Revenir en haut
Aller en bas

avatar
Balms
Date d'inscription :
29/09/2018
Messages :
17
Voir le profil de l'utilisateur
Balms
le Jeu 10 Jan - 22:40
Ma soirée fut ce qui devait être des plus ordinaire... Mais ce ne fut pas le cas... Pas du tout! J'avais travailler au laboratoire aujourd'hui. Je n'avais pas fait d'heures supplémentaires et fort heureusement! Je ne crois pas avoir survécu si j'étais enfermer avec plusieurs de mes collèges et enfants qui possédaient tous des totems dans un endroit si restreint. J'ai fini déjà bien assez amoché comme ça... Ce qui s'est passé ce soir là, moi-même je n'aurais sut le prédire... Personne en vérité! Pas même les Curses, encore moins les Balms...

J'étais en train de me préparer du thé, tranquillement, dans un silence presque complet. Ici et là, des pages tournaient, des pages que mon totem Eira tournait pour lire encore et encore, je comptais faire de même une fois mon thé fait. À peine, eut-je le temps de le déguster que j'entendis un cris... Ça peut arriver de temps à autre. Surtout que l'Halloween était en approche, alors la jeunesse jouait aux pitres en préparation de cette fête inaugurant les morts... Même si aujourd'hui elle est devenue plus superficielle. Ça m'alarmait toujours d'entendre ces cris, mais cela avait fini par passé... Mais là... Les cris d'épouvantes se multipliaient et je pouvais entendre des rugissements d'animaux multiples! Ce qui n'était pas normal, à moins qu'on parle de totems, mais ils étaient toujours calme... Je vais pour regarder la fenêtre et observer ce chaos qui se déroulait tout juste sous mes yeux... Je paniquais pas seulement à cette vue... Mais quelques chose s'était passé également juste sous mon nez, j’ignorais exactement quoi jusqu'à ce que je voyais Eira complètement se figée totalement. Bien que je la voyais de mes yeux je ne ressentait plus sa présence... Comme si notre lien s'était sevrer... Ce vide et cette solitude bien plus réel m'horrifiait d'épouvante...

« Ei-Eira?!

L'interpellais-je d'une voix tremblante avant qu'elle me saute dessus et me morde l'oreille! Ça m'avait bien fait un mal de chien que je réprime un grognement, mais j'évitais rapidement son second assaut, puis son troisième ainsi que son quatrième?! Qu'est-ce qui se passait?! Clairement elle n'était plus elle-même c'est certain! Pour me faire davantage angoisser mon téléphone intelligent sonnait dans ma poche! Ce n'était clairement pas le bon moment! Je fini par prendre mes jambes à mon cou, Eira me poursuivait toujours fidèlement, mais pour m'attaquer d'une agressivité sans nom! Après l'avoir fuit dans ma bibliothèque fermant la porte, je cherchais un objet qui pouvait la contenir afin de l'étudier plus tard... En regardant ma plante j'étais désoler de la sacrifier, mais quoi qu'il en soit j'avais besoin de son contenant! Tant pis si la terre souillerais mon plancher! Disons que c'était le dernier de mes soucis à ce moment-là... Elle frappait la porte comme si le diable la possédait! Pourtant ce n'était qu'une petite souris?! Comment c'était même possible?! Aucune idée! Je commençais même à l'entendre ronger la porte... À trois... deux... un... J'ouvris la porte. Comme je le pensais elle bondit sur moi et je l'emprisonnais dans le vase pour vite retourner en cuisine l'enfermer dans un plat topperware dans lequel j'ai fait quelques petits trous... Oui j'en conviens que ce n'était... Pas très convenables... Mais dans les situations d'urgences au diable tout ce cirque! À défaut d'avoir une cage à souris, ça fera amplement l'affaire... Une fois le danger contenu et avoir sceller le tout à l'aide d'un duck-tape gris, je cherchais mon enregistreuse avant d'amener ma furie de totem dans mon sous-sol qui était un labo personnel.

« Fuyuuki Jenkins. 29 septembre 2018. Présentement 17h40... Une euphorie à commencé vers les 17h34 -35 difficile d'avoir une notion du temps alors que l'adrénaline course mes veines et qu'un état de choc s'empare de mois. Chance inexactitude très élevé...

Commençais-je la voix tremblante, mon souffle saccadé, tout en ne me détachant pas des yeux mon totem qui se débattait d'une férocité que je ne la connaissait pas...

« Tout à commencer avec des cris humains dans le cartiers, suivis de cris animales. Ensuite Eira mon totem qui est une souris blanche s'était mis à avoir un comportement étrange... Elle s'est mise à m'attaquer et il semblerait que le lien entre elle et moi soit complètement rompu... Il y a des chances que si elle meurt, elle meurt seule, mais c'est une théorie que je ne préfère pas tester, dans le cas ou si elle meurt, je mourrais avec elle en dépit de ne pas sentir le lien s'il existe, mais qu'il est simplement éteints de mes sens... Difficile d'en être certain... Ce qui est le plus notable chez elle comme d'autres totems en ce moment même, c'est l'agressivité qui surpasse la raison même... Cet euphorie semble se répandre pas que dans mon cartier alors que je jettes un œil sur les réseaux sociaux de jeunes fous qui médiatise, que ce soit de manière amateur ou professionnelle, l'attaque des totems sur les humains... Ils semblerait qu'ils n'en fassent plus aucune distinctions entre détenteur de totem et les sans-totem qui peuvent maintenant les apercevoir et que le phénomène soit mondiale... Pour le moment ce sera tout. Terminé. Je poursuivrais mes observations dans un second enregistrement.

Terminais-je ayant eut un instant de répit. Même si elle grugeait le plastique, elle n'en n'était pas au point de s'en échapper... Je tentais de réprimer une crise de panique qui me saisissait... Soudainement, elle s'était complètement arrêté encore une fois... Je repars l'enregistrement...

« Fuyuuki Jenkins. 29 septembre 2018. Présentement... 18h04. Le sujet Eira s'est figée de nou--... !!! Elle se transforme bizarrement sa forme de souris qui se distorsionne de manière effrayante tout en prenant une forme plus sombre... Espérons qu'elle ne soit pas plus sinis---

Je m’interrompis moi-même la voyant se transformer sous mes yeux prenant une forme bien différente de celle que je connaissais. De souris blanche, minuscule et inoffensive, elle est passé d'un imposant cheval dont je ne connaissais pas la race si ce n'est qu'il peut porter de lourde charge. Évidement sous cette forme, elle a pu détruire sa prison improvisée avec facilité. Se cambrant avant de faire entendre un hennissement que je trouvais particulièrement sinistre à l'heure actuelle avant qu'elle charge dans ma direction. J'en ait échapper mon enregistreur et fuis! Espérons qu'elle n'arrivera pas à monté les marches que je montais quatre par quatre! Mon corps va me détester après un événement pareille, mais si c'était pour sauver ma peau se n'en sera qu'un sacrifice nécessaire pour ma survie.

Une déception cauchemardesque s'emparait de moi m’apercevant qu'elle s’élançait déjà à mes trousses et malgré la lourdeur et ses énormes sabots bien qu'elle ait eut du mal, elle a eut bien de la chance de réussir cette prouesse sans tomber et se blesser! À quoi bon avoir tenter de fuir si ce n'était que maintenant elle se retrouvait au bon étage pour avoir ma mort! Elle se ruait sur moi, mais je savais que je ne serai pas assez rapide pour l'éviter alors je m'accrochais à son encolure! Je ne souhaitais pas particulièrement cette proximité avec Eira en ce moment. Mais c'était la meilleure idée que j'avais pu avoir à ce moment-là... Elle se ruait, se cambrait et se débattait... Je resserrais mon étreinte m'accrochant aux dépends de ma vie! Après j'entendis une fenêtre éclater et une panthère noire s'était joint à la fête!

Je suis définitivement chanceux tiens...

Elle aussi s'élançait à mes trousses sentant probablement le sang qui perlait de mon oreille mordue un peu plus tôt. Décidément, ce soir les totems étaient devenus de véritables démons! Eux qui était pourtant de nature sympathique! Des coups de pattes griffus et des rugissements était adresser à moi! Heureusement, que mon destrier tentait sauvagement de me faire valser dans l'air! Après un moment, étant fatiguer de tourner en rond dans mon salon avec la panthère à mes trousses. Elle finit par défoncer la porte de ma demeure. Et foncer dans le chaos de la rue! Elle partie au grand galop d'un seul coup tout en se ruant dans toutes les directions! J'ignorais comment j'ai tenu bon, mais j'ai tenu bon! Je m'étais emmêler les doigts dans sa crinière serrant ma poigne si fort que mes mains en crispaient. Mais aussi fort ai-je pu m'accrocher, lorsqu'elle fit un virage particulièrement serrer, sa crinière s'était arracher et je fini par tomber violemment sur le dos, échappant un cris silencieux et étouffer par mon souffle qui s'était coupé! Mon dos me faisait tellement souffrir que j'avais du mal à respirer et même à me redresser! Une fois débarrasser de moi une belette vient m'attaquer. Au moins, ce n'était plus la panthère! J'ignorais où cette fichue panthère et je m'en fichais tant que je ne sois plus sa cible ça m'allait très bien! Je balançais le pauvre furet sans ménagement dans les décombres, je rampais douloureusement pour me cacher, mais à deux reprise j'ai du protéger ma tête pour évité de me faire piétiné par des humains fuyant pour leur vie... Bien que je maudissais l'un d'eux qui avait piétiné mon dos qui déjà devait souffrir d'un entorse dorsale pour sûr!!!

Mon totem, pour laquelle je croyais qu'elle en avait finie avec moi, revenait à la charge au grand galop en ma direction je me figeais haletant... Je ne pouvais me relever et fuir! C'était fini! J'allais finir piétiné à mort par un cheval en proie d'une rage que je n'aurais jamais compris! Alors qu'elle se cambrait et au dernier moment, je me roulais! Elle tentait! Encore, encore et encore! Aussi soudainement qu'elle était venue, elle s'enfuit, mais seulement pour faire une charge de plus bien qu'elle s'attaquait à un autre humain en lui assénant des coup de pattes postérieurs particulièrement violents qui malheureusement je crains qu'il n'y survivrait pas...

Eira.. Dans sa folie à tuée un humain... J'y croyais à peine, même si je l'ai portant vu de mes propres yeux. Eira n'était pas très sociale, c'est vrai, mais jamais elle aurait fait du mal à qui que ce soit! Pas de sa pleine volonté c'était certain! En ce moment, je commençais à douter. Peut-être qu'après tout les Curses avaient raisons... Peut-être que les totems étaient une menace? Ça non plus, je ne voulais pas y croire bien que ces pensées m'ont traversés l'esprit, et pour contredire cette nouvelle pensée, j'entrais en dans un mécanisme de défense singulier; la nostalgie... Les souvenirs que j'ai partager avec elle, les bons moments comme les mauvais... Si je dois mourir sous ses sabots... Et bien soit... Qu'il en soit ainsi! Je préférais mourir tant qu'il était encore temps avant de réussir à me convaincre qu'elle n'était qu'un monstre sanguinaire...

Puis tous les totems s'arrêtaient dans leurs gestes... Le peu de mes comparses humains autour de moi se questionnaient. Je pouvais entendre leur chuchotements, leurs inquiétudes, leurs peurs que la situation empire... Je mentirais si je disais que je n'y avait pas pensé, étant de nature pessimiste... Puis les totems changèrent à nouveaux, encore une fois, la foule retenaient leur souffles, certains courraient déjà jusqu'à ce que... Ce que les humains qui avaient leurs totems, sentirent quelque chose revenir... Ce vide qu'on a vécu soudainement s'était arrêté... Ce qui nous complétait nous avait été rendu... Notre lien... Il est revenu! Espéront qu'Eira ait repris ses esprits à ce moment-là! Sinon, si nous avions un lien alors qu'elle est encore dans cet état de rage incommensurable, j'aurais alors perdu ma chance de m'en débarrasser, bien que cette pensée ne me plaisait pas du tout... Mais je me sentis aussitôt mieux sentant sa rage se transformer en confusion...

Mais, le moment de réjouissance fut gâché par une douleur atroce! J'eus mal comme si j'allais en mourir! Elle était trop loin! Trop loin de moi et il m'était impossible de me relever pour la rejoindre... Je pouvais entendre ses hurlements aiguës et stridents au loin... Des cris stridents de souris, au moins, et non celui d'un cheval, heureusement... Alors que certains fêtèrent leurs retrouvailles, ou était retissant de leurs totems rendus, qu'importe, d'autres étaient sensibilisé à notre détresse. Certains ont récupérer mon totem accourant vers moi pour nous unir dans cet espace de dix mètres sécuritaires... Heureusement que ce fut rapide et qu'ils avaient eut bien envie de me sauver, car j'aurais pu mourir alors que tout était fini... Je prenais soin de récupérer mon souffle et Eira fit pareil... On me harcelait de questions, mais je ne les écoutait plus... Je fusillais Eira de mon regard froid...

Il faudra faire des tests sur toi!

Elle me regarda plus doucement que je ne l'ai fait, mais elle comprenait parfaitement ma méfiance et je la vis hocher de la tête... Elle s'approcha à une distance raisonnable pouvant encore bouger comme bon lui semblait... Je finis par répondre à la foule de me laisser respirer tranquille. Ils ne se sont pas fait prier comme ils devaient d’occupés de leurs propres totems ainsi que de leur familles, leurs proches, ou bien leur amis qui étaient pour certains leurs voisins. Puis mon cellulaire sonnait de nouveau... Au lieu de ce quoi ma souris fut plus rapide qu'eux. Tout juste que j'allais décrocher un éclair flamboyant illuminait le ciel. J'ai relever la tête et au moment que je le fis ma souris me rendit mon portable, regarda l'éclair lumineux avant de m'adresser un dernier regard avait de se dissoudre!

« Non... non.. EIRA!!!

Hurlais-je balayant mon regard. Où est-ce qu'elle pourrait bien être?! Me questionnais-je angoissé, mais, rien à faire, elle était introuvable! Mon cellulaire continuait de sonner dans ma main qu'elle a déposé avant de s'éteindre tel un mirage... Je n'avais qu'une seule envie : celle d'éclater en sanglots... Tout était fichu, j'étais estropié et mon totem m'avais redonné ce vide désastreux... Une solitude que je croyais connaître, mais que non... Ce sentiment d'être incomplet, divisé, ça c'était la véritable solitude!!! Malgré ma détresse, on m’appelait encore et je fini par répondre remettant ces saletés d'émotions en bouteille me secouant la tête avant de décrocher.

« Bons---

À peine ai-je décroché qu'on ne me laissait pas finir de saluer mon interlocuteur téléphonique qu'ils m'agressaient avec leur petits problèmes.

« Oh bon sang!!! Tu es vivant Dr. Jenkins!!! Nous avons besoin de toi au plus vite! Beaucoup de nos hommes sont blessés gravement e-e-e-eet-et-et et! Ils y en a qui risque de mourir alors o---

« FERME TA PUTAIN DE GUEULE!!!

M'indignais-je en colère si bien que j'avait fait sursauter de panique quelques un de mes voisins qui étaient à porter d'oreille de mon outrage, car je me sentais agressé par celui qui criait en panique dans mon oreille! Une fois que j'ai son silence j'en profitais.

« VOUS SAUREZ SALES IMBÉCILE MALOUTRUES ICI QUE VOUS N'ÊTES PAS LES SEULS À AVOIR DES ENNUIS! OUI, ON A TOUS FAILLI CREVER, OUI IL Y EN A L'ARTICLE DE LA MORT, NON JE NE POURRAI PAS SAUVER TOUT LE MONDE! DU COUP TOI ET TES PETITS COPAINS MERDEUX VOUS ALLEZ ARRÊTER TOUT SUITE DE PRÉTENDRE QUE VOUS ÊTES LES SEULS À VIVRE L'ENFER ICI BAS!!!

Une quinte de toux s'emparait de moi comme j'avais encore du mal à respirer avec mon dos dont j'avais l'impression que le muscle était complètement tordu! J'admets... J'avais complètement perdu mon sang froid... Je pris une bonne respiration bien que mon ton vénéneux d'agressivité ne s'était pas calmer pour autant, mais j'ai baisé d'un ton...

« Ok... Qui parmi vous bande de crétin peut encore se déplacer ou à des blessures mineures?

« E-e-euh... Dylan, Roman et moi...

« Ok, l'un de vous trois, rester avec les hommes grièvement blessés, Dylan appel les autres voir comment ils s'en sortent, surtout fait pas ton imbécile comme Rick! Rick si tu veux vraiment que je te soi utile vient me chercher immédiatement ou je te le ferais payer cher une fois sur pieds! Arrgg...

Choc électrique désagréable qui parcourrait mon corps... Il criait mon nom d'un ton désespérer.

« Je crains bien qu'avec une entorse dorsale... Je ne peux pas bouger, viens m'aider et j'aiderais tes imbéciles de connards d'amis...

Il me demandait où je me trouvais et je lui dis mon adresse... Maintenant il ne restait plus qu'à l'attendre étendu sur l'asphalte plutôt inconfortable comme il m'étais impossible de bouger. Pendant ce temps je tentais de tout mon être de ne pas penser à mon défunt totem... Car, elle pouvait bien être morte comment elle à disparu... Il ne fallait pas sinon il sera réellement impossible pour moi de sauver qui que ce soit. À mon désespoir, bien que les secours étaient en route, personne ne s'est porter volontaire comme chiropraticien pour m'aider... Du coup ce sera vraiment à Rick de venir à mon aide... Cette perspective était plutôt inquiétant, car il n'avait aucune expérience dans le domaine... J'essayais en vain de me convaincre que c'était sans doute mieux que rien du tout. En attendant, l'attente fut longue et pénible... J'aurais tant aimer qu'elle soit là pour me réconforter, mais elle n'était plus là. Il n'y avait que ce vide et ma volonté pour l'oublier s’effritait à chaque seconde qui passait. Puis j'entendis au loin un moteur de motocyclette rugir au loin... Voilà mes secours! Alors que j'entendais élégamment les sirènes des ambulances aux loin en approche... Il me prit dans ses bras doucement et s'était diriger dans ma demeure en décombres pour prendre mon matériel médicale également avant de se sauver avec moi juste à temps.

Après cette route douloureuses à cause de sa vitesse et les nids de poule, il était tant d'en venir au moment que je m'inquiétais le plus; lui passer des instruction pour replacer mon dos... Bien que la manœuvre était dangereuse entre les mains d'un inexpérimenté, je n'avais pas trop le choix à ce moment-là... Soit je laissait des gens mourir, car j'étais dans l'incapacité de soigner? Soit on essait et échoue lamentablement. Les risques étaient gros, mais si je ne faisais rien j'étais aussi bien que mort aux yeux de mon organisation. Je lui expliquais donc la manœuvre à suivre pour mon entorse suivis de quelques mots bien plus rude qu'à mon habitude.

« … Et.t'as.intérêt.à.ne.pas.tout.foiré! Compris?!

Il déglutit, mais ne jouait pas aux plus malins avec moi en exécutant mes instructions à la lettre. Surtout avec la pression que je lui ait mit il n'avait pas intérêt à échoué! Crick! Crack-crack! Os et muscles qui firent des bruits plutôt alarmant, voire dégoûtant pour ceux qui ne travaillait pas dans le domaine médicale. Ce n'était pas parfait, certes, mais au moins, je pouvais mieux respirer et être en meilleur état pour me déplacé ainsi que de me mettre au travail. Pas l'idéale, mais ce sera mieux que rien.. Je roulais un peu des yeux à le voir déglutir, car la manœuvre consistait à décaler des os de ma colonne pour les remettre en place à coup de craquements bien sonores. Enfin, moi je me mettais déjà à faire des garreaux ici et là et bien que la place n'était pas sanitairement correcte, au moins éviter qu'ils se vide de tout leur sang, ce sera un bon début... Et effectuer la manœuvre de RCR pour quelques un qui ne respiraient plus. Pendant ce temps, je lui fis tenir une nouvelle enregistreuse pour faire mon rapport tout en faisant mon travail.

« Tu crois vraiment que c'est le moment de faire un rapport?

« Fermez-là et faites ce que je vous dit! Bon sang! Tôt ou tard en état ou pas ils vont bien le demander et maintenant c'est le moment idéal comme la mémoire est fraîche!

Il acquiesçait de peur et appuya sur enregistrer.

« Fuyuuki Jenkins. 29 septembre. 20H17. La crise est passé depuis au moins 1 heure environ. Les totems avait changé de nouveau sous leur formes habituelle, bien qu'il était difficile à dire si c'était pour une nouvelle attaque. Au final, les totems ayant repris leur apparence normale, tout comme nos liens sont revenus, les totems ont repris leurs esprit. La plupart avait la chance d'avoir des totems ayant la capacité de rejoindre leurs propriétaire sans problème, pour ma part, j'ai expérimenté la crise de la distance... La douleur sur une échelle d'une à dix équivaudrait à 17,3. J'eus cru mourir de douleur dont le niveau de décibel de douleur aurait pu être mortel... Heureusement des gens ses sont porter à notre secours et nous à rapprocher... Ce qui a fait prendre fin à la crise. Bien que je devais encore calmer mon état de choc, ma crise de panique ainsi que vivre mes retrouvaille avec--

Je me coupais, rien que d'y penser je versais quelques larmes m'arrêtant dans mon geste les mains tremblantes... Rick voulais me rassurer, porter un geste compatissant, mais je le repoussais violemment. La compassion n'était qu'un couteau salé dans la plaie de mon âme en ce moment! Sans parler qu'elle était inutile! Je devais me ressaisir bon sang! On avait besoin de moi! Ici et maintenant! Je n'avais pas une minute pour pleurer ma perte, bien que des millions de personnes sur terre pouvait se le permettre, eh bien moi non... Je les jalousais terriblement... Ces misérables connards qui pouvaient se plaindre, chialer dans l'insouciance n'ayant personne d'autres à s’occuper autre que leur petite personne! Finalement je réussi à enchaîner mon rapport enfin.

« Durant l'attaque, j'ai également subit une entorse dorsale sévère... Des hommes de mains m'ont contacter pour des soins de ma part au plus vite. Ce qui tombait mal étant moi-même blessé.

« Ouais tu nous as même traité de---

Je le fusillais du regard le plus sombre que j'ai dû faire sur quelqu'un. Il bredouilla un désoler presque inaudible. Je ne crois pas avoir démontrer autant d'hostilité envers quelqu'un même lorsque j'étais à mon plus fringant. Il n'empêchais que je poursuis mon rapport.

« Et donc je disait que j'étais blessé. Un éclair est apparut dans le ciel suffisement large pour que tous puisse la voir... Emportant avec elle plusieurs totems. On ignore combien mais ce chiffre ne saurait tarder. Ensuite on est venu me chercher et on a fait ce qu'on a put pour mon entorse dorsale que je puisse prêter main forte qui me permettra aux moins de secourir les hommes que je peux... et.... Thelsa est décédé... Cela fait 1 décédé sur 13, 3 sont suffisamment en santé, pour se déplacé ou aider, j'ai envoyer Dylan au quartier générale, Roman surveillait les blessés et je l'ai envoyer vers un autre groupe qui ne s'en sortaient pas si bien et qu'un autre médecin est aussi venu à leur secours. Rick est avec moi, 6 sont blessé dont Marie, Axel, William, Jeremya, Iris et Robert. Terminé. S'il y a d'autres changement, de nouvelles observations suivront ce rapport......... C'est bon Rick vous pouvez coupé maintenant.

Il coupait. Après avoir terminé un garreau du suivant, je retirais mes gant pour mon quatrième patient. Je pris d'abord mon enregistreuse et le tendit à Rick.

« Votre tour maintenant... Faites votre rapport, détaillés possible, ne faites pas de détour inutile et sentimentale et surtout aller droit au but.

« Mais ça peux attend---

« Non immédiatement avant que des détails s'envolent!

« Mais--

« Combien de temps encore aller vous gaspiller à m'obstiner et finalement faire ce que je dis?!

Il fit son rapport maladroit, mais au moins il le fit. S'il allait dans les détail et les larmes je ne rétorquais que c'était impertinent et de continuer. Je ne voulais pas supporter ses états d'âmes! J'en avais assez avec les miens! Quand il eut fini il implosait en larmes... C'est sur que c'est dure, mais au moins il avait fait son devoir... Je devais peut-être l'endurer pleurnicher, mais ce sera toujours moins inquiétant que si ça ne l'affectait pas du tout...

« Vous êtes vraiment tout un homme pour que ça ne vous affecte pas autant. Vous en avez de la chance de rien ressentir

La rage montait en moi... Suffisamment pour que je lui assène d'une claque vive et brûlante le toisant de toute ma fureur.

« Détrompez-vous!

Si seulement j'avais du temps à gaspiller à m'émouvoir, je lui aurais probablement dis que j'étais loin d'être aussi fort que je le paraissait réellement. Tout était en chaos dans ma tête, bien que je réussissais par je ne sais quel miracle de ne pas simplement implosé avec tout ces événements. Pour une fois mon mur de glace me servait à me protéger réellement de toutes ces émotions... Je savais également que je ne serais en aucun cas immunisé aux traumatisme qui m'assailliront! Sans parler que ma confiance envers les totems sera anéantis! Ce qui était le comble pour quelqu'un comme moi qui travaillais avec des totems. Je pouvais encore moins avouer que je remettais en doute la mission et les objectifs de notre propre organisation de la Black Plague! Au lieu de parlez à travers son chapeau comme le pauvre sot qu'il était Rick devait vraiment apprendre à se taire... Je voyais que mon comportement l'avais surpris, mais surtout choqué! Le contraire m'aurait étonner... Mais je crois qu'il a saisi le message même si je n'ai pas tout expliquer en détails les raison de mon comportement violent.

« Je suis désoler... Comme vous dites je ne suis qu'un crétin...

Cette fois, il venait m'enlacer. Je m'aurais débattu si ça ne m'aurais pas fait autant de bien de se faire réconforter de la sorte. J'y serais bien rester s'il ne me restait pas du boulot encore à faire.

« Ton intention est bonne et c'est très apprécier, mais j'ai un travail à terminé...

« Oh oui d-désoler...

Je repris mon travail et je lui ordonnais d’appeler Dylan ou n'importe quel aide à notre disposition pour transporter les patients dans notre quartier générale pour procéder à de meilleurs soins dans le laboratoire... Une fois que j'avais terminé j'eus droit à une autre étreinte alors que j'avais les mains qui tremblaient et que j'éclatais enfin en sanglot... Au diable la retenu! Je n'en pouvais plus! J'avais atteins ma limite... Après je me sentais complètement taxer de mes émotions. Je ne ressentait plus rien et c'était pour le mieux vu les longues nuits qui m'attendaient. J'y passerais sans doute toute la nuit et même la journée à réparer les dégât... Les jours qui se succéderont de cet événement seront longs et sans repos...

Une fois au laboratoire, je poursuivais mon travail de médecin avec d'autres de mes collègues qui avaient quelques connaissances médicales au minimum. Au mieux, ils sont comme moi, mais ils n'étaient pas très nombreux. Les pertes ne fut pas aussi grande que je le craignais, mais elle était tout de même grande... Surtout aux niveaux des cobayes ce qui n'était pas surprenant. Ces pauvres enfants n'avaient que très peu de chance de survivre étant enfermé avec leur totems...
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum