Revenir en haut
Aller en bas

avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
01/10/2017
Messages :
833
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de poche
le Ven 15 Déc - 8:51
« Qu’est-ce que c’est ? La Shakespeare pride ? »
Feat. @Kieran A. Walker
Voilà près de deux mois que ton voisin est arrivé. Vous avez eu l’occasion de vous voir, parfois pour manger ou juste boire un coup. Mais aujourd’hui, vous êtes tous les deux en congé et tu es bien décidé à sortir ton ami pour qu’il visite enfin la belle ville de Toronto ! Tu jettes un coup d’oeil à l’heure en te disant qu’il est plus raisonnable d’attendre une heure décente avant d’aller sonner chez lui. La dernière fois, trop impatient, tu t’es pointé trop tôt chez lui et en plus de le déranger tu avais pu le voir torse nu… Bon sang, tu avais cru que ton coeur ne s’arrêterait jamais de tambouriner contre ta poitrine. Après une telle vision tu aurais pu te faire écraser par une voiture tu t’en foutais, tu serais mort heureux.

Tu secoues la tête alors que l’image te revient en tête comme un flashback. Des abdos, des pectoraux… Grognant tu sors rapidement de ton lit pour aller prendre une douche histoire de faire passer ses visions. Après une dizaine de minutes, tu reviens plus calme alors que Sammy appuie déjà sur le bouton de la cafetière. Tu le remercies d’un signe de tête et commences à te sortir un oeuf et du beurre. Pendant que ton totem te met des tranches de pain de mie à griller, tu t’occupes de ton omelette. Tu exposes rapidement ton plan à la loutre, histoire d’avoir son avis, pendant que tu passes à table. Si tu vas le voir sous les coups de 11 heures vous pourrez surement aller manger un bout en ville, faire un peu de visite et terminer par le marché de Noël. C’est une chose qu’il ne peut clairement pas manquer, les décorations de Noël, le vin chaud, la patinoire… C’est un instant magique, et tu comptes bien être là pour le vivre avec lui !

Profitant tranquillement de ta matinée, tu te mets à ton bureau pour continuer les recherches sur ton nouveau super-héros. Ta rencontre avec Kieran avait été décisive pour toi. Son allure, ses muscles, sa carrure… Bref il est absolument parfait pour incarner ton nouveau super-héros ! Tu n’as pas encore eu l’occasion de lui en parler ou même de lui demander son accord, tu préfères t’avancer un peu plus dans sa création, que ce soit pour son histoire comme son aspect physique. Perdu dans tes pensées, tu sursautes quand Sammy te tire un peu la jambe avant de te montrer l’heure sur ta pendule digitale. Tu acquiesces en comprenant que tu dois y aller. Rapidement tu files t’habiller, restant assez simple et à ton image. Jean, t-shirt, un pull en laine un peu kitch, ta veste sweat par-dessus puis tu visses un bonnet sur ta tête avant de t’emmitoufler dans une grosse écharpe snood. Prêt pour affronter le froid et la neige, tu sors de chez toi et sonnes à la porte de ton voisin. Sammy s’amuse juste à côté de toi dans la neige, préparant une boule de neige surement destiné à Robin avec qui il a fini par bien s’entendre. La porte finie par s’ouvrir, dommage pour toi cette fois-ci ton voisin est déjà habillé. Tu le regardes, ton sourire masqué par ton snood.

- Salut Kieran ! T’as un truc de prévu aujourd’hui ? Je me suis dit que ça serait bien de te faire visiter un peu Toronto, et comme ça on ira aussi au marché de Noël ? Je rêve de faire du patin !

A peine as-tu fini ta phrase que Sammy passe dans sa phase d’action, balançant la boule de neige sur le gros chat avant de venir se cacher derrière tes jambes comme si personne n’avait pu le voir. Tu roules des yeux, espérant que ça ne finisse pas en catastrophe.

_________________
Invité, si tu veux des copains, pense à voter toutes les deux heures !



 
avatar
Totem de compagnie
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
210
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Ven 15 Déc - 14:56
«Qu'est ce que c'est ? La Shakespeare pride ?»
Feat. Gan ♥

Tu ne savais pas trop si tu aimais les mois de Décembre ou non. Dans ta jeunesse, alors que ton frère faisait encore parti de ta vie, c’était le mois que tu préférais. Juste après Thanksgiving où ta mère préparait toujours un repas qui lui coutait sans doute toutes ses économies, vous aviez le droit chaque jour de décembre à un petit chocolat. Malgré l’absence de neige et le climat humide du Texas, tu attendais toujours noël avec impatience. Et puis ton frère avait disparu et ces moments d’avant noël était devenus pénible. C’était un moment familial mais votre famille n’était plus. Tu ne savais pas vraiment quand tu avais réellement retrouvé le gout pour décembre, cette fraicheur sur ta peau, les illuminations qui commençaient à fleurir, l’odeur des feux de bois et des chocolats chaud, mais tes noëls étaient devenus plus conséquent. Plus de chocolats, plus de nourriture, plus de cadeaux. Quand tu y repensais, cela te donnait envie de vomir.

Depuis que ta mère s’était suicidée, tu avais perdu le gout à toute cette fête, le mois de décembre n’était plus que froid, noël ennuyeux et les décorations chaudes et réconfortantes ne faisaient que tu renvoyer en pleine face ta solitude. Mais bizarrement aujourd’hui, alors que tu étais installé à Toronto depuis deux mois, ce mois de décembre te semblait étrange. Plein d’espoir, il semblait te renvoyer que c’était le dernier que tu passerais seul. Tu allais retrouver ton frère et tu allais reformer votre famille. Vous n’aviez besoin de rien d’autre que de vous deux, et tu avais besoin de te repentir, t’excuser d’avoir eu des cadeaux à sa place… d’avoir simplement vécu à sa place.

Aujourd’hui était ton jour de congé, et comme cet étrange sentiment ne semblait pas te quitter, tu avais décidé d’y céder un peu. Alors tu appréciais ce paysage blanc à travers ta baie vitré, tu appréciais ce petit sapin et ces décorations que tu avais fini par acheter, tu t’étais même réveillé joyeux, grignotant ton petit déjeuné et ton café devant un téléfilm stupide à la télé. Tu étais désormais équipé d’un magnifique canapé noir (merci Gan pour t’avoir aidé à le porter), confortable, et d’un plaid qui pouvait peut-être semblait kitsch mais qui te tenait chaud. Autant dire que tu te sentais bien pour une fois, noël te semblait plus proche, l’hiver agréable et ta solitude moins présente. Tu étais dans la même ville que ton frère. Aujourd’hui tu t’étais habillé confortable, un pull en laine, un jean et les cheveux un peu en vrac tu avais décidé du programme de la journée : rester devant la télévision avec une tisane et un Robin comme coussin.

Mais c’est évidemment à ce moment-là, alors que tu atteignais un niveau de flémingite aigue, que l’on sonna à ta porte. En ce moment, cela pouvait être réellement n’importe qui, mais tu avais la supposition que c’était ton voisin. Passant vite fait devant ton miroir pour réajuster tes cheveux, tu te précipite à la porte pour ne pas trop faire attendre ton visiteur (il faisait quand même particulièrement froid dehors).

Victoire, c’était Gan. Un sourire amusé tu le salut tout en l’écoutant. Depuis les deux mois que tu étais ici, tu avais fini par réellement faire connaissance avec ton voisin. Un canapé, une bouffe, un réveil matinal, et autres joyeusetés de la copropriété et vous étiez devenus amis.

« Yo ! J’avais comme plan de rester sur mon canap’ mais pour… »

Tu n’as pas le temps de finir ta phrase que tu sursautes en sentant passer la boule de neige à côté de toi pour atterrir en plein sur le museau de Robin qui s’était approché par curiosité. Evidemment, ton pantalon se retrouva éclaboussé par la neige, t’arrachant un petit frisson. Mais tu ne t’en offusques pas… au contraire tu éclates de rire en voyant la tête que tirait Robin, t’esclaffant encore plus lorsque le fauve s’élance à travers la porte pour venir se jeter sur la loutre et l’embarquer sous un monticule de neige. S’il pouvait avoir l’air agacé, tu sentais très clairement son amusement. Décidément il fallait toujours qu’il se fasse désirer celui-là. Le sourire aux lèvres et toujours rigolant tu adresses un petit geste à Gan.

« Entre si tu veux, j’vais chercher mes affaires vite fait »

Tu retournes dans ton logement pour attraper tes boots, un manteau gris bien chaud et une écharpe rouge et un bonnet tout aussi gris.

« On peut prendre ma voiture si tu veux ? Je ne suis jamais allé en ville encore alors je ne sais pas ce qui est le mieux »

Nouveau sourire, tu ne t’étais pas attendu à cette proposition mais tu devais avouer qu’une petite pointe d’excitation venait de naitre en toi, impatient de découvrir cette ville et le marché de noël.

_________________

Spoiler:
avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
01/10/2017
Messages :
833
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de poche
le Mar 19 Déc - 17:54
« Qu’est-ce que c’est ? La Shakespeare pride ? »
Feat. @Kieran A. Walker
La main sur ton front tu soupires alors que Sammy semble être assez fier de lui, autant pour avoir surpris Robin que pour avoir fait rire ton voisin visiblement. Est-ce qu’il lui aurait aussi tapé dans l’œil ? En tout cas il ne fallut pas plus de deux secondes pour que le totem bondisse sur ta loutre afin de la propulser dans la neige. Quelle sublime vengeance ! Mais forcément, Sammy n’a pas dit son dernier mot et enchaîne de plus belle. C’est une lutte acharnée, tel un match de catch, qui commence entre les deux totems. Les abandonnant là, tu rentres dans l’appartement de Kieran, restant debout dans l’entrée sans te dévêtir. Si tu commences à t’asseoir ou à te mettre à l’aise, tu prends le risque de ne plus vouloir ressortir. Tu restes donc sur le tapis de l’entrée à attendre, essayant de ne pas mettre de neiges partout. Quand il revient, tu redresses la tête en souriant, de plus en plus impatient de commencer la journée. Tu fais un signe de tête quand tu l’entends parler de voiture.

- On va mettre plus de temps à chercher des places pour se garer qu’à visiter. Puis Toronto sous la neige ça se profite à pied de toute façon. Puis si on a trop froid on fera des pauses dans des cafés.

Toujours avec le sourire, tu emmènes ton ami hors de l’appartement. Une fois celui-ci fermé à clef, vous prenez la route pour vous rendre un peu plus dans le centre-ville. La journée défile à toute vitesse, Toronto étant une très grande ville tu n’auras pas forcément le temps de tout lui montrer, mais au moins le principal. Vous prenez pas mal le tram ou le bus pour bouger, c’est peut être un peu moins rapide que le métro mais ça permet quand même de voir à l’extérieur. Après un repas dans un pub le midi, vous vous arrêtez vers 15 heures pour prendre un chocolat accompagné d’une part de cheesecake. Vous enchaînez ensuite avec une visite du Musée Royal de Toronto. Immense bâtiment exposant des dinosaures mais aussi une expo temporaire sur les vikings. Pas vraiment quelque chose touchant à la ville, mais c’est un lieu à ne pas rater. Vous y restez si longtemps que c’est une voix vous informant à 17h30 de la fermeture du musée qui vous pousse finalement à partir. Ça fait déjà une heure que le jour commence à tomber, et la ville allume doucement les décorations de Noël. Tu souris devant une telle magie, puis attrapant ton ami par le poignet tu le fais courir jusqu’au prochain bus. Arrivés de justesse pour le prendre, tu montes dedans.

Quelques minutes plus tard vous arrivez enfin au District de la distillerie. Par encore complètement dans le marché, Noël se fait déjà sentir. La douce odeur de vin chaud et de praliné vient chatouiller tes narines, et d’ailleurs c’est sûrement ce qui pousse Sammy à sortir au milieu de cette foule. Il ne semble pas avoir envie de louper ça, tout comme toi. Un sourire placardé au visage, tu avances doucement pour arriver au milieu de nombreux chalets. Avec la neige tu aurais presque l’impression de te retrouver dans le pays du Père Noël !

- Ça te tente de commencer par un peu de patins ? Il n’y a pas encore grand monde c’est sûrement le meilleur moment pour y aller. Et puis comme ça, la récompense sera un nouveau goûter !

En fait ce n’était pas réellement une question, c’était plus une manière de l’informer que tu voulais y aller, tout simplement parce que tu n’attends pas sa réponse. Tu es déjà en train de te diriger vers la patinoire à peine ta phrase est-elle terminée. Donnant un billet ainsi que ta pointure a une jeune femme, tu la vois partir puis revenir avec une paire de patins que tu chausses rapidement. Tu regardes Kieran qui répète la même opération que toi avant de s’asseoir à tes côtés sur le banc.

- Tu en as déjà fait ?

_________________
Invité, si tu veux des copains, pense à voter toutes les deux heures !



 
avatar
Totem de compagnie
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
210
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Mar 19 Déc - 21:19
«Qu'est ce que c'est ? La Shakespeare pride ?»
Feat. Gan ♥
C’était ta première sortie en ville depuis les deux mois que tu étais arrivé. Tu avais principalement visité ton quartier, ton boulot et l’hôpital mais jamais réellement la ville. A vrai dire tu étais honteusement le genre qui ne visitait jamais là où il allait et encore moins là où tu vivais. Mais voila que ton voisin t’avait tiré de ton chez toi, te baladant à droite et à gauche pour tout te faire découvrir. Au début tu avais eu un peu peur du programme de fou que semblait avoir Gan pour la journée, mais tu devais admettre que tu t’étais vite pris au jeu avec ce soleil éclatant et cette température froide. Le tout était parsemé d’une bonne couche de neige, rendant à la ville une atmosphère qui adoucirait ton cœur.

La journée était passée particulièrement vite au final, ton regard avait fini par constamment être levé sur les bâtiments, les décorations de noël, les boutiques, les sculptures, les parcs ou les fontaines gelées. Tu avais même pour l’occasion pris quelques photographies avec ton téléphone, t’amusant même à prendre un selfie avec Gan. Evidemment, tu n’étais clairement pas musée mais tu avais tout de même suivit Gan sans trop rechigner dans le Musée Royal, t’amusant à faire des blagues stupides sur les dinosaures, ou bien les œuvres d’arts dont tu ne comprenais clairement pas la signification et encore moins pourquoi les gens les trouvait si parfaites. Pourtant tu avais fini par t’arrêter devant quelques œuvres, les abstraites même, qui te parlaient bizarrement un peu plus, puis certaines sculptures dont la réalisation technique était tout de même surprenante. Tu n’avais pas vu le temps passer non plus dans ce musée mais tu avais beaucoup rigolé en voyant déjà la fermeture. Tes pieds eux en revanche, semblaient bien réveillés et te lançait une petite vague de douleur. Dire que Robin avait depuis longtemps quitter le monde pour venir se reposer dans ton être… le chanceux.

Mais voila que Gan t’entraina à nouveau pour attraper un bus, t’essoufflant un peu par l’effort inattendu. Vous parliez beaucoup tous les deux, vous discutiez et tu appréciais vraiment passer du temps avec lui. Tu avais décidément beaucoup de chance d’avoir un voisin comme lui, souriant, il avait des sujets de conversation variés qui pour une fois ne t’obligeait pas à être celui qui sourit toujours et relance la conversation. Tu te sentais naturel avec lui et tu n’oubliais pas de le taquiner, rigolant parfois des rougeurs sur ses joues.

Et puis vous étiez arrivée au marché de noël et tu avais été saisis par les sons et les odeurs qui s’en échappait. Tu avais la sensation d’entrer dans un monde différent et la mélancolie qui t’avait plus tôt abrité semblait pour l’instant se tenir bien loin, éblouie par la présence éclatante de Gan.

« Va pour le patin alors »

Lances-tu à sa proposition. A vrai dire tu n’étais pas très bon en patinage. Tu aimais la vitesse, et parfois tu allais faire un peu de snowboard dans les montagnes, mais la patinoire ce n’était pas un truc que tu faisais réellement. A vrai dire, tu avais dû en faire une ou deux fois avec ton frère et puis ta mère et toi aviez arrêter. Tu suis ton voisin pour demander également ta paire de patin, observant les chaussures avec un air suspicieux. Tu allais définitivement perdre tout ton charme dans ces trucs. Tu soupires puis fini par te pencher pour les mettre, répondant par la même occasion à la question de Gan.

« Oui, mais c’était quand j’étais petit, c’est pas vraiment mon truc… on se moque pas si je tombe »

Tu avais presque murmuré ces derniers mots, carrément gêné. Toi la perche d’un mètre 87, intimidé par une patinoire et une paire de patin. La blague. Mais bon quand il fallait y allait, il fallait y aller. Tu te lèves donc du banc, sentant déjà tes jambes bien peu stables ainsi perchées sur deux tiges métalliques. Tu avances vers la glace, jetant un regard inquiet à Gan. Y avait-il un délai de rétractation ? Tu poses un pied sur la glace, sentant celui-ci déjà glisser un peu. Puis le deuxième. Fermement accroché au rebord de la patinoire tu tentes un pas, puis un deuxième et tu te mets à glisser, un peu tremblant, les jambes clairement peu stables.

Tu te tournes alors vers Gan, lâchant le rebord, fier d’au moins tenir debout. Pour quelques secondes seulement, te voici désormais chancelant et t’accroche subitement à Gan pour éviter de finir le cul par terre.

« Merde désolé !! »



_________________

Spoiler:
avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
01/10/2017
Messages :
833
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de poche
le Sam 23 Déc - 8:04
« Qu’est-ce que c’est ? La Shakespeare pride ? »
Feat. @Kieran A. Walker
Une fois les chaussures mises tu te lèves, il te faut quelques secondes pour trouver ton équilibre mais ça se passe plutôt bien. Tes sens reviennent assez rapidement. En bon Canadien que tu es, tu as déjà fait du patin. Ton père t’avait inscrit au hockey quand tu étais plus jeune, et même si tu avais rapidement fini par abandonner, tu savais désormais comment te tenir sur des patins. Mais Kieran semblait nettement moins à l’aise que toi, pour ne pas dire pas du tout. Cramponner au bord de la patinoire, il tente déjà de voir la sensation qu’il aura en posant les deux pieds sur la glace. Tranquillement, tu le suis sans te tenir bien sur. Sur la glace tu glisses un peu avant d’effectuer un demi-tour pour faire face à ton voisin. Il tente de lâcher la rambarde, tient debout, et alors que tu allais lever ton pouce pour lui dire “good job” tu vois qu’il se penche en s’approchant dangereusement de toi. Tu le retiens in extremis en tendant les bras pour le réceptionner. Son gros gabarit plein de muscles VS le tien fait que tu glisses un peu en arrière, n’aidant sûrement pas beaucoup Kieran à se retenir de tomber. Mais tu tournes ton patin pour le mettre perpendiculaire à vous, ce qui arrête rapidement la glissade. Bon sang ce que vous devez avoir l’air malin tous les deux ! En plus tu te retrouves encore une fois le visage proche du sien… Aurait-il décidé de t’achever ?

Difficilement, surtout qu’il ne t’aide pas trop tu le fais se redresser sur ses patins pour toi aussi pouvoir te poser un peu mien. Tu as les bras tendus, et les mains de ton ami encerclent tes avant-bras qui paraissent si fin à côté de ses grandes mains. Au loin tu vois des gamins avec des casques qui font plusieurs chutes… C’est clairement ce qu’il aurait fallu pour Kieran. Il aurait peut-être eu l’air un peu ridicule, mais tu ne pouvais pas te permettre d’abîmer un aussi beau spécimen !

- Okay alors la règle numéro un c’est de ne pas regarder ses pieds ! Donc comme tu sais que je suis magnifique, tu vas te faire violence et devoir me regarder. Mais comme je suis sympa je t’autorise à regarder autour. Ensuite pli un peu les genoux histoire de te pencher, comme ça ton poids ira plutôt vers l’avant.

Ce n’est pas la pose la plus sexy qu’il aura pris dans sa vie mais si ça peut vous permettre à lui comme à toi d’éviter de tomber alors c’est tout bénef. De toute façon d’ici la fin de votre séance, il se cassera la figure au moins une fois. L’idéal serait qu’il ne t’entraîne pas dans sa chute, mais ça… Tu te penches un peu en relâchant Kieran d’une main pour lui faire plier le genoux dans la position idéale avant de te remettre droit et qu’il s’accroche bien à lui. Doucement tu le préviens que tu vas commencer à vous déplacer. Lentement tu commences à bouger les pieds, Kieran se laissant pour le moment emporter part toi. Obéissant, il ne te lâche pas des yeux, ce qui te rend extrêmement mal à l’aise au point de te faire rougir.

- Tu devrais regarder derrière pour être sûr que je ne rentre pas dans quelqu’un plutôt…

Puis quand tu le sens un peu plus confortable, tu lui expliques comment bouger un peu ses jambes ayant pour prochain objectif de lui lâcher une main et de pouvoir patiner à ses côtés. Mais pas sûr que ça soit réellement à l’ordre du jour, les mouvements de Kieran le rendent de plus en plus instable, et forcément ça te déstabilise. Ne voulant visiblement pas t’entraîner dans sa chute ton voisin commence à se redresser, mais il est bien trop crispé pour relâcher tes bras, et là… C’est le drame. Kieran s’étale le cul sur la glace, et toi tu le suis en t’écrasant sans aucune élégance sur lui. Torse contre torse, tes bras sont venus enlacer ses larges épaules sous la surprise. Tu restes un court instant comme ça, sous la surprise avant de te redresser un peu pour lui faire face. Tu es à genoux entre ses jambes, et le rouge est de nouveau présent sur tes joues. Mais tu ne vas pas jouer les timides, hors de question qu’il pense que tu rougis de t’être trouvé aussi proche de lui.

- Bon, encore un petit tour et on arrête ? Ce serait dommage de s’arrêter sur un tel échec !

_________________
Invité, si tu veux des copains, pense à voter toutes les deux heures !



 
avatar
Totem de compagnie
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
210
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Lun 15 Jan - 11:13
«Qu'est ce que c'est ? La Shakespeare pride ?»
Feat. Gan ♥

Il fallait dire que d’usuel tu étais le genre de personne assez douée pour plutôt bien te débrouiller lorsque tu débutais quelque chose. Tu te souvenais de la première fois où tu avais conduit, en l’espace d’une heure tu avais bien assimilé la technique (mais un peu moins les contrôles, tu avais failli rentrer dans une grand-mère.), lorsque tu avais enfourché tes premiers skis, ta pauvreté et le Texas avaient fait que tu avais commencé tard, tu avais mis seulement deux pistes avant de bien comprendre et te débrouillait suffisamment bien pour ne pas te gameller tous les deux mètres. Tu ne dirais pas que tu étais un génie, mais tu avais cette capacité à rapidement assimiler les choses pour pouvoir effectuer le sport ou l’activité sans trop de casse. Pourtant, tu sentais que le patin à glace ça allait être une toute autre histoire. Pourtant un jour tu t’étais bien amusé sur les rollers d’un des voisins de ta mère, mais voilà, le patin tu le sentais pas. Il y avait trop de monde aux alentours et tu avais la sensation que l’un d’eux allait te foncer dedans.

Bon heureusement, dans l’équation il y avait ton agréable voisin qui te regardait avec un air un peu inquiet l’air de dire « tombera, tombera pas ». Et puis l’air de dire « tombé » alors que tu te raccrochais à lui comme une moule à son rocher. Tu lui souris carrément gêné, un peu intimidé par l’image que tu devais renvoyé, toi le playboy d’un mètre 87, chancelant sur ses petits patins bleus. Puis Gan te force à te relever et tu fini par le regarder dans les yeux, essayant de ne pas retomber et d’arrêter de glisser dans tous les sens. Tu hoches la tête à ses consignes et tu te retrouves enfant, particulièrement sage en écoutant les instructions, un peu apeuré par la chute. Tu fixes alors ses yeux directement, essayant d’ignorer le fait que vous bougiez. TU GLISSAIS. Tu tressailles et un petit sourire s’affiche sur ton visage, mine de rien content d’avoir fait 3 mètres sans catastrophes. Tu hausses un sourcil à la remarque de ton voisin ou actuellement professeur, affichant immédiatement un sourire un peu plus assuré.

« Je n’y peut rien, ton visage est trop attrayant, je n’arrive pas à m’en détacher »

Lances-tu sur un ton amusé avant de détourner pourtant ton regard. Tomber sur Gan était une chose, mais sur un gamin ou une mamie, ou même un mec un peu moins sexy, c’était pas trop ton délire. Tu prends alors un peu plus d’assurance, écoutant les consignes de Gan l’air un peu hautain, l’air de dire que de toute façon tu étais suffisamment doué pour réussir.

Bon. Tu n’aurais peut-être pas dû. Tes pieds refusent de faire ce que tu aurais voulu qu’ils fassent et dans un ballet incompréhensible à base de croisement et glissade, tu fini par déstabiliser votre duo. Tu voulais lâcher Gan, histoire de t’éclater seul le derrière sur cette glace peut amicale, mais tu ne sais trop comment il avait fini par te suivre dans ta déchéance. Enfin, maintenant il était plutôt SUR toi, accroché à ton cou sous la surprise. Tu écarquilles les yeux te disant qu’il était mignon comme ça avant de revoir ton jugement en le voyant rouge écrevisse alors qu’il s’écarte de toi. Il était CARREMENT mignon. Mince tu n’aurais jamais pensé que ton voisin avait cette petite part de cutitude. Tu hausses un sourcil et lui sourit, maintenant qu’il n’était plus sur toi tu ressentais un peu mieux la morsure du froid hivernal.

« Plus d’un ! je refuse de m’arrêter sur un échec. Ça se voit sans doute, mais je réussi tout ce que je fais »

Bon. C’était un peu faux, et Robin ne se retint pas de te le dire au fond de toi. Tu étais du genre à abandonner vite mais à ne pas aimer la défaite… étrange combo quand tu y pensais. Mais aujourd’hui avec Gan, tu ne comptais pas abandonner… enfin du moins, pas avant la prochaine chute. Ce qui arriva étonnamment tard au vu de tes compétences peu impressionnantes sur la glace. Tu avais réussi à faire un tour complet, toujours résolument accroché au bras de Gan (mais cette fois vous étiez côte à côte) et les pieds chancelants avant de te décider à prendre ton envol. Envol qui n’avait duré que quelques fractions de seconde, un rire, un sourire de fierté et pouf, tes fesses avaient à nouveau rencontré le sol. Frustré mais surtout un peu agacé, tes fesses douloureuses, tu avais fini par jeter un regard suppliant à Gan.

« Bon et si on allait boire un vin chaud ? J’aurai peut-être plus de succès dans cette tâche ! »

Tu rigoles avant de suivre l’asiatique sur la piste (ne le lâchant toujours pas finalement) bien content de retrouver la terre ferme.


_________________

Spoiler:
avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
01/10/2017
Messages :
833
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de poche
le Ven 19 Jan - 18:34
« Qu’est-ce que c’est ? La Shakespeare pride ? »
Feat. @Kieran A. Walker
Tu le jauges un instant du regard histoire de voir si c’était de la vantardise ou non, mais tu sens quand même son regard un peu amusé. Ce serait dommage qu’il se prenne trop au sérieux là-dessus, un mec prétentieux ce n’est pas ce qui t’attire vraiment, aussi sexy soit-il.

- Oui oui c’est ça le beau parleur, en attendant tu es plus souvent par terre que debout hein ? Dis-tu en rigolant.

Puis histoire de calmer un peu les ardeurs du jeune homme, tu lâches un bras pour venir à ses côtés. Main dans la main vous donneriez presque l’impression d’être un couple… Enfin si Kieran n’avait pas cette étrange posture qui lui permettait de tenir à peu près droite sur ses patins. Sammy en profite pour sortir, lui qui adore la glace tu comprends qu’il n’est pas pu résister. Et puis il y a déjà d’autres totems, c’est donc que c’est autorisé. Agile et fière, la loutre tourne un peu autour de vous avec une pose nonchalante, les bras noués dans le dos. Il fait son petit tour tranquillement alors que vous êtes clairement en galère pour rester stable.

Après un tour complet, Kieran t’annonce qu’il va te lâcher, tu hausses un sourcil assez surpris et en même temps convaincu qu’il ne tiendra jamais longtemps sur ses pieds. Mais l’homme semble déterminé, et qui es-tu pour venir briser ses rêves ? Tu le relaches donc pour qu’il essaye, et tu le regardes fier comme une biche regardant son faon marchant pour la toute première fois. La victoire est d’assez courte réussite puisque son adorable fessier rencontre une nouvelle fois le sol. Tu t’approches rapidement, à deux doigts de lui proposer un petit massage, mais tu te ravises. Ce serait déplacé, tu pourrais finir avec un coup de poing dans la gueule quand même. Un type pareil ça ne doit se faire que des nanas de toute façon.

Tu acquiesces vivement à sa question tout en essayant une nouvelle fois de le remettre sur ses deux jambes. Le tenant fermement tu le guides jusqu’à la sortie qui heureusement ne se trouve pas très loin. D’habitude il t’en faut plus pour te fatiguer, mais comme tu devais tenir Kieran et parfois l’aider à se relever… Quand tu t’assois enfin tu pousses un long soupir de bonheur. Ca n’a pas l’air comme ça, mais c’est vraiment fatigant quand on n’en a pas l’habitude. Tu retires les patins pour remettre tes tennis nettement plus confortables avant de quitter le banc pour trouver le chalet proposant le vin chaud. Forcément il ne vous faut pas très longtemps pour y arriver, l’odeur servant facilement de radars.

Tu approches du chalet, regardant ce qu’il est proposé. Tu dois bien l’avouer, même sans avoir trop faim tu vas très certainement craquer sur des petits sablés en forme d’étoiles qui ont l’air d’être pleins de beurre. Ce sera surement délicieux avec la boisson chaude qui vous attend. Tu te commandes un petit sachet des 5 biscuits et 25 cl de vin chaud puis pendant que tu règles, Kieran passe sa commande.

- Ca te va si on marche tout en buvant ? Je dois voir si je trouve un cadeau de Noël pour ma mère…

Tu trouves souvent des choses intéressantes sur le marché, des objets en bois fait main, des gourmandises ou parfois des bijoux. Tu bois doucement une gorgée du vin tout en trainant dans les petits rues improvisées avec les chalets. L’odeur, et l’ambiance te plaisent vraiment. En plus la ville est couverte de neige. Tu n’as qu’une hâte, que Noël arrive rapidement ! A cette pensée tu jettes un coup d’oeil sur ton voisin. Est-ce qu’il serait content de recevoir un cadeau ? Ou ça serait bien trop tôt pour votre nouvelle relation amicale ? Tu grimaces légèrement, peu satisfait du sentiment que dégage Sammy dans ta tête.

_________________
Invité, si tu veux des copains, pense à voter toutes les deux heures !



 
avatar
Totem de compagnie
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
210
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Sam 10 Fév - 14:37
«Qu'est ce que c'est ? La Shakespeare pride ?»
Feat. Gan ♥


Tu avais poussé un soupir autant voire plus soulagé que celui qu’avait sorti Gan. Tu aimais bien le sport, mais décidemment quand tu n’y arrivais pas, le plaisir devenait presque une torture. Mais heureusement la présence de Gan faisait passer l’activité pour plutôt sympathique et même si tu n’étais pas sûr de monter à nouveau sur des patins de si tôt, tu avais apprécié ce moment. Et puis cette sensation lorsque des pieds retrouvèrent tes boots… tu frémis un peu, c’était la même sensation que rentrer dans un lieu chaud après une journée dans le froid. Tu souris distraitement avant de te lever et partir en quête de vin chaud. Malgré l’activité un peu physique, tes mains avaient un peu froid et tu pouvais parier que tu avais le bout du nez rouge. Aussi sexy sois-tu, tu avais un doute sur la beauté de ce rouge sur le nez. Tu n’étais pas un renne !

Tu suis Gan jusqu’au chalet de vin rouge, attiré par l’odeur si caractéristiques du vin et des épices. Tu n’étais pas un grand fan de vin comme cela non plus mais c’était une de ces choses incontournables de l’hiver et de noël qui te réchauffait un peu le cœur. Aussi froid que tu étais à la période des fêtes, tu ne pouvais nier cette irrésistible envie de retrouver les émotions et le plaisir que ut avais dans le temps pour cette soirée si spéciale.

Tu hoches la tête lorsqu’il te propose de marcher et une fois ton verre dans ta main, tu le suis dans les couloirs des chalets en bois. C’était vraiment une atmosphère agréable et c’était d’autant plus étrange de la partager avec quelqu’un. Tu portes un regard sur ton voisin avec un sourire.

« Tu passes noël avec ta famille ? »

Tu savais que c’était le genre de question qui impliquait la fameuse « et toi ? » mais tu t’en fichais, finalement un peu curieux de ce côté-là que tu ne connaissais pas de ton voisin. Et puis de toute façon tu n’avais pas spécialement honte de ta famille, tu n’en avais simplement plus. Tu restes pensif un instant, tes yeux tombant sur ces nombreux étales de bijoux fait mains et de jeux en bois, tout en buvant ton vin qui te réchauffait un peu. Bizarrement tu fus tenté d’acheter quelque chose, quelque chose de complétement inutile c’était vrai mais tu étais tenté. Avant de te réfréner, décidemment, cette atmosphère te rendait vraiment bizarre…. La tête droite, ton regard parcourait un peu les étales avant de discrètement se poser sur ton voisin.

C’était définitivement très bizarre de se balader ainsi dans le marché avec lui, tu t’y sentais bien et étrangement tu avais cette légère sensation que tu aimais noël autant qu’il semblait l’aimer. Tu soupires, chassant toutes tes pensées en buvant une gorgée de ton vin, avant d’offrir ton plus beau sourire à ton beau voisin.

«Quand est-ce que tu es libre un week-end ? Cette fois c’est moi qui te fais découvrir un sport… tu aimes la vitesse ? »

Petit sourire, tu n’emmenais jamais personne dans ta voiture de course, mais tu avais eu soudainement cette envie de lui faire découvrir cette passion.


_________________

Spoiler:
avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
01/10/2017
Messages :
833
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de poche
le Dim 11 Fév - 17:13
« Qu’est-ce que c’est ? La Shakespeare pride ? »
Feat. @Kieran A. Walker
Sirotant tranquillement ton verre, tu traines tranquillement entre les chalets avec ton voisin. Des jeunes filles se retournent à votre passage, et tu es presque sûr que ce n’est pas pour te regarder toi qu’elles tournent la tête. Un instant, tu observes Kieran plus attentivement. Bien sûr à force de le regarder tu finis par connaître ses courbes, et son corps, même si à chaque fois et pour ton plus grand malheur il porte des vêtements. Mais il n’y a pas de doute, ce mec est vraiment canon. Perdu dans tes pensées, tu sursautes légèrement quand il te pose une question. Ton regard qui était perdu non loin de ses fesses, vient se caler dans ses beaux yeux. Tu mets un petit temps avant de réellement retrouver la terre pour lui répondre.

- Oui, je vais rentrer chez mes parents durant une petite semaine histoire de profiter un peu d’eux et des fêtes. En général on fait une assez grande table puis on invite le reste de la famille et tout… A la fin tu prends 10 kilos mais t’es plutôt heureux ! Dis-tu en rigolant. Par contre je reviens ici pour le nouvel an histoire de le passer avec des potes. Et toi tu vas faire quoi ?

Tu croques dans un des petits biscuits de Noël avant de tendre le paquet à Kieran pour qu’il puisse en piocher un bout lui aussi. L’ambiance et la discussion te donnent de plus en plus envie de te retrouver durant les fêtes. Tu sais très bien que c’est toujours fatigant et que tu ressors avec un ventre énorme au point de n’avoir envie que de salade durant une semaine. Mais il n’y a rien de mieux que d’être avec sa famille dans une ambiance chaleureuse. En plus il règne toujours une ambiance bon enfant avec des soirées jeux de société ou sur la Wii.

Un peu perdu dans tes pensées, tu restes silencieux, du moins jusqu’à ce que ton ami te demande quand est-ce que tu seras libre un prochain week-end. Un rencard ? Non, non on ne s’enflamme pas. Aucune chance pour qu’un mec pareil ne soit gay, franchement. Puis en entendant la suite tu comprends clairement que n’est pas une proposition romantique pour déjeuner devant un feu de bois avec du champagne. Tu fais un petit haussement d’épaules avant de réfléchir.

- Je t’avoue que je ne sais pas, je n’ai jamais essayé de sport extrême ou avec beaucoup de vitesse. Je ne suis pas le mec le plus sportif du monde, mais si tu me promets un gros hamburger après je veux bien tenter le coup ! Par contre si tu songes à du saut à l’élastique je dis non direct. Je n’ai pas vraiment le vertige, mais je n’ai pas envie de tenter le diable en sautant dans le vide.

Tu frissonnes rien qu’à l’idée d’ailleurs. Tu n’es pas vraiment sûr que ça soit un sport, mais autant caler cette petite précision dès le début avant qu’il ne se fasse tout un plan avec diverses réservations. Suite à ça tu espères qu’il a compris que c’était un non catégorique pour du saut en parachute. Tant pis si tu dois passer pour un trouillard, mais quand tu vois parfois les articles qui défilent, avec le pauvre gars qui a eu son élastique mal géré, qui était bien trop long et qui du coup s’est écrasé par terre… très peu pour toi, tu tiens bien trop à la vie. Et tu sens Sammy qui approuve frénétiquement, encore moins rassuré que toi par toutes ces perspectives.

- Si tu veux après le nouvel an je suis disponible. Et l’avantage c’est que si t’as prévu du ski ou un truc comme ça, on ne risque pas de manquer de neige, dis-tu en rigolant.

_________________
Invité, si tu veux des copains, pense à voter toutes les deux heures !



 
avatar
Totem de compagnie
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
210
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Sam 24 Fév - 10:06
«Qu'est ce que c'est ? La Shakespeare pride ?»
Feat. Gan ♥


Ok c’était peut-être un peu méchant, mais tu avais bizarrement du mal à imaginer Gan avec des potes. Tu ne savais pas trop pourquoi son côté geek t’avais soufflé qu’il devait être la majorité de son temps chez lui et … et tu ne savais pas ce que tu avais pensé mais présentement tu te sentais un peu stupide. A quel moment étais-tu devenu si con ? Peut-être t’étais-tu imaginé être le seul ami ? Etait-ce une pointe de jalousie qui naissait en toi ? Tu chasses ces questions de tes pensées, préférant plutôt imaginer ton voisin attablé à une table garnie de mont et merveilles de nourritures hivernales avec toute sa famille autour. Là tu étais clairement jaloux mais c’était ainsi.

Tu saisis un biscuit que te tends le brun un peu pensivement, ton regard se baladant toujours dans les étables, comme si chaque couleur, odeur ou forme étrange appelait ton regard.

« Ça doit être cool ! Oh je vais passer noël tranquillement chez moi. Je n’ai jamais connu mon père et ma mère est morte il y a quelques années, elle n’avait pas vraiment de famille alors bon. »

Tu fais un grand sourire amusé, pas question d’accabler Gan avec tes histoires de famille aussi tu préfères rigoler avant de continuer.

« Je pense que je vais me faire une raclette en solitaire avec un bon film romantique de noël à la con. Peut-être même deux si je veux faire des folies ! »

Tu bois une gorgée de ton vin chaud. Après tout c’était sans doute ce que tu allais faire, c’était ce que tu faisais tous les noëls maintenant et cela te convenait très bien.

« Et puis pour le nouvel an… je ne sais pas ! je vais sans doute sortir avec quelques potes aussi »

Ça au moins tu en avais un peu, des rencontres hasardeuses avec les mois à Toronto mais de belles rencontres. Et puis finalement tu lui avais demandé s’il aimait la vitesse. Robin bien au chaud à l’intérieur ronronna presque comme pour dire que lui oui. Tu rigoles à sa réponse, imaginant sans mal l’asiatique paniquer avec du saut à l’élastique. Bon à vrai dire tu n’aimais pas spécialement ça non plus, sauter juste pour ressentir cette sensation c’était pas trop ton truc. Tu préférais largement conduire sur une piste de course à plus de 200km/h. Tu lui fais ton plus beau sourire rassurant. Tu allais répondre mais voila que ton voisin renchaine sur après le nouvel an.

De toute façon ta voiture était dans ton écurie et tu ne pouvais pas trop y toucher pour l’instant et tu doutais qu’emmener quelqu’un entre les fêtes soit une bonne idée. Tu hoches la tête comme pour valider la date.

« Ok pour après le nouvel an. Mais pour le coup je ne pensais à rien de tout cela. Tu sais que je suis pilote et je voulais t’embarquer dans ma voiture. Je te rassure tu n’auras besoin de rien faire d’autre que de t’accrocher. Après si tu veux je t’offre l’hamburger. Si tu peux l’avaler »

Tu lui lances un petit sourire et un regard de défis. Bon tu étais quand même prudent quand tu embarquais quelqu’un de non initié dans ta voiture, mais ça en surprenait toujours plus d’un et tu te souvenais encore de cette fois où un de tes passagers avait vomi tout ce qu’il avait mangé le matin.
Tu fini ton verre de vin rouge qui avait fini de te réchauffer comme il fallait. Tu soupires, un peu fatigué de cette journée forte en émotion.

« On devrait peut-être rentrer maintenant non ? Je te raccompagne chez toi »

Petit sourire colgate. Quel humoriste tu étais.


_________________

Spoiler:
avatar
Totem de poche
Date d'inscription :
01/10/2017
Messages :
833
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de poche
le Ven 2 Mar - 18:42
« Qu’est-ce que c’est ? La Shakespeare pride ? »
Feat. @Kieran A. Walker
Tu regardes Kieran un instant quand il t’apprend que lui il n’a pas de famille. Tu sens ton cœur qui se serre dans ta poitrine, et surtout le remord. Toi qui t’étales sur ton Noël parfait avec ta tribu et vos activités en famille, tu n’as pas un seul instant qu’il pouvait être orphelin et tout seul. A deux secondes près, tu étais prêt à l’inviter à tes fêtes mais au dernier moment tu te ravises. Il pensera sûrement que tu le prends en pitié, et puis vous ne vous connaissez pas encore assez pour que ça ressemble à autre chose. Alors tu fermes ton clapet, préférant remplir ta bouche de gâteaux pour ne rien dire. Kieran enchaîne, parlant de son programme pour les fêtes, ce qui ne t’aide pas vraiment à te sentir mieux. Bien que tu approuves le côté raclette et film cucul, tu trouves ça triste de le laisser complètement seul ce soir là. Buvant une gorgée, tu te mets en tête de prévoir un petit appel sur Facebook afin de lui tenir compagnie. En cam to cam, comme ça tu pourras le voir, et lui il ne se sentira pas complètement seul. Dans ta réflexion, tu acquiesces machinalement la tête comme pour te donner l’accord de faire ça.

- Si jamais tu t’ennuies pour le nouvel an, tu pourras venir. En général on fait ça chez moi parce qu’on est sûr de ne pas déranger les voisins. Et comme ça si tu bois trop tu n’auras pas trop loin à faire pour rejoindre ton lit !

Tu rigoles doucement. Quoi ? C’est ok de l’inviter pour le nouvel an quand même. Il n’y a rien de bizarre à inviter un ami pour cette fête, c’est moins louche que Noël qui se fait le plus souvent en famille.

S’enchaîne à cela sa proposition de faire un tour dans sa voiture. Oui tu te rappelles très bien de son métier, vous en aviez discuté un soir ou vous vous étiez retrouvés pour manger. A peine étais-tu de nouveau seul, que tu t’étais jeté sur l’ordinateur pour pouvoir googler ton voisin. Tu as pu voir quelques articles sur lui et les courses auquel il a participé. Même le blog d’une nana qui semble le suivre à chacune de ses courses. Mais au vu des photos qu’elle poste, elle est sûrement plus intéressée par Kieran que par son travail…

- Ça marche mais par contre si tu me déclenches une phobie de la vitesse ou des voitures je n’hésiterai pas à te faire un procès ! Et si je meurs à sera bien pire ! Dis-tu en le menaçant avec ton index.

Tu rigoles avant de finir ton verre pour le jeter dans la poubelle la plus proche de vous avant d’enfouir tes mains dans tes poches afin de les protéger du froid. Tu acquiesces quand il te propose de rentrer. Tu serais bien resté plus longtemps avec lui, mais le froid commence à engourdir tes membres, ce qui te donne juste envie de t’allonger dans ton canapé avec une couverture bien chaude sur toi et peut-être même un chocolat chaud.

Vous reprenez votre marche pour rejoindre l’arrêt de bus qui vous conduira directement jusqu’à votre quartier. Une fois devant l’appartement, tu remercies Kieran pour cette journée, en espérant qu’il ait pu découvrir un peu plus la ville. Et d’un signe de tête, tu rejoins l’intérieur de ton domicile pour aller prendre une douche bien chaude avant de finir la soirée devant la télévision.

_________________
Invité, si tu veux des copains, pense à voter toutes les deux heures !



 
avatar
Totem de compagnie
Date d'inscription :
11/10/2017
Messages :
210
Voir le profil de l'utilisateur
Totem de compagnie
le Sam 14 Avr - 20:18
«Qu'est ce que c'est ? La Shakespeare pride ?»
Feat. Gan ♥

Tu n’aimais pas trop étaler le fait que tu étais un orphelin (et à vrai dire ce terme ne te venait presque jamais, tu ne te sentais pas tellement concerner par lui alors que c’était bien le cas). Tu voyais bien que cette déclaration avait perturbé un peu ton voisin mais rapidement tu avais changé de sujet pour l’apporter sur le nouvel an. Tu sembles pensif un instant avant de répondre.

« Je ne sais pas trop, j’avais un pote avec qui j’ai peut-être prévu un truc, mais je note ! Rien ne m’empêchera de passer une tête. »

Nouveau sourire tu imagines le fait de passer le nouvel an dans l’appartement d’à côté et ton regard reste un instant bloqué sur Gan et ton imaginaire qui le voyait un peu trop aviné. Nouveau sourire tu te dis que tu aimerais bien voir ça (mais que toi aussi tu étais du genre à boire). Tu gardais ça au fond de ta tête, tiraillé entre l’envie de passer le nouvel an avec lui ou bien avec Zack, que ut avais rencontré deux mois plus tôt. Tu hausses les épaules, tu verrais bien en temps et en heure, avant d’enrailler la conversation sur ta voiture.

Tu ne savais pas trop si ça allait plaire à Gan, mais tu étais sûr de lui apporter un certain nombre de sensation et tu étais impatient de le voir retourné par la vitesse, les cheveux décoiffés par le casque et en combinaison de course. Ton vin fini et ton corps réchauffé, les hivers étaient tout de même assez rudes au Canada, tu avais alors proposé de rentrer.

Le retour avait été calme et tu appréciais la présence de Gan à tes côtés. Parfois vous discutiez, parfois tu portais simplement ton regard sur la neige et la joie de noël en te disant que tu aurais aimé voir ce sourire et cette ambiance familiale chez Gan. Mais vous n’étiez pas assez proche et tu te trouverais bien mal à l’aise dans toute cette famille. Il fallait dire qu’avec le temps, tu avais un peu perdu l’habitude des relations familiales.

Une fois descendu du bus, tu observes un instant son voisin, les joues et le nez rosis par le froid, englouti dans ses vêtements. Inconsciemment tu le trouvais craquant ainsi et tu ne pu t’empêcher de lui porter des petits regards réguliers jusqu’au moment où vous arrivèrent devant vos appartements.

Tu le fixes un moment avant de sourire un peu mélancolie lorsqu’il te remercie pour cette journée.

« Tu sais, je n’ai plus trop l’habitude de partager noël avec quelqu’un, alors aujourd’hui a vraiment un gout spécial. Merci. »

Tu lui souris à nouveau, un peu gêné d’un coup. Si vous étiez dans une comédie romantique, un peu plus et tu l’aurais embrassé. Tu sursautes, un peu gêné, avant de lui offrit un hochement de tête et de passer la porte de ton appartement. Décidemment, noël avait un très mauvais effet pour toi. Tu déposes ton manteau sur ton porte-manteau, appréciant la chaleur de l’appartement avec un soupire. Un peu déprimé, tu avances pour venir te servir un verre d’eau, ton regard se portant vers l’unique photo que tu avais de ta mère et de ton frère. Tu aimerais tellement le retrouver…


_________________

Spoiler:
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum