa mère. Il sait qu'elle ne pense pas à mal lorsqu'elle lui fait ces interrogatoires alors qu'il sort tout juste de son lit. Elle est simplement curieuse. Et puis il mentirait s'il disait ne pas apprécier ces "petits" coups de fil matinaux dont elle lui fait cadeau tous les weekends. C'est qu'on finit par s'y habituer, qu'il dirait.

Son appel terminé, il laisse son regard se balader sur la table à laquelle il s'est installé pour prendre son petit déjeuner. Les seules traces restantes de la nourriture qu'il a ingurgité sont quelques grains de riz et un bol, vidé de la soupe de poisson qu'il contenait une heure plus tôt. Ah. Son thé. Lui par contre, il ne l'a pas bu visiblement. Il se disait bien qu'il était sûr d'avoir oublié quelque chose.
Se levant pour rassembler ses affaires, Ho Joo cherche son totem des yeux. Il trouve la silhouette de celui-ci non loin de lui, couché sur le ventre, à mi-chemin entre la lampe à pieds et le tapis du salon. À deux pas près, Maxwell aurait eu un endroit confortable pour s'étaler. Tant pis pour lui. Il a presque essayé cette fois, au moins.

Tranquillement, l'humain se détourne finalement de la contemplation de son panda pour plutôt se consacrer à une vaisselle rapide, avant de se rendre dans la salle de bain pour enfin faire sa toilette. Aujourd'hui et une fois n'est pas coutume, il n'a réellement aucun impératif régissant son emploi du temps pour le reste de la journée : jour de repos, pas d'entraînement. Alors sous la douche, il réfléchit à ce qu'il pourra bien faire.
Et lorsqu'il en sort, il ne sait toujours pas.

Tant pis : aujourd'hui, il improvisera.

C'est ainsi que deux heures plus tard, on retrouve le jeune homme dans le parc de Toronto, baskets aux pieds, habillé de son long manteau gris, casquette des Maple Leafs enfoncée sur le crâne et les mains traînant dans les poches. Il a cette démarche nonchalante des jours tranquilles, laissant son esprit vagabonder à la suite de sa journée.
Ce matin, il a finalement passé un petit moment à faire quelques rangements dans son appartement, avant de se rendre dans la boutique de sa sœur, pour y donner un coup de main avec la livraison des fleurs de la semaine. C'est ce qui lui a donné envie de se promener dans le parc, d'ailleurs. Un brin de nature, l'air frais du mois de mars, il n'y avait rien de mieux pour se revigorer.

Mais que faire maintenant...

Soupirant légèrement, Ho Joo se retourne, continuant lentement son chemin en marche arrière pour voir où en est son totem. Derrière lui et sans grande surprise, Maxwell fait étalage de tout son bonheur à être sorti aujourd'hui. Il zigzague un peu, allant d'un buisson à un autre, s'arrêtant parfois pour chatouiller les feuilles de ceux-ci de son museau noir. Cette vision fait sourire son humain, qui décide à son tour de s'arrêter un peu : ils ont bien marché, pourquoi pas faire une pause, après tout.
Alors il s'installe sur l'herbe, pour s'y coucher. Il peut se le permettre, au vu de la clémence de la météo aujourd'hui. Et puis il est bien, là.

Il ferme les yeux, rêvasse.

Meow
Tiens, un chat vient de passer à côté de lui.
Meow
Ah. Et voilà que Maxwell s'étale sur son ventre.
Meow
Le poids disparaît, probablement parce que le panda s'est éloigné.
Meow

Rouvrant les yeux, Ho Joo se redresse doucement. Autant de miaulements, cela commence à devenir étrange tout de même. Il regarde sur sa droite, vers où leur source semble s'être déplacée. Maxwell est déjà debout, à quelques pas de lui. Lorsque le coréen l'interroge du regard, le panda lui pointe de la patte un arbre, un peu plus loin, probable refuge du petit poilu. Un arbre sous lequel se trouve un bison. Un bison sur lequel une jeune femme se tient debout. Intrigant.
Et pas nécessairement très sûr.
Voire carrément imprudent.

Meow

Ah.
Le chat se trouve donc effectivement dans l'arbre.

Ho Joo n'hésite qu'une poignée de secondes avant de décider de suivre l'exemple de son panda et se lever à son tour. Une fois debout, il ramasse sa casquette - lâchement restée sur le sol sans lui - et se dirige vers la scène. Il dépasse vite son totem, qui de son côté décide de s'asseoir sagement sur le sol en voyant son humain prendre les choses en main.

- Mademoiselle ?

Approchant de l'arbre, le coréen peut mieux distinguer la scène qui se déroule : une paire de bottes abandonnées sur le sol, une jeune femme perchée sur un bison tentant de se hisser sur la branche d'un arbre et quelque part au-dessus d'elle, une petite tâche blanche. Au vu de la taille de l'animal, il devine qu'il s'agit d'un jeune chaton. Et qu'il est donc très certainement coincé.
Il jette un coup d’œil au bison, pour se reporter sur le dos de la jeune femme. Approchant un peu plus du tronc pour se placer à quelques pas de ce qu'il devine comme étant le totem de l'inconnue, il ne peut s'empêcher de s'adresser à nouveau à celle-ci.

- Tout va bien, vous avez besoin d'aide ?

Tout de même, il doute que de telles acrobaties soient le fruit d'une excellente idée, aussi honorable la perspective d'aller sauver un chaton en détresse fusse-t-elle. Il préfère autant s'assurer qu'elle ne soit pas trop en difficulté, prêt à lui offrir son aide.
© Belzébuth




Dernière édition par Ho Joo Song le Mar 20 Mar - 9:33, édité 1 fois

_________________
Don't worry, all is well. All is so perfectly, damnably well. I can feel your heart beating as clearly as I feel my own, and I know that separation is an illusion. Soon, I will see your smile. You will wake up.
Merci à Sheryl pour mon superbe avatar à gif que je lui dois ♥
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
10/11/2017
Messages :
194
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Lun 19 Mar - 12:39

ft. Ho Joo Song & Sheryl M. Göethe  

On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux.

Tendre la main...

Lui, là-haut il appelait sans doute sa mère à l'aide. Mais où était-elle ? Il appelait de sa petite voix d'enfant et pas la moindre réponse. L'avait-elle lâchement abandonné ? Était-elle morte ? On ne le sera jamais. Tu regardais la petite boule de poil, le cœur serré de le voir ainsi. Un instant tu analysas le chemin de branche que tu pourrais emprunter pour le rejoindre. Tu constatas que l'arbre n'avait que peu de ramification capable de soutenir ton poids... Tu n'étais plus grimpée dans un arbre depuis tes douze ans tu avais sans doute perdu certaine habilité. Mais rien ne t'empêcherais essayer ! Tu avais bien fait de mettre un pantalon, cette sortie qui s’annonçait bien plus sportive que prévue, quoi qu'un short aurait encore plus facilité l'aisance de tes mouvements. Tu allais grimper sur la branche quand Astérios se tendis sous tes pieds anxieux. Tu baissas finalement la tête pour apercevoir un homme qui se tenait juste à côté de ta moitié. Il te regardait, il avait dû t'appeler mais plongée dans ta réflexion tu ne l'avais pas entendu.

- Je.. euh je veux aider... le chaton.

Ton regard fit le va et vient entre l'homme à tes pieds et le bébé poilu. Il appelait toujours cherchant un moyen de descendre par lui-même, mais n'osant pas encore sauter. Plus tu attendais plus y avait un risque qu'il se fasse mal en essayant de s'en sortir seule. Tu te mordais la joue, quand le jeune félin manqua de glisser de son perchoir et ton cœur rata un battement.

- Merde !

Tu grimpas sur la branche quittant le dos d'Astérios, qui meugla comme si on venait de lui arracher son propre petit... Il dansa des quatre sabots au pied de l'arbre se tordant le cou pour essayer de te voir. Tu étais debout super la première branche et tendait les bras vers la deuxième pour te hisser. C'est tellement  plus facile quand on est enfant ce genre de cascade. Tu sautillas doucement un peu comme sur un trampoline pour te donner le l'élan et un peu plus de courage mais aussi pour avoir plus de facilité à grimper sur la deuxième branche, puis tu bondis plus franchement et poussa sur tes bras. Et hop te voilà à califourchon sur la branche suivante. Ta moitié t'appelle en bas.

- Je vais bien Asté !

Tu essayais de rassurer l'animal alors que vous partagiez le même sentiment d'anxiété qui te ralentissait dans ton ascension. Si Leonhardt avait été là, le problème serait déjà réglé songeais-tu. Tu observais les branches pour bien choisir le suivante, tu n'avais pas envie de tomber. Jetant aussi un œil sur le chaton pour voir si tout allait bien et priant pour qu'il ne décide pas de monter plus haut vu qu'il était incapable de descendre. Tu refis les même manœuvre que pour hisser sur la deuxième branche, sauf qu'au moment de bondir, tu glissas. Un petit cri très féminin passa tes lèvres alors que tu pendais à moitie dans le vide. La fougue de ta prime jeunesse t'avais belle et bien abandonné depuis longtemps constatas-tu coincée. Tu devais avoir l'air fine maintenant.


_________________
[30/12/17 - 00:20:23] @ Gan Naraï : tu es parfaite ♥️
Cadeau de Ho Joo ♥️:
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
11/02/2018
Messages :
70
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Lun 26 Mar - 14:50

Pour une vie
ft. Sheryl M. Göethe & Ho Joo Song

- Je... euh... je veux aider... le chaton.

Voilà la seule réponse que la jeune femme offre à la question de Ho Joo. Une réponse à laquelle il est bien tenté de réagir pour lui faire remarquer qu'il avait bien deviné qu'elle n'avait pas soudainement décidé d'escalader un arbre du parc pour le seul plaisir de faire un peu de gymnastique, d'ailleurs. Mais il préfère garder le silence, trop courtois pour risquer de vexer une parfaite inconnue.
Une sage décision dans ce genre de situation, si vous voulez mon avis.

Meow

Devant Ho Joo, la jeune femme - toujours debout sur son bison, rappelons-le - laisse aller son regard du chaton à lui, et de lui au chaton. Lui se gratte l'arrière de la tête, ne sachant trop s'il doit réitérer sa question ou non. Si elle n'a toujours pas quitté le dos de son bison, peut-être attend-elle simplement que le félin descende de quelques branches pour l'attraper lorsqu'il sera à portée de main ?
En tout cas, son visage anxieux semble présager une hésitation de sa part. Du moins, peut-être.

- Merde !

Ou peut-être pas du tout.

Si le coréen ne voit plus très bien le chaton de là où il se trouve, le cri de la jeune femme lui indique que quelque chose vient de se passer. Ça, et le fait qu'elle vienne de quitter le dos de son bison pour se percher sur une branche de l'arbre. Elle a clairement fait son choix apparemment : elle est bien décidée à aller chercher ce petit chat quoi qu'il en coûte - et cela même si les meuglements désespérés de son totem semblent indiquer qu'il ne partage pas son avis.
Si elle n'a pas demandé son aide en tout cas, Ho Joo est maintenant décidé à ne pas s'en aller avant de la lui avoir offerte : quelque chose lui dit qu'il ne serait pas sage de la laisser se débrouiller toute seule et continuer son chemin avant d'être sûr qu'elle ait bien récupéré ce chaton.

Faisant le tour de l'arbre, Ho Joo plisse donc les yeux pour essayer de mieux distinguer l'animal dans les branchages mais avant qu'il ne réussisse à le retrouver, autre chose attire son attention : l'inconnue est en train de sautiller sur une branche. Voyant cela, le jeune homme fronce légèrement les sourcils et grince un peu des dents.

- Je ne sais pas si...

Trop tard, elle a déjà sauté pour se mettre à califourchon sur une branche supérieure.

- Je vais bien Asté !

De soulagement, Ho Joo soupire. Cette jeune femme a vraiment de la chance d'avoir pu se rattraper : elle se ferait mal si elle tombait vraiment sur le sol. L'arbre n'est pas bien haut, certes, mais une chute reste une chute - surtout lorsque celle-ci n'est pas contrôlée.

Meow

Alors qu'il pose sa main contre le tronc de l'arbre, Ho Joo parvient enfin à repérer l'emplacement du petit fauteur de trouble. Le chaton se situe sur des branches supérieures, encore trop haut pour que la jeune femme ne puisse accéder à lui. Ou du moins, à moins qu'elle ne refasse le même manège pour atteindre la branche au-dessus de sa tête.
Quelque chose qu'elle a visiblement décidé de faire, évidemment.

Lorsqu'il voit cette fille recommencer à sautiller sur sa branche, le coréen se tend, ne la quittant pas des yeux pour se tenir prêt au cas où elle chuterait. Il aimerait lui proposer de redescendre pour essayer lui-même de grimper à cet arbre mais elle ne donne pas l'impression de lui prêter la moindre attention, ce qui le force à se taire et observer. Il n'aime pas trop ça.

Quelques impulsions.
Un petit bond.
Un pied glissant légèrement sur une branche.

Une vague de stress l'envahit lorsqu'il voit la fille manquer de rater totalement son saut. Placé directement sous elle, il s'est déjà instinctivement préparé à la rattraper... mais ne réceptionne rien du tout. Au-dessus de lui, l'inconnue a visiblement réussi à se rattraper in extremis à la branche au-dessus d'elle - bien qu'elle n'en mène pas large maintenant, à pendouiller les pieds dans le vide.

- Ne bougez pas !

Un conseil probablement inutile au vu de la position actuelle de la jeune fille, mais qu'il est incapable de ne pas formuler à son adresse. Il faut qu'il lui donne un coup de main, avant qu'elle ne réussisse à se faire mal bêtement. Paraît-il que les pandas sont de bons grimpeurs, alors peut-être Ho Joo fera-t-il honneur à son totem en tentant sa chance à son tour face aux branchages de cet arbre ?

Meow

Retirant rapidement son long manteau et le posant au sol pour ne pas que ce dernier ne le gêne dans ses mouvements, il analyse rapidement le meilleur chemin à prendre pour grimper. N'étant pas vraiment le même poids plume que la jeune femme déjà là-haut, le sportif sait qu'il ne pourra pas emprunter le même chemin et cherche donc plutôt des branches plus épaisses.
Ah. C'est bon, le chemin est trouvé.

- Tenez bon, je vais vous aider.

Ho Joo démarre donc son ascension. Il se surprend un peu à voir qu'il n'émet pas trop de difficultés à se hisser d'une branche à l'autre, comme s'il se découvrait un nouveau talent caché. En très peu de temps, il arrive au niveau de l'inconnue mais la branche directement en-dessous d'elle paraissant un peu fine pour lui, il décide de plutôt se hisser sur celle à laquelle elle est accrochée.

Mission à moitié accomplie.

Perché sur sa branche, le coréen avance à califourchon, jusqu'à arriver à l'endroit où la jeune fille se trouve en difficulté. Là, il se penche vers elle, cherchant une solution pour la hisser sur la branche le plus sûrement possible. Une solution qui lui paraît tout de suite plutôt évidente.
Tâchant de paraître le plus rassurant possible, il tend sa main droite vers le bras gauche de la demoiselle, son autre bras fermement enroulé autour de la branche sur laquelle il est présentement à moitié couché. Ainsi, il ne pense pas risquer de tomber à son tour.

Adressant un sourire encourageant à cette fille, il s'adresse ensuite à elle.

- Lâchez la branche et attrapez bien mon bras, je vais vous aider à monter.

Il ne la lâche pas des yeux, conscient de lui demander de faire quelque chose pour le moins pas très rassurant : faire confiance à un total étranger à ne pas la laisser tomber.

Lorsqu'elle sera prête, il la hissera sur sa branche.
De toute façon, dans sa situation, elle n'a pas vraiment d'autre choix.
© Belzébuth




HRP:
Sorry sorry sorry pour le temps d'attente mais j'ai eu une semaine assez chargée qui a mis mes activités rp en stand-by total... J'espère que cette réponse te conviendra, n'hésite surtout pas à me dire s'il y a un soucis ;w;

_________________
Don't worry, all is well. All is so perfectly, damnably well. I can feel your heart beating as clearly as I feel my own, and I know that separation is an illusion. Soon, I will see your smile. You will wake up.
Merci à Sheryl pour mon superbe avatar à gif que je lui dois ♥
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
10/11/2017
Messages :
194
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Mer 28 Mar - 21:17

ft. Ho Joo Song & Sheryl M. Göethe  

On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux.

Tendre la main...

Tu ne jetas pas de regard vers le sol. Autant pour te rassurer quant à la hauteur à laquelle tu te trouvais que pour ta concentrer sur la suite de ton escalade. Et ce que tu redoutais arriva, tu as glissé. Tu t’accrochais donc à ta branche avec ton entêtement habituel. Tu n’es pas une grande sportive alors te remonter à la seule force de tes bras était impossible. Il avait essayé de te mettre en garde, le jeune homme en bas. Mais, tu es têtue ! Sous tes mains l’écorce de de ta planche de salut te griffer la peau, plus tu restes là plus tu sens ton épiderme être râpé par ta prise sur la branche. Tu as mal à rester ainsi suspendu. La chute ne te semble pas une meilleure idée. Astérios à tes pieds hurle son inquiétude, mais tu n’oses le regarder. Tu pouvais l’entendre sans peine et tu penses que tout le parc devait savoir qu’un bison était dans le coin.

Tu faillis ne pas entendre l’asiatique tant ta moitié donnait de la voix. Il te sommé de ne pas bouger, tu en avais pas très envie de toute façon. Tu répondis un simple «OK » aussi fort que possible pour tenter de couvrir un peu les meuglements du bison qui perd la tête. Tu hochas la tête bien qu’il ne puisse pas le voir, quand il t’annonce qu’il va venir t’aider.

Ton cœur battait à tout rompre dans ta poitrine. Tes bras commencent à te faire mal. Un souvenir te vient alors qu’une sensation de brûlure envahissait tes muscles. C’était Leonhardt qui te donnait un conseil sportif, conseil facile à appliquer car il s’agit de ta respiration. Tu mis en pratique rapidement, inspirant une fois pour expirer deux fois, ainsi la sensation dans tes bras se fit moins vive. Tu te concentras sur la petite consigne de ton frère jusqu’à ce que les jambes due ton sauveur entre dans ton champ de vision. Tu tiens bon lui laissant le temps de comprendre la situation. Tu ne cédas pas à la panique, comme toujours tu semblais très calme. Il te tendit une main à prendre, ton regard à la de lui à sa main… Tu t’attardas une seconde sur lui, inquiète il te demandait de lui faire confiance alors que tu le connaissais pas. Il avait l’air sportif… comme Leonhardt, s’il avait été lui… Tu idéalise un peu trop ton cadet, maladroit comme il est, jamais il n’aurait atteint cette branche.

Tu pris la main qui t’étais tendue. Plongea ton iris bleu dans ses prunelles olives, tu tenais toujours la branche. Une longue expiration plus tard, tes doigts se desserrent, tu lâche la branche…

Tu fermes très fort les yeux, priant intérieurement pour ne pas chuter. Tu sens sa main dans la tienne et tu t’accroches à cette chaleur, ce contact qui t’assure que tu ne tomberas pas.
Tu ne sais pas bien comment, car tu as gardé les yeux fermés mais revoilà sur la branche. Tu n’avais pas lâché sa main… un peu perdue et quand tu t’en rendis compte tu délias cette dernière de la tienne. Tu baissas les yeux avant de dire timide et un peu honteuse…

- Pardon…

Tu t’excusas pour tout en fait, de pas avoir écouté, de t’être mise en danger l’obligeant à t’aider et surtout d’avoir gardé un peu trop longtemps sa main… Le bébé au-dessus de vos têtes miaula à nouveau et tu levas les yeux pour essayer de le voir. Tu es têtue, tu veux l'aider.


_________________
[30/12/17 - 00:20:23] @ Gan Naraï : tu es parfaite ♥️
Cadeau de Ho Joo ♥️:
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
11/02/2018
Messages :
70
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Dim 8 Avr - 16:00

Pour une vie
ft. Sheryl M. Göethe & Ho Joo Song
Plonger son regard dans celui d'un inconnu est toujours une expérience un peu déstabilisante lorsqu'on ne rompt pas immédiatement le contact. On a tendance à préférer se détourner, pour ne pas se sentir mal à l'aise. Toutefois, dans la configuration dans laquelle Ho Joo et cette jeune fille se trouvaient à ce moment-là, leur échange n'avait pas vraiment intérêt à se défaire de la sorte.

Ils se regardent, donc.

Une main tendue.
Un air incertain.
Puis, un geste de confiance.

Lorsqu'elle lâche la branche pour répondre à la main tendue de Ho Joo, l'inconnue ferme les yeux.

Le coréen tient sa promesse et bientôt, sa poigne forte vient chercher les doigts fins qui se tendent vers lui, prêt à aider la personne y étant rattachée à venir le rejoindre sur sa branche. C'est compliqué, il faut bien l'admettre – et cela même si la jeune fille ne pèse heureusement pas bien lourd au bout du bras d'un sportif –, mais pour autant celle-ci finit bientôt par se voir hissée sur la branche de son salut.
Un peu haletant de l'effort qu'il vient de fournir et agréablement surpris que l'opération se soit déroulée sans le moindre accroc, Ho Joo peut enfin soupirer de soulagement. Il en oublie même les doigts toujours logés dans le creux de sa paume.

Ça n'est que lorsque l'inconnue face à lui délie précipitamment sa main de la sienne qu'il reporte véritablement son attention sur celle-ci, constatant par la même occasion de l'air un peu chamboulé de cette dernière. Elle vient de baisser la tête, fuit son regard, avant de laisser un mot timidement s'échapper de ses lèvres.

- Pardon...

Le coréen papillonne un peu des yeux en entendant ces excuses, pris de court. Il se met ensuite à gratter l'arrière de sa tête, faisant légèrement bouger la casquette ornant celle-ci : cette fille n'a donc aucune raison de s'excuser, elle n'a rien fait de mal ! Il se sent un peu mal d'un coup, à remarquer que peut-être le fait qu'il soit venu l'aider ait pu la mettre mal à l'aise. Que peut-être elle aurait préféré de se débrouiller seule, qui sait.
Alors il tâche de paraître le plus réconfortant possible lorsqu'il lui répond.

- C'est rien, plus de peur que de mal comme on dit !

À voir cette jeune fille toute rougissante et gênée face à lui, Ho Joo se sent un peu obligé d'au moins essayer de détendre l'atmosphère alors forcément, il agrémente cet adage d'un sourire et d'un haussement d'épaules relâché. Il ne cherchait pas à la mettre mal à l'aise en venant l'aider après tout, seulement à lui empêcher une vilaine chute.

Meow

Ah, oui. Un petit rappel de la raison pour laquelle ils se trouvaient tous deux sur cette branche n'était pas de trop.

Voyant la jeune fille lever les yeux face à lui, Ho Joo en fait de même, en réponse aux nouveaux miaulements du chaton. Le coréen n'a pas à chercher la petite boule de poils en péril plus de quelques secondes pour retrouver le vilain garnement, maintenant perché sur la branche presque directement au-dessus d'eux.
C'est le moment où jamais d'attraper ce pauvre petit animal, avant qu'il ne décide de se perdre plus haut dans les branchages.

- Restez assise, il a l'air un peu haut pour vous. Je vais essayer de l'attraper et vous le passer.

Voilà le plan qui est exposé le plus simplement du monde à la jeune fille

Pour ne pas risquer d'effrayer le chat, Ho Joo prend son temps pour se relever sur sa branche. Ses gestes se font les plus doux possibles, le jeune homme évitant tout mouvement brusque. Il faut dire aussi qu'il préfère y aller doucement en s'aidant de la présence proche de lui du tronc d'arbre en guise de point d'ancrage, redoutant la possibilité d'une maladresse de sa part qui risquerait de le faire tomber.
Et il n'a pas vraiment envie de tomber, étrangement.

Meow

Oui oui, chaton, il arrive.

Enfin debout sur sa branche, le coréen garde sa main droite sur le tronc de l'arbre, le regard fixé sur le félin. Celui-ci ne semble pas trop éloigné et même si le perchoir sur lequel il a trouvé refuge se trouve un peu décalé par rapport à son point d'appui, le jeune homme est plutôt confiant : s'il se penche un peu en avant, il devrait sans trop de problème atteindre le chaton.
Alors il le fait : il lâche le tronc, se penche... et se rend compte une fois la branche du dessus attrapée qu'il n'a foutrement aucune idée de comment il va bien pouvoir se détacher de celle-ci tout en ramenant un animal effrayé.

Oups.

Félicitations Joo-Joo, te voilà coincé.

Le point positif, c'est que le chat semble avoir compris que l'humain agrippé à sa branche était là pour l'aider et ne constituait ainsi pas une menace pour lui. Le point négatif, c'est qu'il ait apparemment décidé que l'humain en question allait lui servir de pont de sortie comme lui l'entendait.

Parce que oui, l'animal terrifié n'a pas attendu que Ho Joo trouve comment le ramener à lui pour venir de lui-même se jeter sur – et non dans – les bras du grimpeur improvisé.
Heureusement qu'il avait bien précisé qu'il allait essayer de l'attraper parce qu'en l'occurrence, dans l'immédiat, c'est plutôt le chaton qui donne l'impression de l'avoir attrapé lui, avec ses dizaines de petites griffes plantées dans son bras. Et même si Ho Joo se contente seulement de grimacer un peu en réaction à cela, il ne me berne aucunement : j'ai mal pour lui.

- C- c'est bon, je l'ai récupéré !

Si l'on considère qu'un chaton ayant décidé de lui-même de prendre d'assaut son bras et de s'accrocher à son épaule comme si sa vie en dépendait compte comme une « récupération réussie » alors oui, Ho Joo a exécuté son plan de sauvetage à merveilles. Personnellement, je compte plutôt cela comme un échec ayant mené à un rebondissement fortuit.
Question de perspective sur la chose.

- Est-ce que vous pouvez le prendre ?

Il a beau poser cette question aussi naturellement que possible, Ho Joo espère sincèrement que la jeune fille viendra le délivrer des griffes du fauve miniature plus tôt que tard. C'est que c'est tout de même désagréable comme sensation, de faire office d'arbre à chat vivant.
© Belzébuth



_________________
Don't worry, all is well. All is so perfectly, damnably well. I can feel your heart beating as clearly as I feel my own, and I know that separation is an illusion. Soon, I will see your smile. You will wake up.
Merci à Sheryl pour mon superbe avatar à gif que je lui dois ♥
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
10/11/2017
Messages :
194
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Dim 22 Avr - 11:39

ft. Ho Joo Song & Sheryl M. Göethe  

On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux.

Tendre la main...

Tu t'accrochais à la branche de nouveau sous toi, pour ton plus grand plaisir. Cela te rassurais de la sentir aussi rugueuse et inconfortable fusse-t-elle. Tu prenais de grande inspiration pour calmer ton cœur qui, avait clairement envie de se faire la mal. Quand tu eu récupéré un semblant de contenance tu t'excusas. Un petit malaise naquit entre vous suite à cela, mais rien de grave ça arrive toujours quand une personne présente des excuses à une autre. Pour divers raisons : la honte que l'un ou l'autre ressent, la colère, le doute qui entraîne la question dois-je le lui pardonner ? Et encore bien des choses ! Enfin ça ne dure jamais longtemps en générale. Mais hélas ta timidité t’empêchait d'enchaîner sur une conversation normale... Une conversation normale... assit sur une branche d'arbre... Oui, pourquoi pas quand tu as dix ans et que tu te moque de te casser un bras parce que bon après tout si tu te casse un truc, ça fait des jours d'école en moins... La douleur qui vas avec ben on s'en tape à cet âge.

Il te répondit que ce n'était rien, qu'il y avait plus de peur que mal et en effet tes mains égratignées pouvaient en témoigner. Il haussait les épaules en te souriant et tu esquissas à ton tour un sourire timide. Le regard toujours fuyant, tu n'étais vraiment pas douée pour les premiers contacts.

Et sauvant de son miaulement inquiet, de votre échange de silence, le chaton toujours coincé au-dessus de vos têtes vous rappela pourquoi vous étiez là. Tu avais levé les yeux machinalement en l’entendant. Comme l’asiatique le chercha du regard et le trouva assez rapidement. Il n’était plus bien loin, tu avais fait une bonne partie du chemin songeas-tu assez fière de toi. Il ne manquait plus grand-chose pour sauver la boule de poil en détresse. Mais il te devança, ton sauveur, se proposant de le faire à ta place. Le motif de son intervention étant : qu’il te serait difficile de l’attraper… Tu répondais coupable, tu es petite et à ton âge ça ne changera plus. Tu ne t’en sentis pas moins mal d’obliger une fois de plus l’homme à intervenir. Après tout te mettre en danger toi, c’est une chose, mais que quelqu’un, surtout un inconnu, vienne t’aider et se mette en danger lui pour toi. Ça te travaille un peu. Tu te sens responsable…

Bref, tu n’étais pas à l’aise avec cette idée, mais comme tu as failli tomber tu ne dis rien. Ce mutisme était bien plus dû à ta timidité qu’à ta précédente mésaventure. L’asiatique alla donc pour récupérer le chaton sous ton regard vigilant. Il opta pour une position pas pratique… plutôt que de grimper sur la branche où se trouvait le jeune félin. Tu n’étais pas convaincu par ce choix tactique, mais tu te gardas bien d’ouvrir la bouche. Rapidement l’animal terrifié se précipita sur le bras tendu vers lui du coréen. Il planta sans vergogne ses griffes dans le pont de chaire, tu avais mal pour lui. Il s’adressa à toi pour que tu viennes le libérer du fauve sauvagement agrippé et maintenant à portée de main. Sans attendre mais aussi sans te précipiter car pour souvenir vous étiez sur une branche, tu t’avances vers ton infortuné collègue. Tu te hisse prudemment sur tes orteils et attrape le chaton par la peau du cou. Ce qui a pour effet de calmer l’animal et la rétractation de ses griffes. Il est sauvé ! Tu le glisse contre ta poitrine et le rassure d’une voix douce et murmurante. Ne reste plus qu’à trouver comment descendre avec lui dans tes bras.


_________________
[30/12/17 - 00:20:23] @ Gan Naraï : tu es parfaite ♥️
Cadeau de Ho Joo ♥️:
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
11/02/2018
Messages :
70
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Dim 17 Juin - 17:00

Pour une vie
ft. Sheryl M. Göethe & Ho Joo Song
Quelques pas.
Une main tendue.

Meow

Pour la première fois depuis le début de son aventure simiesque dans cet arbre, Ho Joo entend dans ce simple miaulement plaintif un message tout ce qu'il y a de plus rédempteur. Il est son Salut, le glas de sa Libération. Le témoin de l'extraction réussie des cruelles griffes qui étaient encore plantées dans son bras, quelques secondes plus tôt.
Oui, probablement que l'asiatique n'a jamais autant apprécié entendre ce bruit de sa vie. Au point où il pourrait prendre dans ses bras celle qui vient de le libérer de son bourreau, s'il n'était pas coincé dans une position fort peu propice à ce genre de pratique. S'il n'avait pas été élevé dans une culture où les embrassades ne se faisaient pas vraiment entre deux parfaits inconnus, aussi.  Presque, donc.

Tout cela pour dire que Ho Joo est maintenant bel et bien soulagé : l'opération de sauvetage est un réel succès.

- Merci, dit-il donc bientôt en souriant à sa partenaire de secours. Ne reste plus qu'à-

Et là, c'est le drame.

Meow

Un hoquet de surprise.
Des yeux ronds exorbités.
L'incompréhension d'un homme.

Vous l'aurez peut-être déjà deviné mais l'interruption du coréen dans sa phrase ne tient qu'à une simple explication : il vient tout bonnement de glisser de sa branche. Et cela avec tout le charme et la classe qu'une telle chute incombe, bien entendu.
Comment est-il parvenu à cet exploit alors qu'il avait tout de même trouvé une position relativement sûre me demanderez-vous ? L'explication est aussi ridicule qu'évidente. Alors qu'il tournait son visage vers celle qui venait de le sauver des griffes du terrible fauve miniature, Ho Joo a fait une erreur. Une seule. Très simple, et pourtant cruellement impardonnable : celle de ne plus faire attention à ce qu'il faisait de ses pieds, lui qui pourtant se trouvait déjà dans une position délicate, perché sur sa branche.

Voilà pourquoi ses pieds rejoignent rapidement – et lourdement – le sol, bientôt suivis par son fessier. Le regret instantané qui traverse l'esprit de notre pauvre maladroit à cet instant serait lisible sur son visage si quiconque lui accordait la moindre attention mais heureusement pour lui, son seul public n'est que Maxwell. Un Maxwell plus occupé à tapoter son ventre distraitement en observant la jeune femme toujours dans l'arbre qu'à vérifier de l'état de son humain, apparemment.
Au moins, on ne peut que déduire de cette absence de compassion de la part du panda que Ho Joo ne s'est pas fait mal. Ce qui est déjà plutôt positif pour lui.

- Descendre tranquillement...

Ho Joo marmonne ces mots pour lui-même, les mains posées dans l'herbe, entourant ses cuisses. Lui qui voulait donner un coup de main à une inconnue pour sauver un chaton, voilà qu'il se retrouve finalement à faire l'animation en étalant sa bêtise plutôt qu'à réellement se rendre utile. Il a l'air bien malin maintenant, grand dadais qu'il est, assis bêtement sur le sol entre un tronc d'arbre et un bison.
Secouant doucement la tête, il laisse toutefois rapidement un sourire étirer ses lèvres. La grimace qui avait pu faire son apparition sur son visage lors de sa chute est vite remplacée par un rire cristallin, lui-même accompagné d'un mouvement du jeune homme pour se tourner vers sa camarade encore perchée au-dessus de lui, à qui il s'empresse de lancer :

- Je vais bien, je vais bien !

Honnêtement, il se sent un peu bête. Tomber de la sorte n'était pas nécessairement dans ses plans immédiats. Pour autant cependant, le bon sportif qu'il est décide de ne pas s'apitoyer sur son sort et ne tarde ainsi pas à se relever, époussetant vaguement son pantalon : il a vu pire et d'une façon, Ho Joo préfère considérer qu'au moins, sa descente de l'arbre aura été efficace.
Il espère simplement qu'en rassurant immédiatement l'inconnue qui vient de le voir tomber, celle-ci ne se fera pas le moindre mourrons pour lui. Ça, et qu'elle n'aura pas peur de descendre à son tour à cause de sa maladresse.

Maintenant debout, l'asiatique retire sa casquette, pour mieux se concentrer à nouveau sur sa camarade d'infortune. L'émotion de sa chute passée, il est déjà parfaitement remis sur pieds et se voit déjà à nouveau le devoir d'aider le duo dans l'arbre à le rejoindre. Le rejoindre de façon plus sûre je vous rassure, et clairement pas en suivant son exemple.
C'est pourquoi il commence déjà à se déplacer, rejoignant l'endroit par lequel il avait entrepris de grimper à l'arbre en premier lieu, considérant cette route comme la plus facile à suivre pour la jeune fille. Les branches y sont  bien placées, épaisses, et il pourra facilement la libérer de l'inconvenance que peut être le petite chaton dans ses bras pour qu'elle rejoigne la terre ferme en toute sécurité.

- Ne vous en faites pas, faites attention en descendant et regardez où vous mettez les pieds !

Personnellement, je trouve ce conseil de sa part ironiquement comique. Mais passons.

- Dès que vous le pourrez, tendez-moi le petit et prenez bien votre temps... pour ne pas risquer de tomber vous aussi, aha.

Une main posée contre le tronc épais de l'arbre, Ho Joo semble tout à fait investi dans son rôle de coach improvisé afin d'aider la jeune fille à descendre en toute sécurité. A-t-on vu plus crédible comme superviseur dans ce genre de scénario qu'une personne venant de lamentablement tomber d'une branche à peine une minute plus tôt ? Probablement. Certainement, même. D'aucun pourrait même déclarer le coréen inapte à se montrer de la moindre utilité à présent. Mais que celui qui ne s'est jamais permis de donner des conseils à quelqu'un d'autre alors que lui-même venait d'échouer lamentablement dans l'accomplissement de la même tâche me jette la première pierre.
Ho Joo tient à assister cette opération de sauvetage jusqu'au bout, tout simplement : avant que chaton et inconnue n'aient tous deux rejoint la terre ferme en toute sécurité, il ne se permettra pas de quitter les lieux.

C'est pourquoi il garde un œil attentif à chaque geste de cette femme, prêt à réagir en cas de problème durant sa descente. Le tout supervisé au loin par Maxwell, maintenant couché sur le ventre, un morceau d'herbe dansant dans sa bouche.
© Belzébuth



_________________
Don't worry, all is well. All is so perfectly, damnably well. I can feel your heart beating as clearly as I feel my own, and I know that separation is an illusion. Soon, I will see your smile. You will wake up.
Merci à Sheryl pour mon superbe avatar à gif que je lui dois ♥
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
10/11/2017
Messages :
194
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Ven 22 Juin - 22:58

ft. Ho Joo Song & Sheryl M. Göethe  

On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux.

Tendre la main...

Et ce qui devait arriver, arriva ! Dans un moment d'inattention ton comparse avait mis les pieds dans le vide et tomba. En voyant la scène se dérouler au ralentit sous tes yeux tu hoquetas de peur et l'inquiétude s'imprima sur ton visage. Tu t'étais penchée vers le vide, tu aurais voulu faire quelque chose. Le retenir peut-être ? Tu n'as pas vraiment le gabarit pour ça, surtout que ton partenaire était presque aussi imposant que Leonhardt. Tu le regardais depuis ton perchoir, serrant doucement le jeune félin contre toi. Tu entendis le très distinct bruit moue que fait le corps en touchant le sol et celui de l'herbe qui se froisse. Tu demandas sans attendre :

- Est-ce-que ça va ?


Tu es toujours légèrement penchée vers le vide pour voir l'asiatique qui ne tarde pas à te répondre qu'il va bien. Tu soupires doucement, tandis que ton totem s'approche et tend son naseau noir et humide vers le jeune homme humant son odeur avant d'éternuer à cause de l'odeur du déodorant. Ta moitié n'était pas inquiète pour lui, donc il n'essayait pas de te rassurer en cachant une possible blessure. Tu en étais soulagée, s'il s'était fait mal en t'aidant tu n'aurais pas pu te le pardonner. Ton visage se décontracta, il était temps de retrouver le plancher des vaches, la tienne n'est pas le moins du monde rassuré de te savoir en hauteur. Tu te mis à analyser la suite de la manœuvre à entreprendre pour descendre aussi surement que possible avec la petite bête agrippée à ton t-shirt. Enfin si tu tombais maintenant tu ferais rempart de ton corps pour épargner au chaton une quelconque blessure. C'était peut-être un peu extrême comme image ! Le coréen avait bien survécu à la chute il y avait assez peu de chance que le félin ou toi, vous vous fassiez vraiment mal.

Il n'avait pas sitôt atterrit sur les fesses que le voilà de nouveau debout et prés à grimper t'aider à nouveau avec le chaton. Il te prodigua que judicieux conseil pour échapper au sort qu'il avait lui-même subit à l'instant et tu ne pus retenir un petit rire. Il n'y avait rien de moqueur dans ce petit esclaffement bien au contraire, tu avais du respect pour l'homme. Tu ne le remercieras jamais assez de s'investir autant pour t'aider. Il est là debout au pied de l'arbre à t'encourager, il est très doué pour ça d'ailleurs. Même les meilleurs tombent ! Le tout est de se relever. Il te fait penser à ton petit frère un instant et tu te sens bien plus en confiance, tu entame alors la descente prudente. Tu es sur la branche la plus basse, tu tends le rejeton un peu tremblant à l'asiatique pour te libérer la main. Astérios vient d'office se placer entre l'asiatique, le sol et toi, il te sert de "marche pied" tu descends sur son dos sans crainte. Tu remercies l'animal d'une tape sur l'épaule pour son aide avant de poser définitivement pied à terre, tu soupir de soulagement. C'est finit et tu n'en es pas mécontente.


- Merci... vous m'avez évité, ... quelques soucis. Vous allez vraiment bien ?


_________________
[30/12/17 - 00:20:23] @ Gan Naraï : tu es parfaite ♥️
Cadeau de Ho Joo ♥️:
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
11/02/2018
Messages :
70
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Jeu 12 Juil - 16:00

Pour une vie
ft. Sheryl M. Göethe & Ho Joo Song
Parfois, il nous arrive des moments gênants. Vous savez, comme lorsqu'on se rend compte que la personne à laquelle nous étions en train de parler nous a tourné le dos et s'est éloigné de nous sans qu'on le remarque, qu'on a continué à parler dans le vide et que quelques témoins nous gratifient maintenant d'un regard empli de compassion. Des moments que l'on n'assume pas, qui nous font nous sentir stupides, sans pour autant réellement être fondamentalement dramatiques.
Eh bien lorsque le bison imposant de l'inconnue du parc a approché son naseau de l'asiatique et immédiatement éternué, Ho Joo a fait l'expérience de l'un de ces fameux moments. Un grand moment de solitude, lui faisant douter de la qualité de son hygiène et de son bon goût en matière de déodorant.

Rien de bien grave toutefois, rien dont il ne se remettra pas.

Et c'est bien pour cela qu'en coachant la descente de la jeune femme de l'arbre, il parvient de main de maître à faire comme si rien ne s'était passé. Celle-ci rit doucement à l'entente de ses conseils mais sans s'en offusquer, le coréen se contente de se montrer le plus rassurant possible, bien investi dans son rôle. Il remarque d'ailleurs assez rapidement que celle qu'il surveille d'un œil insistant se débrouille bien mieux que lui pour dé-escalader intelligemment son arbre, s'accordant ainsi le risque d'enlever sa paume du tronc d'arbre pour s'en éloigner un peu lorsque celle-ci lui tend le chaton apeuré, se trouvant maintenant sur la branche la plus basse et à portée de main du jeune homme.
Le petit félin réceptionné sans aucun soucis par Ho Joo, ce dernier s'écarte doucement de l'arbre. Amusé par la petite taille de ce flocon de neige poilu, il décide de "ranger" celui-ci à l'intérieur de sa casquette et à sa grande surprise, y voit immédiatement le chaton s'y rouler en boule en ronronnant.

Lorsque le coréen relève les yeux pour vérifier de l'état de son inconnue, celle-ci est en train de passer de sa branche au dos de son bison, celui-ci ayant apparemment profité du manque d'attention de Ho Joo pour aider sa moitié. Il est évident à voir ce duo que totem et humaine sont parfaitement fusionnels, ce qui arrache un sourire au témoin de leur entraide tandis qu'il caresse distraitement l'animal sous ses doigts.
Il ne peut s'empêcher de laisser son esprit s'égarer, à songer à sa propre relation avec son totem. Voir cette fille tapoter l'épaule du bison lui rappelle ses moments de complicité avec Maxwell, sans qui il ne s'imaginerait jamais vivre pleinement : c'est qu'il l'adore, son précieux panda un peu pataud, même quand celui-ci préfère parfois s'allonger dans l'herbe que de rester à ses côtés.

- Merci... vous m'avez évité... quelques soucis. Vous allez vraiment bien ?

Tiré de sa contemplation silencieuse et de ses pensées par la voix anxieuse de la jeune femme, Ho Joo cligne les yeux, secouant légèrement la tête avant d'adresser un sourire à cette dernière. Cette question lui arrache un léger rire, bientôt suivi par une réponse amusée.

- Je vais très bien, ça n'était qu'une petite chute vous savez.

Il est vrai que s'il devait comparer la chute qu'il venait de faire de cet arbre à certaines altercations musclées qu'il avait bien pu avoir sur la glace, la chute n'était finalement pas plus douloureuse qu'un oreiller de plumes qu'on lui aurait jeté au visage. Comme quoi lorsqu'on pratique un sport comme le hockey sur glace, la perspective de la douleur se trouve très vite échelonnée bien différemment que pour une personne à la vie plus ordinaire, moins... mouvementée dirons-nous.
Pour autant, l'inquiétude de la jeune femme quant à sa chute a quelque chose de profondément adorable, tout en innocence. Une innocence que le sportif se surprend à retrouver dans les traits de la jeune femme dont il fixe les grands yeux azurés, sans presque s'en rendre compte.

Prrr prrr

Au creux de la casquette nichée dans la paume de la main gauche de l'asiatique, le ronronnement du petit félin s'élève. Les doigts de sa main libre s'y baladent, continuant de se perdre dans son pelage aussi doux que pelucheux. Ou du moins ils le font jusqu'à ce que Ho Joo s'interrompe brusquement, sa mâchoire tombant tout à coup tandis qu'un éclair de réalisation semble traverser ses yeux, ceux-ci étant toujours rivés sur le visage de l'inconnue face à lui.

- Oh mais bien sûr, tenez ! qu'il s'empresse soudain de bafouiller, sa casquette contenant le petit chaton bientôt tendue vers elle. J'imagine qu'il est à vous en fait, vous devriez le reprendre.

Il est vrai que le coréen vient d'avoir comme une révélation : un petit chat comme celui qu'ils viennent tous deux de récupérer ne peux qu'être l'animal de compagnie de la jeune femme devant lui ! Cela explique sa présence dans ce parc, et surtout l'entreprise difficile de sa maîtresse à escalader un grand arbre pour le récupérer. Et voilà que lui, grand dadais maladroit qu'il est, était presque prêt à garder ce petit trésor à quatre pattes pour lui.
Si j'en crois ses oreilles qui sont en train de prendre la jolie teinte d'une tomate bien mûre, Ho Joo se sent bien embarrassé.

- Vous pouvez même garder la casquette si vous voulez, je crois qu'il l'aime bien. J'en ai d'autres de toute façon.

Il a beau sourire et faire de son mieux pour paraître naturel, Ho Joo ne convainc probablement personne et ses babillages ne sauvent en rien les meubles. Preuve en est, même Maxwell a décidé de venir le rejoindre tranquillement pour lui apporter un soutien psychologique. Pas trop grand le soutien par contre, puisqu'il se contente simplement de s'asseoir aux pieds du coréen, adressant bientôt un regard désolé à l'inconnue du parc, la tête légèrement penchée sur le côté.

Merci Maxwell.
© Belzébuth




Dernière édition par Ho Joo Song le Mar 7 Aoû - 10:26, édité 2 fois

_________________
Don't worry, all is well. All is so perfectly, damnably well. I can feel your heart beating as clearly as I feel my own, and I know that separation is an illusion. Soon, I will see your smile. You will wake up.
Merci à Sheryl pour mon superbe avatar à gif que je lui dois ♥
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
10/11/2017
Messages :
194
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Mar 17 Juil - 16:46

ft. Ho Joo Song & Sheryl M. Göethe  

On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux.

Tendre la main...


Tu étais soulagée d’être enfin de retour sur le sol et ta vache poilue en était aussi très heureuse. L’animal plus qu’imposant te renifla sous toutes tes coutures, te bousculant un peu au passage. Pourquoi aurais-tu besoin d’une mère avec un totem pareil. La bête et toi retrouviez un peu votre calme maintenant que tout ça été terminé. Tu regardas l’intérieure de tes mains légèrement égratignées, que d’aventure, même un mmorpg n’aurait pu être aussi intense. Habituellement tu vivais ce genre d’événement par procuration, au travers de tes jeux songeas-tu un instant. Un geek ne meurt jamais, il respawn, comme on dit, tu étais quand même bien contente d’avoir évité la chute.

Les ronronnements du chaton attirèrent ton attention, il était dans les bras de l’asiatique paisiblement roulé en boule dans sa casquette. C’était adorable à souhait. Te rappelant qu’il était tombé tu lui demandas une fois de plus s’il se portait vraiment bien. L’adrénaline fait que parfois on se relève bien qu’on ne soit pas tout à fait en état. Ta timidité maladive fit que tu écorchas un peu la phrase, tes joues étaient rosies par l’effort que tu avais fournis mais aussi parce que tu t’adressais à un parfait inconnu.

Il te sourit à nouveau et un petit rire serein accompagna sa réponse. Tu répondis par un sourire timide rassurée de savoir qu’il allait bien. Il y a des gens qui ont le sourire communicatif, quand tu les vois sourire tu souris à ton tour sans vraiment y penser. Il était peut-être de ses gens. Sans t’en rendre vraiment compte tu l’observas qui caressait le petit bébé poilu, dans la corpulence il te rappelait un peu ton petit frère.

Assez soudainement il te tendit la casquette et son contenu, la surprise dû se lire sur ton visage à l’instant. Il pensait que l’animal t’appartenait, mais en fait pas du tout.

- Non, … non, ce n’est…. pas le mien.

Tu récupéras néanmoins la casquette avec une légère hésitation. Tu étais montée dans cet arbre par pur bon cœur. Astérios se tordit le cou pour observer la chose qui avait causé tant de remue-ménage. Dans tes petites mains l’animal ronronné, faisant tout vibrer, l’odeur du jeune homme devait lui plaire pour être ainsi roulé en boule. Tu ramenas la casquette contre toi, son contenu ne sembla pas faire grand cas de la passation de main. Tu glissas un doigt contre son pelage duveteux. Tu compris bien que si l’asiatique pensait que l’animal était à toi, ça ne pouvait être le sien. Tu balayas rapidement des yeux les alentours. Personne ne semblait chercher un animal perdu… Tout autour de vous semble assez calme.

- Je… crois… qu’il doit être orphelin…

Tu constatas alors en revenant vers ton comparse la présence du panda, étrangement Astérios n’était pas inquiété par la présence de l’ursidé. Il avait tendance à être anxieux en présence des ours. Sans doute que le régime, très, très peu, carné de l’animal rassurait-il le bison. Et pour ta par tu es assez difficile à impressionner compte tenu de la grosseur de ton propre totem. Tu fis un nouveau tour d’horizon mais toujours rien. Vous étiez au début du printemps, les nuit sont encore tellement froid… Vous ne pouviez pas laisser le petit ici.

- On peut pas le laisser ici…

Réfléchis-tu tout haut.


_________________
[30/12/17 - 00:20:23] @ Gan Naraï : tu es parfaite ♥️
Cadeau de Ho Joo ♥️:
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
11/02/2018
Messages :
70
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Mar 7 Aoû - 13:31

Pour une vie
ft. Sheryl M. Göethe & Ho Joo Song
Contrôler son embarras n'est jamais chose facile, il faut bien l'avouer. On a beau faire tous les efforts du monde, une fois que l'on commence à ressentir ce genre d'émotion, notre corps ne nous laisse plus en paix avant d'avoir étalé au monde entier les rougeurs honteuses de notre visage – ou, pour le cas de Ho Joo, de ses oreilles. Rouge pivoine, une teinte qu'il est rare d'admirer sur lui. Traîtresse.
Probablement est-ce pour cela qu'il a décidé d'user de la technique des grands sourires et de la parlotte face à cette inconnue : lorsqu'on ne peut pas cacher sa gêne, le secret est de détourner l'attention de son interlocuteur, après tout. Sourire dans l'adversité, comme on dit. Ou du moins c'est ainsi que j'imagine que le coréen voit les choses, pour qu'il fasse tant d'efforts de la sorte. Honorable. Pas foncièrement convainquant, mais honorable.

Mais je crois bien que je m'égare à nouveau.

Maxwell littéralement sur ses pieds donc, Ho Joo était en train de tendre la casquette contenant le chaton à celle qu'il venait de réaliser comme étant sa probable propriétaire, que l'on disait. D'où la gêne, tout ça. C'est là qu'on en était.

Reprenons, donc.

- Non, … non, ce n’est... pas le mien.

Ah.
Retournement de situation.

Faisant fi de l'actuel embrasement des lobes d'oreille de son interlocuteur, la jeune femme récupère la casquette, l'air elle aussi plutôt embarrassée à son tour. À côté d'elle, son bison remue et s'approche, sans doute afin de mieux observer l'instigateur de toutes les péripéties que son humaine avait dû vivre il avait encore cela moins de cinq minutes. Plus curieux que Maxwell, ce totem, ne peut s'empêcher de penser Ho Joo alors qu'il voit ce dernier s'étaler à ses pieds, les paupières semi-closes. Mais il a plus important à penser, pour le moment.
Devant lui, une scène touchante se déroule : l'inconnue a ramené la casquette contenant le chaton tout contre sa poitrine, dans un geste maternelle des plus naturel. Elle donne ainsi l'impression de protéger le petit, de le couver tandis que ses yeux sondent le parc à la recherche de quelque chose – ou quelqu'un – qu'elle ne semble pas trouver.

Lorsqu'elle reporte son attention sur Ho Joo, celui-ci a bien peur de comprendre ce qu'elle est sur le point de lui dire.

- Je… crois… qu’il doit être orphelin…

Une main sur la nuque, il grimace : il avait bien deviné, en effet.

- Pauvre bout de chou... dit-il alors, dans un souffle à peine audible.

C'est tout bête mais lorsqu'il est face à la moindre créature dépourvue de famille, Ho Joo se sent toujours empli d'une vague de compassion et cela pour une raison très simple : il ne pourrait s'imaginer une vie sans la sienne et ne souhaiterait cela à personne – pas même un "simple" animal. Peut-être une part de son esprit compare-t-elle cela à l'absence actuelle de parents auprès de Miran se dit-il, à la peine qu'il a toujours lorsqu'il pense aux dures épreuves que sa nièce doit traverser en l'absence de la chaleur réconfortante de leurs bras.
Toujours est-il qu'il trouve cela cruellement triste pour ce pauvre chaton, qu'il n'ose pas imaginer un seul instant l'abandonner à son sort sans rien faire.

- On peut pas le laisser ici…

Si ces mots sont prononcés par la voix fluette de l'inconnue, ils sont bien vite surenchéris par celle du sportif.

- On ne peut pas le laisser ici, non.

Il secoue la tête et soupire, réfléchissant rapidement à la situation : cette inconnue et lui sont donc face à un chaton, trop jeune pour survivre seul, dépourvu de la moindre famille, assez sociable pour s'être laissé approcher – non sans quelques péripéties – par l'humain et visiblement plutôt serein et heureux en sa compagnie. Ho Joo lève bientôt les yeux : la solution lui paraît déjà toute trouvée à vrai dire, une véritable évidence.
Il fait quelques pas vers la jeune femme, tâchant de ne pas empiéter trop sur son espace vital et tend doucement la main vers sa casquette pour caresser le petit endormi à l'intérieur avant de reprendre, d'une voix forte et assurée.

- Je pense que vous devriez le garder.

Le regard ancré dans celui de cette fille, il n'hésite pas. Il hésite même tellement peu que son totem décide de se joindre à cette conversation, donnant un faible coup de museau dans son tibia pour quérir de son attention. Si le coréen est légèrement surpris par cela, un bref échange oculaire avec Maxwell suffit à lui faire comprendre la nature de ce geste : il a probablement été un peu trop entreprenant, il se pourrait que l'inconnue interprète mal ses propos. Compris chef.
Hochant donc la tête en guise de réponse au panda il reprend, dans l'intention de corriger son erreur et cette fois-ci de partager son raisonnement avec plus de flegme.

- Je veux dire...

Il se gratte nerveusement l'arrière de la tête, tâche de trouver les bons mots pour se faire comprendre sans risquer de paraître déplacé.

- Il a l'air tellement à l'aise avec vous que je pense qu'il ne trouvera pas meilleure famille. Vraiment. Il marque une petite pause, soupire, puis reprend. Mais si vous n'en voulez pas bien sûr, je suis certain que nous trouverons une autre solution, ne vous sentez pas imposée de le prendre surtout.

Agrémentant sa dernière phrase d'un sourire engageant, le coréen hoche la tête. La dernière chose qu'il voudrait serait bien de forcer la main à quelqu'un qu'il connaît à peine : il faut dire que l'adoption d'un animal, cela reste un choix à ne surtout pas faire à la légère et il veut bien faire comprendre à cette femme qu'elle ne doit en aucun le faire à contrecœur. Il trouverait seulement qu'au vu des échanges qu'elle a déjà pu avoir avec la boule de poils, elle ferait pour lui une maîtresse parfaite.

Quoi qu'elle décide de faire, ils trouveront une solution.
© Belzébuth



_________________
Don't worry, all is well. All is so perfectly, damnably well. I can feel your heart beating as clearly as I feel my own, and I know that separation is an illusion. Soon, I will see your smile. You will wake up.
Merci à Sheryl pour mon superbe avatar à gif que je lui dois ♥
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
10/11/2017
Messages :
194
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Sam 18 Aoû - 18:42

ft. Ho Joo Song & Sheryl M. Göethe  

On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux.

Tendre la main...


Le jeune félin s'était endormi, les précédents événements avait dû le secouer. Il était si petit roulé en boule contre toi dans le couvre-chef de ton collègue sauveteur. Son pelage était tout doux sous tes doigts et son petit corps vibré rassuré.

Personne ne semblait le chercher. Pas même sa maman, lors de votre escalade, tu n'avais rien entendu. Aucune réponse aux plaintes tonitruantes du bébé. Tu étais triste pour la petite chose, tu lissais son poil un peu distraite. L'homme fut comme toi peiné du sort de l'animal, il le souffla doucement, tu eu peine à l'entendre. Ton cerveau carburait pour trouver une solution en te mordant la lèvre inférieure concentré. Solution qui vient finalement de ton comparse asiatique. Il te dit que tu devrais le prendre avec toi.

Ses prunelles sombres s’amarrèrent aux tiens, il était très sérieux. Tu ne dis rien, attendant si on veut une explication pour achever de te convaincre. Il ignorait tout de toi et il était pourtant sur que te confier cette vie était ce qu'il y avait de mieux à faire. Tu ne te rendis même pas compte que tu le regardais dans les yeux depuis plusieurs secondes, soutenant son regard sans dire un mot. Attendant presque une parole prophétique de sa part... Tu penchas légèrement la tête sur le côté quand il entama une nouvelle phrase. Finalement, son discours fut un peu plus nuancé.

Tu rougis un peu avant de regarder un peu l'animal. Tu le tenais avec douceur. Les animaux n'ont rien de totem miniature, on ne peut les rangers, ils ont faims et ils ont bien d'autre besoin. Des besoins souvent plus difficile à comprendre, car après tout ils ne sont pas dans nos têtes et ils ne seraient parler. Tu avais déjà pensé à l'amener dans un refuge, tu ne connaissais pas vraiment l'équivalent canadien de la SPA française. Mais tu penses que tous les pays civilisés doivent en avoir ce genre de service. Il était jeune et mignon, il serait très vite adopté. Tu passas à nouveau un doigt dans son pelage. Et tu pensas dans dix ans quand tu te souviendrais de ce moment, tu aurais toujours le doute de savoir si cette petite chose a eu tout l'amour qu'elle mérite si tu le laissais à un refuge.

- Je vais le garder...

Finis-tu par annoncer. Astérios était d'accord avec toi, comme toi c'est un grand généreux. Et quel geste plus beau que d'ouvrir sa porte à un être qui a besoin d'un toit. Un peu hésitante, tu ajoutas :

- Si...vous voulez... de ses nouvelles... votre numéro, peut-être.

Ton visage devait être de la même couleur que tes cheveux à l'instant. Tu n'as jamais demandé son numéro à un garçon... Vous étiez deux à l'avoir secouru ça te semblait normal de donner des nouvelles du petit à son sauveur numéro deux.


_________________
[30/12/17 - 00:20:23] @ Gan Naraï : tu es parfaite ♥️
Cadeau de Ho Joo ♥️:
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
11/02/2018
Messages :
70
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Mar 28 Aoû - 14:00

Pour une vie
ft. Sheryl M. Göethe & Ho Joo Song
Le temps semble suspendu, dans ce petit parc de Toronto.

Patiemment, le coréen attend une réponse de celle qu'il regarde dans les yeux depuis maintenant de longues secondes. Plongé dans ces iris d'azur emprunts de doutes et d'interrogation, il essaye de ne pas se noyer, de rester dans une réalité qu'il sait plus compliquée qu'il ne le voudrait. Il guette le moindre signe à interpréter.
Il sait que ce qu'il lui propose est loin d'être anodin, qu'une adoption n'est pas quelque chose que l'on décide généralement de faire en claquant des doigts. Pour être tout à fait honnête, il s'attend à ce qu'elle lui offre bientôt un air désolé et qu'elle s'excuse de ne pas pouvoir garder ce chaton, voire même à ce qu'elle se fâche en lui disant qu'il n'a pas à lui forcer ce genre de choix. Mais il ne peut s'empêcher d'espérer, de croiser secrètement les doigts pour ce petit chat en imaginant le bonheur qu''il pourrait avoir de vivre avec cette jeune femme.

Sûrement qu'il s'emballe un peu trop.

- Je vais le garder...

Ou peut-être pas.

Lorsque ces mots traversent les lèvres timides de l'inconnue, Ho Joo ne tente même pas d'arrêter le sourire de satisfaction qui commence lentement à s'étaler sur ses propres lèvres. Il a beau avoir fait la proposition d'un cœur sincère, il s'était déjà préparé à trouver une autre solution – quitte à lui-même prendre soin de ce chat s'il le fallait – alors d'entendre une réponse positive, il se sent réellement comblé. Et soulagé, surtout.
Rompant le contact visuel avec la jeune fille, il se baisse pour échanger un regard avec Maxwell. Si celui-ci semble l'observer d'un œil vide de sens, le coréen sait interpréter les nuances de cet échange : tout finira pour le mieux pour la boule de poils qu'ils ont sauvé, son totem en est aussi intimement convaincu que lui.

Puis, une petite voix le détache à son dialogue muet avec le panda.

- Si...

Il relève la tête vers la jeune femme, curieux.

- Vous voulez...

Elle lui semble soudain étrangement bien plus rose de visage que lorsqu'il en avait détaché son regard pour la dernière fois.

- De ses nouvelles...

Sa voix semble se craqueler également, comme si elle se sentait particulièrement embarrassée d'avoir à continuer la phrase qu'elle peine à lui énoncer.

- Votre numéro, peut-être.

Oh.

- Oh.

Clignant des yeux, le sportif se voit surpris de la difficulté avec laquelle ces derniers mots lui ont été adressés. N'étant pas d'une nature particulièrement timide lui-même, il peine parfois à concevoir que d'aucuns puissent trouver compliqué de lui demander quelque chose d'aussi bête que son numéro pour garder contact, appréciant toujours de faire de nouvelles connaissances. Il ne peut donc s'empêcher de trouver cela mignon, d'une certaine manière.

- Ça sera avec plaisir, voyons. lui répond-il donc, sans perdre de son sourire.

Puis d'entreprendre la fouille consciencieuse de ses poches à la recherche de son portable avant de réaliser qu'il l'a laissé dans son manteau, encore posé au pied de l'arbre. Il s'excuse donc, avant de rejoindre celui-ci et d'y reprendre son vêtement et revient rapidement, tout en remettant tranquillement celui-ci sur ses épaules. Son portable à présent dans la main, il est enfin prêt à accéder à la demande de la jeune femme... puis réalise soudain un détail d'une importance relative.

- Par contre... Il se gratte l'arrière de la tête, gêné. Je m'excuse, je viens de réaliser qu'avec tout ça je ne me suis jamais présenté et que je ne connais même pas votre nom.

Il se sent bête, le Ho Joo. D'ordinaire, il essaye toujours d'être le plus poli et courtois possible et de se rendre compte seulement maintenant qu'il vient de passer Dieu seul saurait exactement combien de temps avec cette personne sans avoir ne serait-ce que songé de lui demander son nom l'embarrasse plus qu'on ne pourrait l'imaginer. C'est qu'on ne l'a pas élevé dans ces valeurs, non mais.
En fait, il a comme l'impression d'avoir manqué de respect à cette inconnue, en quelque sorte. Certainement que cela peut paraître un peu extrême du point de vue de quiconque d'autre que lui, mais c'est comme cela qu'il le ressent. Il s'en veut, un peu.

Alors il essaye de se rattraper comme il le peut à présent, la main tendue vers cette jeune fille pour des présentations en bonne et due forme. Il tâche de montrer la tête haute, de faire abstraction des rougeurs de ses oreilles qui – une fois de plus aujourd'hui – trahissent sa gêne. Il prend les choses en mains pour repartir sur des bases plus saines.

- Ho Joo, ravi de vous rencontrer.

Ne dit-on pas « mieux vaut tard que jamais » ?
© Belzébuth



_________________
Don't worry, all is well. All is so perfectly, damnably well. I can feel your heart beating as clearly as I feel my own, and I know that separation is an illusion. Soon, I will see your smile. You will wake up.
Merci à Sheryl pour mon superbe avatar à gif que je lui dois ♥
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
10/11/2017
Messages :
194
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Dim 9 Sep - 22:21

ft. Ho Joo Song & Sheryl M. Göethe  

On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux.

Tendre la main...

Astérios avait officiellement un petit frère, en quelque sorte... C'était la bonne décision, pensas-tu. Le petit corps endormit vibrait doucement tout contre toi. Apaisant un peu ton anxiété, la magie bien connue des ronronnements sur le corps humain qu'aucun scientifique ne sait expliquer. Cela ne t'empêcha pas de rougir vivement alors que tu t'adressais à l'homme en face de toi d'une petite voix. Tu sentais tout le soutien du bison passer au travers de son regard qu'il posait sur toi. Mais tu n'étais pas à l'aise du tout avec cette démarche.

L'idée qu'il puisse avoir une petite-amie jalouse, ne te traversa l'esprit qu'au moment de son : Oh. Tu réalisas que cela pourrait le gêner, vu que tu es une fille... et que de nos jours les femmes sont envahissantes...Tu ne savais pas si tu pouvais être ce genre de fille vu que tu n'avais pas vraiment eu ce genre de relation, à 25 ans il serait peut-être temps... Tu pourrais peut-être comparer ça à la relation que tu as avec ton petit frère ? Non ! Leonhardt était clairement hors catégorie. Tu bredouillas rapidement.

- Je veux ... pas... pas vous... attirer des problèmes..., si vous... vous voulez pas....c’est pas grave...


Tu étais encore plus rouge qu'avant et tu avais des bouffées de chaleur en plus de ça. Tu te sentais transpirer lentement, ce qui t'étais très désagréable. Manquerait plus que tu te mettes à sentir mauvais en plus de ça... Tu avais envie de t'enterrer vivante. Quand il répondit que ce serait avec plaisir, tu pus à nouveau respirer, tu t'étais même pas rendu compte qui tu avais oublié un truc aussi basique ! Il chercha son téléphone, qu'il avait apparemment laissé dans sa veste accroché à l'arbre, il alla donc récupérer ses affaires avant de revenir vers toi. Il s'excusa alors de ne pas s'être présenté avant à toi, à vrai tu avais toi aussi un peu oublier ce détail... Tu aurais mis quoi comme nom à ce numéro s'il était partit sans te donner celui-ci... Sauveteur Asiatique ? Mec mignon... non, tu n’aurais jamais osé !

Il te tendit finalement la main et se présenta. Ho Joo, bon s'il avait été moins typé son prénom aurait été un bonne indice sur c'est origine. Tu lui tendis ta main libre, pour serrer la sienne doucement.

- Sheryl...enchantée !

Tu baissas les yeux vers tes pieds à nouveau, ton regard passa sur le chaton dans la casquette.

- Il lui faut un nom à lui aussi...


_________________
[30/12/17 - 00:20:23] @ Gan Naraï : tu es parfaite ♥️
Cadeau de Ho Joo ♥️:
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
11/02/2018
Messages :
70
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Sam 27 Oct - 15:00

Pour une vie
ft. Sheryl M. Göethe & Ho Joo Song
- Je veux... pas... pas vous... attirer des problèmes..., si vous... vous voulez pas... c’est pas grave...

Ces quelques mots avaient été bredouillés avant même que le coréen ne puisse rassurer l'inconnue quant à sa demande, le faisant réaliser de l'état de gêne important dans lequel se trouvait celle-ci.. Toutefois, Ho Joo avait fait le choix de ne pas s'attarder dessus, tâchant de faire comprendre à la jeune fille d'un simple sourire engageant que sa demande ne l'avait en rien dérangé – bien au contraire, même.
Il avait ensuite cherché son manteau, ainsi que son portable, pour enfin réaliser qu'il n'avait pas demandé son nom à celle avec qui il discutait depuis plusieurs minutes déjà. Oups. Alors il s'était présenté, s'excusant de n'avoir pas l'avoir fait plus tôt.

Ce qui nous amenait à la situation présente : Ho Joo tendant la main à cette femme, en l'attente de savoir enfin son nom.

- Sheryl... enchantée !

Joli nom.

Les joues rosies par la gêne, Sheryl donc répond à la poignée de main du sportif, celui-ci s'appliquant à ne pas l'engager avec trop de force. La main de la jeune femme est si petite que Ho Joo se surprend à remarquer qu'il pourrait probablement la recouvrir totalement avec la sienne, rendant ses gestes plus précautionneux que s'il s'était trouvé face à l'un de ses amis – heureusement pour elle d'ailleurs, ses amis étant principalement des hommes tout aussi sportifs que lui.
La poignée de main échangée, la jeune femme baisse les yeux. Ho Joo, lui, penche légèrement la tête en remarquant l'air tourmenté de celle-ci, comme si quelque chose concernant le chaton dans ses bras la dérangeait. Il n'a toutefois pas le temps de prendre la parole pour lui demander ce qui peut bien la tracasser qu'il entend à nouveau sa voix s'élever, toujours aussi fluette et emprunte de timidité.

- Il lui faut un nom à lui aussi...

Bien vu.

- Un nom... en effet, oui, répond-il donc doucement, prêt à se perdre dans ses pensées pour y réfléchir.

Puis de sentir une légère pression sur son pantalon, le faisant baisser les yeux et croiser le regard de son totem. À côté de lui, celui-ci le regarde avec un sérieux déroutant. D'un léger signe de la tête, le panda désigne le petit être dans les bras de Sheryl, plongeant ensuite son regard dans celui de Ho Joo pour le fixer intensément.

Le message est passé.

- Maxwell, non.

Le coréen soupire, tandis que son totem maintient le contact visuel entre eux, toujours aussi sérieux. Connaissant son frère d'âme par cœur, il n'a absolument aucun doute quant à ce que celui-ci peut bien être en train de lui signifier et le regardant de la sorte : Maxwell lui a déjà fait le coup plusieurs fois et à force, Ho Joo a abandonné l'espoir d'un jour comprendre pourquoi il continuait de le faire. Mais cela ne veut pas dire qu'il lui donnera raison.
Quelque chose qu'il ne tarde d'ailleurs pas à lui dire, hochant la tête de droite à gauche pour appuyer ses propos.

- Ne me regarde pas comme ça, Sheryl ne va pas appeler ce chaton comme toi.

Constatant de son totem qu'il ne semble pas ouvert à une discussion à ce sujet – et estimant de toute façon que cela représenterait autant une considérable perte de temps qu'un manque de respect envers Sheryl qui reste tout de même devant lui à attendre une réponse – Ho Joo relève la tête vers la jeune femme, les mains enfoncées dans les poches. Celle-ci semble toujours aussi gênée, timide et mal à l'aise, tant et si bien qu'il espère ne pas y avoir contribué de quelque façon que ce soit.
Quelque chose qu'il aimerait bien arranger en détendant l'atmosphère.

C'est pourquoi, engageant, il reprend la parole à l'adresse de la jeune femme,. Ce faisant, il rit doucement, espérant ainsi voir les traits de Sheryl enfin s'apaiser un peu.

- Je dois vous avouer que je ne suis pas le plus compétent pour trouver des noms à un animal : je finis généralement par nommer les miens par un dérivé de Max, aha...

Le pire, c'est qu'il ne ment pas. D'abord Maxwell, son totem, puis Maxence et Maxime, les poissons rouges que ses parents leur avaient offert à Hong Nam et lui lorsqu'ils étaient petits pour qu'ils arrêtent de leur demander d'adopter un chien... Ah, et puis il y a eu Maxille aussi, le hamster de sa classe de primaire. Non, définitivement, le coréen n'a jamais fait preuve d'une imagination débordante concernant les noms.

- Mais je suis sûr que vous, vous lui trouverez un nom parfait ! S'empresse-t-il de la rassurer.

La rassurer oui, parce qu'elle paraît tout de même particulièrement nerveuse pour dire qu'ils ne font que parler de banalités. Ho Joo ne comprend pas vraiment cette gêne d'ailleurs, faisant tous les efforts du monde pour ne pas donner la moindre raison à Sheryl de se sentir de la sorte en sa présence. Est-ce que sa carrure l'intimide ? Cela se comprendrait, même s'il n'estime pas avoir l'air franchement menaçant. Ou peut-être est-elle simplement timide, auquel cas il ne peut pas y faire grand-chose.
Dans tous les cas, le coréen ne peut malheureusement pas y faire grand-chose, c'est pourquoi il décide de ne pas trop s'attarder sur ce problème pour reprendre à nouveau, alors qu'il se penche légèrement vers la boule de poils endormie dans sa casquette.

- Si vous n'avez pas d'idées, vous pouvez toujours attendre de le connaître un peu mieux vous savez. Je pense que ça sera plus facile.

En voilà une idée judicieuse.

Le visage lumineux, le coréen se relève ensuite, se détachant de la jeune femme. Vu l'état de gêne déjà présent de celle-ci, il ne voudrait pas empiéter sur son espace personnel plus que nécessaire, conscient que d'être trop proche pourrait la déranger. Il recule donc d'un pas, tranquillement, et pose une main sur le haut de la tête de Maxwell : au moins, comme ça, tout le monde devrait être plus confortable.
© Belzébuth



_________________
Don't worry, all is well. All is so perfectly, damnably well. I can feel your heart beating as clearly as I feel my own, and I know that separation is an illusion. Soon, I will see your smile. You will wake up.
Merci à Sheryl pour mon superbe avatar à gif que je lui dois ♥
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
10/11/2017
Messages :
194
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Mer 14 Nov - 17:52

ft. Ho Joo Song & Sheryl M. Göethe  

On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux.

Tendre la main...

Il te souriait gentiment, tu te sentais si ridicule d'être aussi gêné par une demande aussi simple... Ce qui te stressait d'autant plus. Tu te mordillais l'intérieure de la joue quand il revient avec son manteau. Vous échangez finalement vos prénoms un peu oublié à cause du sauvetage. Les choses ont commencé un peu à l'envers, tant mieux quelque part car tu ne serais surement jamais allée lui dire bonjour... Trop timide. Il te prit doucement la main pour la serrer, elle était immense comme celle de Léonhardt et de papa. Peut-être était-il manuel comme ton père, il était ébéniste ses mains avaient été écrasés par le labeur. Un peu triste d'être loin d'eux tu baissas la tête et te rendis compte que l'animal dans tes bras avait besoin d'un nom. Tu le dis tout haut, l'idée qu'il n'eut pas de nom te rendait encore plus triste.

Tu réfléchissais alors à toute allure la première chose qu'on fait quand on a une nouvelle vie entre les mains c'est bien lui donner un nom. Tu fus extirpée de ta réflexion en entendant le tien et tournas la tête vers Ho Joo qui parlait à son totem. Il avait dit ton prénom, oui tu étais chamboulée par si peu de chose... Enfin le panda s'appelait donc Maxwell. Tu n'avais pas présenté Astérios, mais il ne semblait pas s'en offusquer te sentant totalement perdu il savait que tu faisais de ton mieux déjà.

- Enchanté Maxwell... lui c'est Astérios

Tu indiquas ton partenaire de vie d'un mouvement de tête qui souffla puissamment. Quand Ho Joo te dis que lui n'avait jamais été très original dans ses choix de nom, qu'il avait appelé tous ses animaux par un dérivé de Max, tu trouvas la chose un poil amusante. Maxwell l'avait-il supplié comme il venait de le faire pour ça ? Quelque part c'était difficile de résister à sa trogne toute mignonne. Pour ta part Astérios venait de la mythologie grecque il s'agissait du prénom du minotaure, ce qui n'allait pas si mal à ton comparse bison. Tu réfléchissais, à nouveau, le prénom Max te resta en tête et tu eus une illumination.

- Baymax !

Il était tout blanc et c'était un chat comme dans ce film...


_________________
[30/12/17 - 00:20:23] @ Gan Naraï : tu es parfaite ♥️
Cadeau de Ho Joo ♥️:
avatar
Totem poids lourd
Date d'inscription :
11/02/2018
Messages :
70
Voir le profil de l'utilisateur
Totem poids lourd
le Mar 18 Déc - 16:00

Pour une vie
ft. Sheryl M. Göethe & Ho Joo Song
- Baymax !

Sans crier gare, la voix de Sheryl laisse échapper ce nom, surprenant au passage un Ho Joo qui ne l'attendait pas le moins du monde. Il la regarde alors, passant successivement du visage de la jolie jeune femme à la trogne du petit chaton.

Baymax...

Sans pouvoir exactement mettre le doigt dessus, ce nom lui dit quelque chose, comme s'il l'avait déjà entendu auparavant : ne s'agit-il pas de celui d'un héros dont Miran aurait pu lui parler ? Lui revient en mémoire plusieurs dîners interminables durant lesquels la fillette lui déblatérait des heures de rattrapage au sujet des nouveaux comics qu'elle avait pu lire lorsqu'il venait lui rendre visite chez sa sœur. Peut-être oui... Le jeune homme ne se triture pas les méninges bien longtemps à ce sujet cependant, baissant plutôt les yeux vers le nouveau nommé.
Dans sa casquette, le félin semble se rouler davantage en boule, avant qu'un ronronnement ne s'élève lentement de son petit corps. Deux fossettes commencent alors à faire leur apparition de chaque côté des lèvres de Ho Joo lorsqu'il remarque cela, le menant à ôter sa main du haut de la tête de son totem pour caresser doucement le chaton.

- Je crois que ça lui plaît, Baymax.

Comme pour confirmer ses propos, le ronronnement du chaton redouble alors de force, attendrissant assez le coréen pour qu'il rit doucement. Voulant partager ce moment avec son totem, il se tourne légèrement vers Maxwell, pour découvrir un panda à la trogne un peu boudeuse mais non moins curieuse vis-à-vis du petit animal. D'un signe de la tête, il invite son frère d'âme à observer Baymax de plus près, dans l'espoir peut-être d'avoir son approbation quant au choix de son nom mais celui-ci refuse poliment, se contentant de hocher la tête en regardant Sheryl : sans être une grande victoire, ce geste confirme au moins une concession de sa part – ce qui en soi constitue un haut fait relativement remarquable.
Tandis que ses lèvres commencent doucement à s'ouvrir pour s'adresser à nouveau à la jeune femme et probablement lui faire part justement du miracle qui vient d'opérer, Ho Joo s'interrompt soudain, sans que le moindre son ne lui échappe et pour cause : dans sa poche, la mélodie bien reconnaissable des Indestructibles vient de s'élever. Ah. Il semblerait qu'il aurait oublié de changé la sonnerie choisie par sa nièce, tiens. Oups.

S'éloignant d'un pas de Sheryl pour fouiller sa poche à la recherche du petit appareil, il adresse à la jeune femme un sourire d'excuse, un peu confus d'être coupé de la sorte et près à raccrocher afin qu'on ne le dérange pas immédiatement. Lorsqu'il lève son portable pour en voir le nom du correspondant cherchant à le joindre cependant, il ne peut que se résoudre à l'évidence :

- Excusez-moi, dit-il en montrant son téléphone. Il faut que je réponde.

Baissant la tête en signe d'excuse, il s'éloigne ensuite de quelques pas, tout en portant l'appareil à son oreille pour y répondre. À l'autre bout du fil, ce sont les grands-parents de sa nièce qui s'adressent à lui et à en croire les hochements de tête répétés – et inutiles dans ce genre de situation, il faut bien l'admettre – du jeune homme et les quelques mots qu'il leur offre en guise de réponse, la logique voudrait que son programme de la journée vienne d'être changé. Et inclurait probablement la présence d'une fillette avec lui pour le reste de la journée.
Il ne faut pas bien longtemps à Ho Joo pour mettre fin à l'appel, échangeant alors un regard avec son totem avant de s'en retourner face à Sheryl. Lorsqu'il la rejoint, il ne peut que se confondre en excuses d'avoir écourté leur conversation de la sorte, un peu déçu d'avoir à la quitter si rapidement alors qu'il aurait visiblement apprécié passer un peu plus de temps en sa compagnie.

- Je suis vraiment désolé devoir vous laisser comme ça, j'aurais adoré papoter un peu plus longtemps mais on m'attend quelque part. Si vous me passez votre téléphone, je peux vous y écrire mon numéro et... garder contact ?

D'un sourire engageant, il réceptionne ensuite le portable de Sheryl pour y inscrire son numéro ainsi que son nom – évitant ainsi à celle-ci d'avoir le moindre doute quant à son orthographe – et lui rend l'appareil, son air désolé ayant fait place à un sourire plus engageant. Conscient qu'il est parfois difficile pour une jeune femme d'offrir son numéro à un quasi-inconnu, il préfère laisser à celle-ci le choix où non de donner suite à leur rencontre. Question de politesse.

- Je serai ravi de prendre des nouvelles de cette petite terreur dit-il en s'approchant d'un pas pour caresser Baymax une dernière fois.

Coup discret dans les cotes.

Il baisse les yeux sur sa gauche pour voir un Maxwell le sonder du regard, très sérieux, avant de faire un léger mouvement de tête vers la jeune femme. Réalisant sa bêtise, Ho Joo se reprend alors, levant les yeux vers Sheryl pour bafouiller.

- Et des vôtres, bien entendu.

Et de la quitter après de courts au revoir de mise, les oreilles rouges de gêne, en direction de la sortie du parc pour aller rejoindre la boutique de fleurs où il sait que Miran l'attend.
© Belzébuth



_________________
Don't worry, all is well. All is so perfectly, damnably well. I can feel your heart beating as clearly as I feel my own, and I know that separation is an illusion. Soon, I will see your smile. You will wake up.
Merci à Sheryl pour mon superbe avatar à gif que je lui dois ♥
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum